Aller à…
RSS Feed

La nouvelle politique israélienne faire du nettoyage ethnique de Gaza par tous les moyens


RAFAH REFUGEE CAMP, GAZA STRIP – MAY 15: Palestinian refugee Mohamad Mahmoud Al-Arja, 80, from the Rafah refugee camp, holds up a key allegedly from his house in Beer AI-saba, now located in Israeli, during a rally May 15, 2007 the in Rafah refugee camp, southern Gaza strip. Palestinians are marking May 15, as Nakba Day or Catastrophe Day, as the 59th anniversary of the al-Nakba, the day the Israeli state was created in 1948. (Photo by Getty Images)


La nouvelle politique israélienne faire du nettoyage ethnique de Gaza par tous les moyens

Lundi, un haut responsable israélien a révélé au journal Haaretz une nouvelle politique israélienne autorisant les Palestiniens à quitter la bande de Gaza assiégée à condition qu’ils émigrent dans un autre pays et ne soient jamais autorisés à revenir.

L’officiel a déclaré qu’Israël pourrait financer les frais de voyage afin d’encourager l’émigration, mais a ajouté qu’Israël s’était adressé à divers pays du Moyen-Orient, qui avaient refusé d’accepter des immigrants palestiniens de Gaza dans ces conditions.

Peu de temps après la révélation de la politique, Ayelet Shaked, présidente du parti d’extrême droite Yamina, a exprimé son soutien au programme, appelant l’émigration des habitants de Gaza un « intérêt israélien ».
Des milliers de Palestiniens auraient quitté la bande de Gaza au cours de l’année écoulée, alors que leurs conditions de vie se sont encore dégradées depuis 12 ans, entraînant un blocus paralysé imposé par Israël et imposé par l’Egypte, et près d’un an et demi, un mouvement de protestation de masse connu sous le nom de Grande Marche. de retour , qui a été violemment réprimé par les forces israélien

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.