Aller à…
RSS Feed

Irak & Syrie: les mêmes terroristes liés à al-Qaïda mais, l’Occident fait la différence


SCHIZOPHRENIE. Irak & Syrie: les mêmes terroristes liés à al-Qaïda mais, l’Occident fait la différence

Publié le 11 août 2013

Allain Jules

BAGDAD, Irak – La schizophrénie est une maladie mentale se développant généralement au début de la vie adulte. Elle est caractérisée par des difficultés à partager une interprétation du réel avec les autres, ce qui entraîne des comportements et des discours bizarres, parfois délirants. Une vague d’attentats à la voiture piégée, ciblant ceux qui célèbrent la fin du Ramadan à travers l’Irak a tué 69 personnes samedi. Mais, que dit la presse mainstream qui avait avalisé l’invasion de l’Irak ? Elle indique que c’est un « rappel sanglant de l’incapacité des autorités irakiennes à faire cesser la violence qui menace d’échapper à tout contrôle ».

D’un côté, on peut dire que ces autorités, qui ont pactisé avec l’Occident pour renverser Saddam Hussein jusqu’à sa condamnation à mort et l’extermination de ses enfants, sauf ses filles qui se sont réfugiées en Jordanie, ne sont victime que de leur propre avidité du pouvoir. Au temps de Saddam Hussein, il n’y avait pas ça en Irak. A trop vouloir transposer la démocratie à l’image de l’Occident, voilà ce qui se passe. Malheureusement, ce sont toujours les civils qui payent un lourd tribut de la couardise de ces nouvelles autorités face à ceux qui ont permis le chaos chez eux, à moins qu’elles ne se sentent responsables, après avoir validé les plans diaboliqies de l’Occident contre leur propre pays.

La vague d’attentats simultanés en Irak a vu les Etats-Unis, par le Département d’Etat, condamner, en des termes qui laissent pantois d’autant plus que les mêmes faits ont lieu chez le voisin syrien. Le posteur Tom le relevait ce matin. Une hypocrisie sans nom: « Le Département d’Etat américain a publié une déclaration indiquant que la responsabilité des attentats à la bombe qui ont eu lieu à Bagdad est attribuée à « Al-Qaïda » et son dirigeant irakien Abu Bakr al-Baghdadi, qui se trouve actuellement en Syrie. Les organisateurs des explosions, selon les auteurs du document sont les ennemis de l’islam. » Abu Bakr al-Baghdadi est aussi à l’origine de l’attaque contre la prison d’Abou Ghraib.
Attentat à Bagdad samedi

Attentat à Bagdad samedi

Or, ces gens-là, puisqu’ils combattent avec virulence le pouvoir légitime syrien de Bachar al-Assad, sont les alliés naturels d’al-Qaïda. Ils n’ont jamais condamné un seul attentat commis par ces terroristes en Syrie. Jamais. Au contraire même, certaines chancelleries, toute honte bue, les considèrent comme des « résistants ». C’est dire. Les États-Unis ont offert une récompense de 10 millions de dollars pour toute information menant à la capture de Ayman al-Zawahiri, le chef du réseau Al-Qaïda.

Finalement, personne ne sait vraiment ce que veulent les Occidentaux, avec en tête de pont les Etats-Unis. Comment peut-on condamner le combat héroïque de l’armée arabe syrienne contre cette horde de barbares alors que ces militaires luttent finalement pour nous tous ? On ne peut soutenir des terroristes en Syrie et les condamner en Irak. La présence de l’irakien Abu Bakr al-Baghdadi en Syrie est bien la preuve que ces gens sont tous des hypocrites…Bachar al-Assad est un vrai héros !