Aller à…
RSS Feed

La Russie dément les propos de Bogdanov sur la Syrie.


 
 

Alexandre Loukachevitch

Le ministère russe des Affaires étrangères a démenti les ce vendredi les propos imputés la veille à l’un de ses vice-ministres, Mikhaïl Bogdanov, qui avait estimé que le régime syrien perdait « de plus en plus » le contrôle du pays.

« Nous voudrions souligner qu’il n’a fait aucune déclaration ou interview avec la presse ces derniers jours », a déclaré le porte-parole du ministère russe Alexandre Loukachevitch dans un communiqué.

Il a ajouté que M. Bogdanov s’était effectivement exprimé jeudi sur le sujet lors d’une réunion de la Chambre publique russe mais qu’il avait « à nouveau réaffirmé la position russe sur l’absence d’alternative à une solution politique en Syrie ».

La Russie n’a pas changé et ne changera pas de position sur la Syrie

« Nous n’avons jamais changé et ne changerons jamais notre position », a souligné Loukachevitch.

Il répondait à la réaction américaine. La porte-parole du département d’État, Victoria Nuland a commenté avec un brin de sarcasme les propos imputés à Bogdanov. « Nous voulons louer le gouvernement russe pour s’être finalement réveillé à la réalité et reconnaître que les jours du régime (syrien) sont comptés ».

« J’ai vu comment la porte-parole du département d’État américain a (…) dit avec enthousiasme que Moscou s’était enfin réveillé et changeait sa position », a déclaré M. Loukachevitch.

« Nous n’avons jamais dormi, et jamais changé notre position », a-t-il insisté.

« Le conflit en Syrie ne peut être réglé que par les parties belligérantes sans l’ingérence des pays  tiers et, à plus forte raison, sans l’utilisation de la force militaire par ces derniers », a par ailleurs déclaré jeudi le chef de l’état-major général russe, le général Valeri Guerassimov.

samedi, 15 décembre 2012