Aller à…
RSS Feed

LE BILAN DU COUP DE POKER DIPLOMATICO- MILITAIRE D’ERDOGAN : ANKARA GAGNANT – USA ET OTAN ALIGNES –


MOSCOU ET DAMAS FURIEUX ET PREOCCUPES …
EODE/ 2016 08 24/
GEOPOLITIQUE/

* En complément de l’analyse de Luc MICHEL :

GEOPOLITIQUE/ QUEL SOI-DISANT ‘RAPPROCHEMENT TURCO-RUSSE’ ?
ERDOGAN REUSSIT SON COUP DE POKER OPPORTUNISTE !

ob_6e266f_explosion-dun-baril-a-alep
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/photos/a.322051284595963.1073741828.3211849
94682592/864731456994607/?type=3
ET DIRE QUE LES « GÉOPOLITOLOGUES DE L’ÉMOTION » NOUS VANTAIENT LE
« RAPPROCHEMENT ENTRE MOSCOU ET ANKARA » !?
En Syrie, les « rebelles » (des djihadstes pro-occidentaux) soutenus par Ankara annoncent « la
prise totale de Jarablos à l’EI ». Et revoilà le soi-disant « Armée Syrienne Libre » remise en
selle !
ET DIRE QUE LES MÊMES « GÉOPOLITOLOGUES DE L’ÉMOTION » NOUS
EXPLIQUAIENT DOCTEMENT QUE ANKARA « TOURNAIT LE DOS » À SES ALLIÉS
OCCIDENTAUX DE L’OTAN !???
L’Allemagne et les Etats-Unis ont eux apporté ce mercredi leur soutien à l’offensive militaire
de la Turquie lancée en Syrie contre le groupe djihadiste Etat islamique mais aussi contre les
milices kurdes à la frontière entre les deux pays. Après avoir souligné que la dimension anti-
EI de l’opération turque était « à l’unisson des objectifs et intentions de la coalition anti-EI », le
porte-parole de la diplomatie allemande a dit « respecter » la décision d’Ankara de porter le
combat contre les groupes Kurdes en Syrie, pourtant alliés des Occidentaux dans le conflit
syrien.
« Face au mouvement Etat islamique, la Turquie a jusqu’à présent joué un jeu trouble » dis
aujourd’hui la DEUTSCHE WELLE. Critiqué par ses alliés occidentaux pour son manque
d’allant dans la lutte contre le terrorisme islamiste, le président islamo-conservateur avait
formulé deux exigences pour s’impliquer davantage: que le renversement du président syrien
Bachar Al-Assad soit parmi les objectifs de la coalition, au même titre que la lutte contre
l’EI ». Ecoutons Michael Lüders, spécialiste du Moyen-orient : « Pendant longtemps, cette
organisation terroriste a été indirectement soutenue par les responsables de sécurité turcs. Le
pouvoir turc avait l’intention d’utiliser l’Etat islamique pour combattre les Kurdes dans le nord
de la Syrie, qui sont étroitement liés aux Kurdes turcs, ceux du PKK. Et cette stratégie n’a pas
fonctionné. »
Comme l’expliquait Luc MICHEL dès ce samedi sur AFRIQUE MEDIA TV, le dossier de la
Syrie, où le soutien à Assad est une ligne rouge pour Moscou, empêche durablement tout
rapprochement entre Ankara et Moscou :
* Voir PCN-TV/ CHRONIQUES GEOPOLITIQUES II (3)/
LUC MICHEL: POURQUOI IL N’Y A PAS DE RAPPROCHEMENT DURABLE ENTRE
MOSCOU ET ANKARA !

ET VOILÀ LE LÂCHAGE DES KURDES PAR LEURS SOUTIEN OCCIDENTAUX !
« La Turquie, à tort ou a raison, considère qu’il y a des liens entre, du côté turc, le PKK (Parti
des travailleurs du Kurdistan), que nous considérons aussi comme une organisation terroriste,
et au moins une partie des Kurdes du côté syrien. Nous respectons cela, et nous considérons
que c’est le droit légitime de la Turquie d’agir contre ces activités terroristes. Nous soutenons
la Turquie sur ce point », a dit le porte-parole, Martin Schäfer, lors d’une conférence de presse
régulière.
ET VOICI ERDOGAN QUI RÉVÈLE LE VÉRITABLE ENJEU DE SON COUP DE POKER
DIPLOMATICO-MILITAIRE …
L’armée turque, soutenue par les forces de la coalition internationale antidjihadiste, a lancé
une opération mercredi avant l’aube en Syrie avec des avions de combat et ses forces spéciales
pour chasser le groupe Etat islamique de Jarablos, ville frontalière de la Turquie. Mais le
président Recep Tayyip Erdogan a aussi annoncé que l’offensive visait le PYD (Parti de
l’Union démocratique, kurde) alors même que les Etats-Unis soutenaient jusqu’à ce matin, au
grand dam d’Ankara, les Kurdes, qui ont fait reculer les jihadistes sur le terrain en Syrie. Mais
Erdogan vient de forcer la main à ses alliés occidentaux !
« Depuis 04H00 (01H00 GMT, 03H00 en Belgique), notre armée a lancé une opération contre
les groupes terroristes Daech (acronyme arabe de l’EI) et le PYD (Parti de l’Union
démocratique – kurde) qui menacent notre pays dans le nord de la Syrie », a déclaré Erdogan.
« La Turquie ne tolérera aucun fait accompli en Syrie », a encore dit le chef de l’Etat dans un
discours à Ankara. Seuls les combattants de l’EI sont présents à Jarablos, mais Ankara craint
de voir les combattants kurdes arriver jusqu’à la localité proche de sa frontière.
DAMAS EN FUREUR CONDAMNE L’INTERVENTION TURQUE EN SYRIE …
L’intervention militaire de la Turquie en Syrie est une « violation flagrante » de la souveraineté
du pays, a dénoncé mercredi le ministère syrien des Affaires étrangères.
Damas « condamne le franchissement de la frontière turco-syrienne par des chars et des
blindés turcs en direction de la ville de Jarablos avec une couverture aérienne de la coalition
menée par Washington, et considère qu’il s’agit d’une violation flagrante de sa souveraineté », a
réagi le ministère dans un communiqué.
« La Syrie réclame la fin de cette agression », a-t-il ajouté.
… ET LA RUSSIE « PROFONDÉMENT PRÉOCCUPÉE » …
La Russie s’est dite « profondément préoccupée » mercredi par l’importante opération lancée
dans la nuit par l’armée turque en Syrie, s’inquiétant d’une possible aggravation des tensions
entre Ankara et les milices kurdes. « Moscou est profondément préoccupée par ce qu’il se
passe à la frontière turco-syrienne. La possibilité d’une dégradation supplémentaire de la
situation dans la zone du conflit est inquiétante », a déclaré le ministère russe des Affaires
étrangères dans un communiqué.
Moscou a oublié que la politique d’Erdogan est néo-ottomane, envers et contre tout. Et donc
levantine, dans le pire sens que le terme a pris en français …
KH / EODE / GEOPOLITIQUE
http://www.eode.org/
https://www.facebook.com/EODE.org/
https://www.facebook.com/groups/EODE.Eurasie.Afrique/