Aller à…
RSS Feed

La chute deQara fait hurler les miliciens…tandis que l’armée avance à Alep


 
 
Les chars de l'armée syrienne à Qara

La fuite des miliciens terroristes de la localité stratégique de Qara, dans la série montagneuse de Qalamoun à l’est de la Syrie, a attisé les tensions entre les milices  qui se sont accusées mutuellement d’avoir causé cette défaite.

Après s’être targuées de vouloir transformer la localité en « cimetière de l’armée nartionale et du Hezbollah», leur chute a été particulièrement saisissante. Elles n’ont pu résister plus de quatre jours : deux pour le siège et deux autres pour les combats.

Zahrane Allouche

C’est  le chef de la milice Jaïch Al Islam, (Armée de l’Islam), Zahran Allouch, soutenu par l’Arabie saoudite ,qui a été le plus stigmatisé.
Selon Syria Truth, la milice de l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL) a ouvert une campagne d’accusation contre lui, l’accusant de «trahison et de lâcheté». Ce qu’il s’est défendu d’être, en disant dans un communiqué que ceux qui ont pris la fuite l’ont fait de leur propre gré, et qu’il s’engageait à les traduire devant leurs instances juridiques.
Quant au front Al Nosra, il a promis de revenir à Qara et d’enflammer la région du Qalamoun.
Selon certaines sources citées par des sites syriens, un accord tacite avec les forces gouvernementales a permis à trois mille miliciens de prendre la fuite en direction des régions libanaises. Ils seraient sortis à bord de 200 voitures.

Des plus en plus de Saoudiens

Le kamikaze saoudien de Nabak, Abou-l-Zoubeir alHafraoui, de l'EIIL.

 

Depuis, une recrudescence des attentats suicide a été signalée dans la région.  Comme c’est de coutume chaque fois que les milices se trouvent en mauvaise posture face aux forces gouvernementales.

Mercredi,  en moins d’une heure d’intervalle, deux attentats ont eu lieu à Nabak et à Deir Atiyyé à 80 Km de Damas.

le deuxième kamikaze de Nabak, Abou-lGharib AlHijazi, de l'EIIL.

Dans le premier  cas, ce sont des Saoudiens qui l’ont perpétré  contre un bureau des services de sécurité militaire et qui ,selon Syria Truth, a tué un nombre important  de civils et  de militaires.

Le second a été perpétré dans une tentative de s’emparer de l’hôpital pour enlever des blessés de l’armée régulière .

Selon l’AFP, une source militaire syrienne a confirmé que des combats inouïs ont eu lieu à Deir Atiyya contre les terroristes qui ont fui Qara .

Appel de mobilisation de l’EIIL

Signe supplémentaire que les milices sont en difficulté, l’EIIL a lancé ce jeudi un message sur la Toile, appelant les milices jihadistes takfiris à renforcer leurs rangs et combattre sous sa bannière le pouvoir syrien.
   « Nous appelons les leaders jihadistes, les soldats et toute autre personne à se joindre à l’Etat islamique en Irak et au Levant pour combattre le régime syrien », a dit le porte-parole de ce groupe Abou Mohammed Al Adnani, dans un enregistrement audio dont l’authenticité ne peut être vérifiée , selon l’AFP.
 Al Adnani a appelé les autres groupes à « ne pas juger son organisation à travers ce que les médias écrivent ou à ce que diffusent nos ennemis ,mais à travers ce que vous constaterez par vous-mêmes sur le terrain ».
 Des militants de l’opposition ont accusé l’EIIL d’être responsable d’enlèvements et d’exécutions publiques dans des secteurs sous le contrôle des miliciens.

 
Alep : l’avancée de l’armée nationale se poursuit

Dans le gouvernorat d’Alep, au nord de la Syrie, l’armée syrienne a réalisé une nouvelle avancée en sécurisant la localité de Dwayriné, située au sud-est d’Alep, dans le prolongement de Sfeira, dela base de la brigade 80 et de Tal Al Assel qui ont été libérés ces dernières semaines.

L’importance de cette localité émane du fait qu’elle se trouve sur le carrefour qui mène du gouvernorat d’Alep vers le gouvernorat de Raqqa sous le contrôle de l’EIIL, et de Manbaj, dans la province nord d’Alep.

L'usine des cables

L’armée régulière a également réussi à libérer la zone industrielle qui comprend l’usine des câbles, la plus grande au Moyen Orient, dont les appareils ont été pillés et revendus en Turquie et qui a été sérieusement endommagée.

Pour sa part, l’AFP a rendu compte de la mort d’au moins 15 membres des Forces de défense nationale, supplétifs de l’armée syrienne, dans une offensive pour reprendre la base militaire 80 près d’Alep, conquise le 10 novembre.

L'usine dans le passé

 

Idleb: EIIL contre ASL, de nouveau

Dans le gouvernorat d’Idleb, au nord-ouest de la Syrie, l’EIIL a arrêté le chef d’une milice de l’ASL,les « Brigades des Aigles du Levant », ainsi qu’un certain nombre de ses hommes dans la ville Harem, limitrophe de la Turquie, et les a emmenés vers sa prison située dans la ville d’Aldana.

4 Britanniques tués

Ce jeudi, le journal britannique The Times a rendu compte de la mort l’été dernier de 4 britanniques en Syrie, ayant combattu dans le rang des miliciens d’Al-Qaïda. Sachant que les services de renseignements britanniques (MI5)

 ont recensé quelques 200 à 300 jeunes britanniques partis combattre en Syrie . ce qui suscite leur inquiétude. Et une source sécuritaire de révéler : « Parmi ceux qui sont partis en Syrie pour y combattre  certains sont revenus en Grande-Bretagne pour en enroler d’autres ».       

Cinq Jordaniens blessés 
   
Cinq Jordaniens favorables ont été blessés jeudi en Syrie par une bombe alors qu’ils revenaient de Damas où ils avaient eu des entretiens avec des officiels, a rapporté l’un d’eux.
   Les Jordaniens blessés
Des membres de l’Association des écrivains de Jordanie et d’autres syndicalistes se trouvaient dans un bus près de la frontière lorsqu’une bombe a explosé au passage du véhicule, a indiqué à l’AFP Hussein Motawea, chef de la délégation.
   « Cinq personnes, dont moi-même, ont été blessées », a ajouté M. Motawea.
   « J’accuse les groupes terroristes mais aussi le gouvernement jordanien parce qu’il soutient les terroristes syriens, », a-t-il dit.
  
  

Une réponse “La chute deQara fait hurler les miliciens…tandis que l’armée avance à Alep”

  1. Francenaldo Amorim
    novembre 24, 2013 à 12:59

    Il est l ´heure du peuple Jordanien renverser ce roi amis des sionnistes américans. La Jordanie ne peut pas être allié des terroristes au service des sionnistes d´ Israel/EUA.