Aller à…
RSS Feed

Israël : qui sont les « fils de p… » ?


Mardi 2 octobre 2012

Israël : qui sont les « fils de p… » ?

Par Gilles Munier

Des extrémistes juifs s’en sont pris mardi dernier au monastère franciscain du Mont Sion et au Couvent Saint-François, situés près du Cénacle, où s’est tenu – selon les Evangiles – le dernier repas du Christ avec ses disciples, en inscrivant sur la porte d’entrée : « Jésus, fils de p… ».

Comme lors des précédentes opérations antichrétiennes, le forfait a été signé « Le prix à payer » et la police a ouvert une enquête… sans lendemain.

Les évêques catholiques de Terre sainte ont exprimé à nouveau leur « consternation » et montré du doigt certaines écoles israéliennes « où le mépris et l’intolérance sont enseignés ».

Comme lors des précédentes profanations, Benyanin Netanyahou qualifiera les tags d’actes répugnants pour calmer les milieux chrétiens sionistes américains qui financent le Likoud. Il assurera que leurs auteurs seront « sévèrement punis ». Et, rien ne se passera.

Mardi également, une cinquantaine de colons sionistes ont investi l’esplanade des mosquées, troisième lieu saint de l’islam, pour y prier sous l’œil débonnaire de la police israélienne. Moshé Feiglin, membre du Likoud (24% des suffrages aux primaires de ce parti en 2007), co-fondateur du groupuscule raciste « Zo Artzeinou » (C’est notre terre/patrie), et des rabbins extrémistes faisaient parti du groupe.

Sur le mème sujet, lire aussi:

Campagnes christianophobes en Israël

http://0z.fr/xNSPa

Une réponse “Israël : qui sont les « fils de p… » ?”

  1. Francenaldo Amorim
    octobre 3, 2012 à 7:20

    le gouvernement Israelien ne respecte personne, et est un mauvais exemple pour le monde du moment qu´il permet l ´installation des kiboutz en territoire palestinien. Ils cherchent la guerre avec ces peuples opprimés.