Aller à…
RSS Feed

L’Amazonie, le G7 et les marionnettes


L’Amazonie, le G7 et les marionnettes
L’Hebdo de Mediapart
ven. 23 août 19

Par la rédaction de Mediapart

Au caractère traditionnellement absurde des G7, tenant à l’écart entre la démonstration de puissance dont ils sont censés être le théâtre et la vacuité des déclarations qui en ressort, s’ajoute, dans le cas présent, un aspect sinistre. Car à Biarritz, les 24 et 25 août, les représentants des pays réunis en sommet (États-Unis, Allemagne, Japon, Canada, France, Italie et Royaume-Uni) joueront leur comédie à un moment où une partie du monde, centrale pour l’avenir de l’humanité, est en train de brûler : l’Amazonie, où les départs d’incendies se multiplient, symbolisant non seulement les méfaits de la déforestation, mais aussi, plus généralement, l’inertie des « grands » de la planète face à la catastrophe écologique en cours.

Ce sommet intervient par ailleurs à un moment où, plus que jamais, les « craquements » économiques du monde deviennent « assourdissants », comme l’explique Martine Orange, dans une analyse où il est question des menaces de récession en l’Allemagne et dans la zone euro, de l’essoufflement de la croissance américaine, de l’escalade des tensions entre la Chine et les États-Unis, du ralentissement chinois, de l’accroissement du dérèglement des marchés financiers, des risques liés au Brexit, etc.

En réponse à cette situation alarmante, il est vraisemblable que les « amis » du G7 n’infléchiront en rien leur mode de fonctionnement néolibéral. Un exemple, celui de l’Allemagne, souligné par Romaric Godin: confronté à une contraction de PIB, Berlin a indiqué n’avoir aucune intention de remettre en cause sa politique d’austérité budgétaire, malgré les dangers que ce choix fait peser sur l’économie du pays.

C’est donc du côté de la communication que peuvent venir les seules surprises de ce sommet. Quel dirigeant sera le plus au centre de la photo ? Emmanuel Macron, qui a rencontré en amont Vladimir Poutine et Boris Johnson en bilatéral, et qui, aujourd’hui, assume le bras de fer avec Jair Bolsonaro sur l’Amazonie et le Mercosur ? Ou Donald Trump, qui saura, à n’en pas douter, user de sa diplomatie-de-noms-d’oiseaux pour mieux provoquer des réconciliations de façade ? En matière de spectacle, les uns comme les autres pourraient avoir intérêt, pour couronner le tout, à ce que des débordements aient lieu dans les manifestations en marge du sommet, dans les rangs des anti-G7. Quoi de mieux, en effet, que des images de voitures brûlées pour détourner l’attention des égoïsmes nationaux et se présenter en défenseur de l’ordre et de la sécurité dans un monde que l’on a soi-même contribué à détraquer ?

Partager Facebook Facebook

Je m’abonne pour 1€

Les temps forts de la semaine
Sarkozy-Kadhafi: l’enquête de la justice accable le réseau Djouhri
Par FABRICE ARFI

Le clan Sarkozy a des raisons de s’inquiéter. Les derniers développements de l’enquête judiciaire dans l’affaire des financements libyens montrent combien les policiers et les juges ont avancé dans leurs investigations sur l’homme d’affaires Alexandre Djouhri, visé par un mandat d’arrêt. Son bras droit, l’ex-banquier Wahib Nacer, a été mis en examen. Lire la suite.
A Hong Kong, un quart de la population manifeste. Qui sont ces manifestants?
Par MARGOT CLÉMENT

Dimanche dernier, plus de 1,7 million de personnes ont contesté l’autorité de Pékin à Hong Kong. Ils s’apprêtent à récidiver en fin de semaine à l’appel du Front civil des droits de l’homme. La moitié des manifestants se considèrent issus de la classe moyenne et 41 % sont issus des classes populaires. « Ils sont loin d’avoir tous 20 ans », constate un retraité manifestant. Lire la suite.
Adrien Quatennens: «La France n’est pas une start-up que l’on “manage”»
Par PAULINE GRAULLE

Le nouveau coordinateur de La France insoumise détaille à Mediapart les principaux chantiers qu’il veut conduire à la tête du mouvement. Les Insoumis, réunis à Toulouse du 22 au 25 août pour leur université d’été, devront aussi apprendre à vivre avec un Jean-Luc Mélenchon en retrait. Lire la suite.
NOS REPORTAGES ET ENQUÊTES EN FRANCE
Urgences à l’hôpital: le nombre de services en grève a doublé depuis le début de l’été

La mobilisation monte en puissance avec 217 services en grève en France au 19 août. Réclamant du renfort humain, les urgences de Bayonne voient opportunément affluer des stocks de matériel, à l’approche du sommet du G7 à Biarritz. Mais la grève se poursuit, les avancées étant jugées insuffisantes. Lire la suite.
En refusant de profiter des taux bas, le gouvernement laisse passer une occasion historique

Malgré la baisse des taux, Gérald Darmanin a annoncé que la France continuerait à réduire son déficit. Le gouvernement renonce ainsi à se donner les moyens de relever les défis écologiques et sociaux. Au profit d’une stratégie douteuse et d’un sérieux de façade. Lire la suite.
A quoi sert encore le taux de chômage?

Le gouvernement s’est accordé un vibrant satisfecit après les annonces de la baisse du taux de chômage. Pourtant, ce taux semble être un instrument de plus en plus contestable pour mesurer la réalité économique et sociale. Lire la suite.
Des migrants latino-américains sans abri aux portes de la mairie de Saint-Ouen

Ils ont quitté leur pays, la Colombie, Cuba, la Bolivie, la République dominicaine, le Pérou. Certains sont partis pour des raisons économiques, d’autres pour des motifs politiques, pourtant tous se trouvent maintenant contraints de vivre dans la rue depuis leur expulsion d’un ancien entrepôt devenu un squat au début de l’année. Lire la suite.
A Marseille, McDo achète un faux témoignage 25 000 euros pour écarter un syndicaliste

Le plus gros franchisé McDo de la région marseillaise a versé 25 000 euros en échange d’un faux témoignage pour nourrir le dossier de licenciement d’un syndicaliste devenu gênant. Marsactu a écouté les enregistrements des dessous des négociations : Mohamed Abbassi espérait dans un premier temps acheter directement un mandat syndical. Lire la suite.
NOTRE REGARD SUR LE MONDE
L’«Open-Arms» cristallise la crise politique en Italie
Le Ceta, cheval de Troie d’une agriculture toxique aux effets dévastateurs
Plusieurs études soulignent la résurgence de Daech en Irak et en Syrie
#MeToo: l’affaire des sœurs Khatchatourian réveille les consciences russes
La fronde contre les plateformes gagne YouTube

Marseillaise et drapeaux à l’affiche de la rentrée scolaire?

Le journaliste Khaled Melhaa a disparu depuis le 31 juillet

Un jour, un livre – Un coeur fier de Pearl Buck

Offre été

1€ pour 3 mois
J’en profite

Né en 2008, Mediapart est un journal d’information numérique, indépendant et participatif.
Seuls nos lecteurs peuvent nous acheter !

Suivez Mediapart :
Facebook Instagram Twitter RSS Youtube

Téléchargez l’application :
Google Play Google Play

Vous recevez ce courrier car vous avez accepté de recevoir la newsletter hebdomadaire.
Gérer mes newsletters
Me désinscrire de l’hebdo

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.