Aller à…
RSS Feed

La vie en ruines : Gaza un an après


La vie en ruines : Gaza un an après

Publié par Jean-Pierre | 17 Mai 2022 | Btselem, Palestine | 0 |
Par B’Tselem

Voici « Abdallah a-Zawar »ah (23) de Beit Lahiya dans la bande de Gaza. Le 13 mai 2021, Israël a bombardé la maison de sa famille et l’a détruite. Avant ça, il y exploitait un salon de coiffure. Sa mère Amneh (42), mère de cinq enfants, a décrit cette terrible journée et ce que sa famille a vécu depuis :

« Quand l’attentat a eu lieu, je rendais visite à des parents avec mes enfants. Vers 2 heures du matin, j’ai appris par les médias que l’armée israélienne avait bombardé notre maison et environ neuf autres bâtiments résidentiels dans la région. Je suis allé chez moi le lendemain matin. Tout ce que j’ai trouvé c’est un tas de sable et de pier Tout l’argent et le travail que j’ai mis dans cette maison ont été perdus. J’avais l’impression que je m’effondrais, que j’avais perdu tout mon monde. «

« Mes enfants et moi avions besoin d’aide psychiatrique, et nous avons pris des sédatifs pendant deux mois d’affilée, en particulier mon fils Abdallah (23), qui a vu les maisons s’écrouler devant ses yeux et les corps des martyrs qui sont morts dans la région. Il ne peut toujours pas dormir et fait des cauchemars. «

Pendant 11 jours, Israël a bombardé sans relâche la bande de Gaza, l’un des endroits les plus bondés sur terre, tuant 232 Palestiniens. Près d’un quart des personnes tuées étaient des mineurs, et plus de la moitié ne participaient pas aux hostilités. Beaucoup ont été tués alors qu’ils s’abritaient chez eux, sans nulle part où fuir ou se cacher. Des milliers ont été blessés et des milliers ont perdu tout ce qu’ils possédaient.

Amneh continue :

« Personne n’entend nos cris. Nous sommes des civils innocents. Pourquoi ma maison a été bombardée ? Pourquoi nous ont-ils transformés en personnes déplacées ? La vie sans maison à nous, sans stabilité, est extrêmement difficile. Cette guerre n’était pas de notre faute. Nous n’avons pas été prévenus et nous n’avons même pas eu la chance de prendre quelque chose de la maison. Nos vies ont été chamboulées. «

Lisez le témoignage complet d’Amneh, et les témoignages d’autres Palestiniens qui ont perdu leurs proches et leurs maisons :

https://www.btselem.org/…

Source : FB de B’Tselem
https://www.facebook.com/btselem/…

Le sommaire de B’Tselem

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x