Aller à…
RSS Feed

Entité sioniste-USA. Polémique : le président américain Barack Obama accusé d’antisémitisme


obama netan

TEL AVIV– Le président américain est victime de la foudre des juifs américains depuis hier. Ces derniers l’accusent même d’être antisémite, musulman et ennemi juré de »l’israël ». Revenant sur les « révolutions » dites arabes, certains disent qu’il les a favorisé en faveur des ennemis jurés de l’Etat sioniste, à savoir, les islamistes en Libye, en Tunisie, en Égypte, et maintenant en….Syrie. Tout un programme. 

Pomme de discorde.

La pomme de la discorde est en réalité le fait que les États-Unis ont publié, il y a quelques jours déjà,  les détails de la construction d’une base militaire en entité sioniste que le régime sioniste voulait garder secret. C’est hier, lundi, que les autorités sionistes ont découvert que le gouvernement américain avait révélé les détails de cette installation militaire « israélienne » top-secret. L’administration Obama avait promis d’y construire une installation militaire pour abriter un nouveau système de défense anti-missile balistique, de catégorie 3. Mais, ceci, après une demande expresse des autorités sionistes.

Méconnaissance des usages.

Comme pour tous les projets du Département de la Défense, sans exclusive, des spécifications détaillées ont été rendues publiques afin de permettre aux entrepreneurs de voir la faisabilité du projet car il s’agit d’un appel d’offres de 25 millions de dollars. Dans un dossier de plus de 1000 pages, toutes les ramifications de la future installation,  des systèmes de chauffage ou de refroidissement en passant par l’épaisseur des murs, ont été dévoilées. De l’aveu même du lieutenant-colonel peleg zeevi, le chef de l’appel d’offres au ministère de la Défense sioniste, ce n’est pas la première fois que son pays s’appuie sur les Etats-Unis pour l’aider à construire des installations militaires et par conséquent, ils sont bien conscients du danger de ce genre de projets de construction en sous-traitance aux États-Unis.

Le Pentagone se dédouane.

Le porte-parole du Pentagone le lieutenant-colonel Wesley Miller a dit qu’il ne pouvait pas commenter sur les préoccupations sionists, mais a déclaré que les Etats-Unis publient régulièrement les détails des plans de construction sur un site web fédéral dédié pour l’occasion, à des affaires de ce genre afin que les entrepreneurs puissent estimer les coûts avant éventuellement de postuler car, ce n’est pas l’administration qui construit mais bien des entrepreneurs privés. Il a tenu à préciser, enfin, que, de tels affichages pourraient même être révisées après la signature du ou des contrats.

Que dit ce rapport de 1000 pages ?

L’installation initiale de ce système de défense comprendra six intercepteurs placés dans des positions de lancement vertical, un portique devrait être érigée pour d’autres missiles. Les structures renfermant le système d’interception seront construits à partir d’un béton spécial de très haute qualité et renforcé avec des grillages métalliques. Il y aura des portes blindées en acier et un système pour protéger le câblage électrique de la pression créée pour les lancements de missiles. Le colonel aviram hasson, chef du département ministère de la Défense qui est chargé de l’élaboration du système a déclaré: «Nous voulons parvenir à une situation dans laquelle Israël a une défense prête à toute menace, présente ou future »

Vraie surprise ou bluff en vue de chantage ?

Il semble, cependant que, les responsables israéliens aient été pris par surprise avec la divulgation des détails de l’installation qui sera située à Tel Shahar. Classée secret défense, il est particulièrement étonnant de voir ce dossier traité par des entrepreneurs américains. Il est aussi vrai qu’Israël et les Etats-unis sont des pays frères mais, quand même. Même si l’armée israélienne n’a pas confirmé officiellement l’emplacement du site, on sait qu’il sera situé entre Jérusalem et Ashdod, et par conséquent, il sera donc public. Que vient alors faire Obama dans cette galère ? Mystère et boule de gomme…