Aller à…
RSS Feed

La Syrie devient le pays des mercenaires étrangers


La Syrie devient le pays des mercenaires étrangers
 
Konstantin Garibov
 

La Syrie devient le pays des mercenaires étrangers. Les médias syriens ont annoncé que lundi les troupes du gouvernement avaient arrêté un groupe d’officiers de Turquie et d’Arabie Saoudite dans la ville l’Alep située dans le Nord du pays. Dans cette capitale économique de Syrie l’armée poursuit l’opération contre les rebelles de l’Armée syrienne libre.

 
 
 
 
 
 

Les rebelles s’emparent des villages et des quartiers de la ville et les transmettent à l’Armée syrienne libre. Les médias occidentaux ont annoncé plus tôt que « le soutien militaire » de l’opposition est réglé par une base secrète située dans les environs de la ville d’Adana située dans le Sud de la Turquie. La base est créée par la Turquie, l’Arabie Saoudite et le Qatar. La base des forces aériennes des Etats-Unis est située à côté.

En commentant l’arrestation à Alep des mercenaires étrangers le directeur de l’Institut d’Orientalisme de l’Académie des sciences de Russie Vitali Naoumkine a annoncé à La Voix de la Russie :

Il n’y a rien de nouveau en ce que les officiers turcs et saoudites participent à l’opération. Parce qu’il est connu que l’Armée syrienne libre est armée, entrainée et ravitaillée par des instructeurs de certains pays arabes, de Turquie et que les territoires de Turquie et de Libye sont utilisés pour ces buts.

Lundi un représentant de l’administration des Etats-Unis a déclaré que Barack Obama aurait signé un ordre autorisant à la CIA et à d’autres missions américaines de soutenir les insurgés syriens. En même temps le journal Washington Post a annoncé que les sénateurs républicains influents ont exigé à l’administration des Etats-Unis de commencer à soutenir activement l’opposition armée en Syrie. Vitali Naoumkine a parlé de la réaction possible de Barack Obama à cet appel.

Les exigences des sénateurs américains de commencer le soutien militaire directe de l’opposition ne sont pas étonnants. Certains conservateurs, surtout républicains en parlent depuis longtemps. Cependant cela est prononcé pour la première fois si ouvertement. Je ne pense pas qu’Obama l’acceptera parce que sa campagne présidentielle ne suppose pas le déclenchement d’une nouvelle guerre au Proche-Orient.

L’un de ces jours les chaines mondiales de télévision ont montré l’un des postes sur la frontière turco-syrienne dont les militants ont pris le contrôle. La vidéo présente les rebelles sous le drapeau d’Al-Qaïda. Ils ont raconté que les bénévoles d’Algérie, d’Arabie Saoudite, d’Egypte et de Tunisie luttent en Syrie contre Bachar el-Assad. A cette occasion le journal saoudite Al-Sharq en citant les sources dans les services spéciaux de la Jordanie a annoncé que le nombre général de militants d’Al-Qaïda qui luttent pour l’opposition syrienne, est estimé à 6 mille personnes. Depuis ces derniers temps le chiffre a augmenté considérablement, il reflète le renforcement de l’intervention militaire dans les affaires de Syrie. Si aujourd’hui les Etats-Unis commencent à soutenir directement l’opposition syrienne, leur partenariat avec Al-Qaïda qui a pour but de renverser Bachar el-Assad deviendra un nouveau précédent après leur alliance contre les troupes soviétiques en Afghanistan.

http://french.ruvr.ru/2012_08_07/84295104/ http://french.ruvr.ru/2012_08_07/84295104/