Aller à…
RSS Feed

Irak : Un gouvernement aux allégeances diverses


Irak : Un gouvernement aux allégeances diverses

Publié par Gilles Munier sur 4 Octobre 2014,

Par Gilles Munier (Afrique Asie – octobre 2014)*

Nouri al-Maliki est devenu vice-président de la République, une des 27 exigences conditionnant son départ du poste de Premier ministre. Son remplaçant, Haïdar al-Abadi, longtemps porte-parole du Parti Al-Dawa en Grande-Bretagne où il a vécu de 1970 à 2003, et qui passe pour être un agent du MI6, a renoncé à sa citoyenneté britannique début septembre. La constitution irakienne stipule en effet qu’un membre du gouvernement ne peut avoir deux passeports. Sorte de clone d’Al-Maliki et au courant de nombreux secrets d’Etat, il aurait dû le faire plus tôt. Iyad Allaoui, l’ancien Premier ministre (2004/2005) qui a autorisé les troupes américaines à raser Falloujah, n’a jamais caché ses bonnes relations avec la CIA et le MI6. Il s’est un jour vanté d’avoir été en contact avec une quinzaine de services secrets dans le monde pour renverser Saddam Hussein ! Chiite laïc, il est également vice-président.

Cela dit, les Irakiens en ont vu d’autres. Pour eux, la seule question est de savoir si cette équipe va libérer les prisonniers politiques, engager des discussions avec l’opposition sunnite, ramener ne serait-ce qu’un semblant de paix civile. Abadie a ordonné à l’aviation irakienne de ne plus jeter de barils d’explosifs sur les populations civiles de la région d’Al-Anbar. Mais rien ne dit que Barack Obama fera de même avec ses drones. Le bilan des bavures américaines en Afghanistan, au Pakistan et au Yémen, et la perspective d’inventions des forces spéciales US au sol, ont de quoi inquiéter les bagdadis.

*Source : Afrique Asie – octobre 2014 – pages 64 et 65

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x