Aller à…
RSS Feed

John Kerry / Syrie : une gifle pour la diplomatie française !


John Kerry / Syrie : une gifle pour la diplomatie française !

Par : Jacques Myard
Publié le : 15/03/15

Les déclarations de John Kerry, secrétaire d’État américain au Département d’État à la chaîne CBS, selon lesquelles les États-Unis devront négocier avec le président Bachar al-Assad, constituent une gifle cinglante pour la diplomatie française qui campe sur des postures pseudo-morales.

Une nouvelle fois les États-Unis font preuve d’un réalisme constructif dans la recherche d’une solution politique pour mettre fin à cette guerre civile alors que la France s’enferme dans une position rigide de refus de reprendre le chemin de Damas et continue de se raconter une histoire avec les opposants de l’Armée syrienne de libération qui devait débarrasser le monde du régime syrien en 15 jours…
Le refus de Paris de prendre en compte que Bachar al-Assad est incontournable pour un règlement politique est d’autant plus inexcusable que tous les experts savent que des contacts entre Damas et Washington existent effectivement !
En répondant à l’une de mes questions Bachar al-Assad me l’a personnellement confirmé lors de notre entretien à Damas, j’en ai informé les autorités françaises !
Un tel aveuglement est proprement incroyable et traduit un amateurisme inquiétant, il est d’autant plus inquiétant qu’il semble se répéter sur le dossier nucléaire (iranien) où la rigidité de Paris prévaut sur les avancées américaines, qui une nouvelle fois vont nous doubler dans leur stratégie d’influence pour l’obtention de nouveaux marchés avec un cynisme consommé !
La diplomatie française fait preuve fait preuve d’un étrange suivisme atlantique et devrait méditer la phrase de Virgile : « Jamais de confiance dans l’alliance avec un puissant. »
Il est urgent que la France retrouve une politique étrangère indépendante, libre de toute influence et conforme à ses intérêts !

Jacques Myard est député des Yvelines, maire de Maisons-Laffitte, président du cercle Nation et République.

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x