Aller à…
RSS Feed

L’Angleterre et le Qatar livrent les terroristes en armes et supervisent les attaques à Homs en Syrie.


LVO 10 FÉVRIER 2012

International (LVO) : Après le rapport de la Mission d’Observation de la Ligue arabe dénonçant la véritable origine des conflits en Syrie, un rapport, des services de renseignement cette fois, vient confirmer les faits et précise que les troupes britanniques et du Qatar dirigent les groupes terroristes armés dans la ville syrienne de Homs dans leur bataille sanglante contre les civils et les forces de l’armée syrienne.

Selon le site israélien, DEBKAfile, connu pour être lié à des sources des services des renseignement, « les troupes britanniques et du Qatar procèdent aux livraisons de munitions des rebelles et supervisent les tactiques dans la bataille sanglante contre la ville de Homs ».

Le rapport dit que l’appareil d’espionnage étranger britannique, le MI6, a mis en place quatre centres d’opération dans la ville, avec des troupes sur le terrain, ouvrant la voie à une incursion d’infiltration de l’armée turque en Syrie.

Le site DEBKAfile a déclaré que la présence de troupes britanniques et du Qatar à Homs devance l’agenda des pourparlers de mardi entre les représentants du gouvernement du président Assad, le Ministre des affaires étrangères russe et le chef des services de renseignements Mikhaïl Fradkov.

Le Qatar ne cache pas son soutien à l’opposition syrienne avec de l’argent, des armes et un appui politique.Le nouvel aventurisme British en Syrie se présente au moment ou un rapport parlementaire a averti que le gouvernement britannique fera face à d’énormes problèmes financiers si l’armée britannique veut lancer une campagne militaire de la même échelle que l’opération lancée en Libye.

En 2011 la Grande-Bretagne et la France ont pris part aux opérations de l’OTAN visant à détruire la Jamahiriya mis en place par Mouammar Al-Kadhafi en Libye.

Selon les rapports officiels, la Grande-Bretagne a dépensé environ 254 millions d’euros dans la campagne militaire en Libye. Toutefois, une publication dans The Guardian à la fin 2011 fait valoir que la campagne de Libye a coûté aux contribuables britanniques 1,75 milliards de livres. Cela dépasse de sept fois la somme initiale prévue .

Compte tenu de la situation, les députés britanniques ont averti le gouvernement de David Cameron qu’il fera face à « des décisions difficiles » si il choisit de s’engager dans une autre campagne. Près de 2,000,000,000 £ dépensés au cours des six mois de la campagne en Libye pourrait être plus que ne peut gérer l’armée.

 
This entry was posted in DémocratieDroits de l’HommeEconomieEgypteEuropeFranceLibyeMondeMonde ArabeSyrie and tagged . Bookmark the permalink.

Source: http://stcom.net (http://s.tt/15CYu)