Aller à…
RSS Feed

La vengeance de Nouri al-Maliki après les évasions massives de prisonniers politiques


Samedi 27 juillet 2013

Par Gilles Munier

Pour rassurer ses partisans, le régime Maliki – apparemment déstabilisé par la recrudescence d’opérations de la résistance – a fait exécuter 7 prisonniers politiques condamnés à mort pour avoir combattu les forces américaines et ukrainiennes qui occupaient l’Irak.

Il s’agit de : Karam Salim Hussein, Sabah Hossam Hamid, Majid Qassab Farhan, Qasim Shakir Shkeir, Saleh Ahmed, Faleh Abbas Ghali, Hussein Mahmoud Mohamed.

Aux Etats-Unis, Amnesty International a apporté son soutien à Musadik Mahdi, ingénieur de l’aérospatiale – d’origine irakienne – qui fait campagne pour la libération de son neveu Osama Jamal Abdallah Mahdi, condamné à mort après avoir avoué – sous la torture – être responsable d’un attentat ayant tué un officier*.

Enfin, le 8 juillet, on a appris le décès en prison de Sabawi Ibrahim al-Hassan, ancien chef des services secrets irakiens et demi-frère du président Saddam Hussein, condamné à mort en 2009. Il serait officiellement mort d’un cancer. Son fils, Ayman Ibrahim, arrêté par les troupes américaines, condamné à la prison à vie pour ses activités dans la résistance, s’est évadé d’une prison de la région de Mossoul en 2006.

*Wichitan’s Nephew Facing Execution In Iraq

Wichitan’s Nephew Facing Execution In Iraq