Aller à…
RSS Feed

La dernière chance de sauver l’Irak, selon Massoud Barzani


La dernière chance de sauver l’Irak, selon Massoud Barzani

Publié par Gilles Munier
9 Février 2015, 14:59pm

Dans une interview accordée au quotidien londonien Al-Hayat (7/2/15), Massoud Barzani, président de la Région autonome du Kurdistan irakien, a estimé à 50 000 le nombre des combattants de l’Etat islamique en Irak et en Syrie.

En Irak, dit-il, les djihadistes se sont emparé de stocks d’armes importants et de 1 700 véhicules Hummer blindés. La précision des tirs d’artillerie ne s’explique que par la présence de professionnels, a-t-il ajouté : « ils ont des experts de différents pays du monde. Daesh [acronyme arabe de l’IS] a attiré officiers retraités de l’ex-armée soviétique, du Kazakhstan, de l’Ouzbékistan, du Tatarstan et de la Tchétchénie. Ils ont aussi des experts militaires du Pakistan, et un grand nombre d’anciens officiers irakiens. Les agents d’autres pays arabes ont également rejoints ».

Des frontières redessinées par les armes et dans le sang

Massoud Barzani affirme que les peshmergas – qui ont perdu un milliers d’hommes contre l’Etat islamique – n’ont besoin de personne pour défendre les frontières du Kurdistan.

Pour que le Kurdistan demeure au sein de l’Irak a-t-il déclaré, le pays doit adopter « un autre système de gouvernance ». Les frontières du Proche-Orient sont en train d’être redessinées par les armes et dans le sang, dit-il, Haïdar al-Abadi [actuel Premier ministre] a entre ses mains la dernière chance de sauver l’unité de l’Irak.

Barzani conseille aux sunnites de « former un leadership capable de parler en leur nom », car ils sont « les perdants », la guerre détruisant leurs villes et leurs villages.

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x