Aller à…
RSS Feed

Le Hezbollah et l »entité sioniste se surveillent au Golan syrien!


 
 
La division 36 à la frontière avec la Syrie

La présence déléments du Hezbollah dans le Golan syrien est devenue un sujet courant d’inquiétude pour les responsables du régime »israélien ».

Récemment, une source militaire sioniste ,s’exprimant pour le correspondant de l’agence Reuters, a opéré un lien entre l’augmentation des activités de surveillance sur le plateau occupé et le déploiement militaire « israélien »  perpétré récemment. D’après cette source le Hezbollah est  en train de collecter des renseignements sécuritaires sur le déploiement des forces « israéliennes » dans le Golan.

« Nous comprenons ses intentions. Le Hezbollah dispose d’une présence pour des renseignements. Nous le savons », a-t-il indiqué, assurant que l’armée « israélienne » a renforcé ces derniers temps la présence de ses forces sur le plateau du Golan tout au long de la frontière, en y dépêchant des chars et des véhicules blindés.

«  Depuis que Hassan Nasrallah a menacé de transformer le Golan en une zone de friction, nous avons envoyé davantage de moyens techniques et de chars dans la région », précise-t-il.

Concernant l’attitude adoptée par l’armée « israélienne » avec ce nouveau phénomène au Golan, cette source a exliqué: «  nous avons appris la leçon du Sinaï. Nous n’allons pas attendre que l’attaque prochaine se produise. Nous renforçons la construction de la barrière de sécurité et la présence de nos forces et de nos techniques de surveillance ».

Par ailleurs, le journal  Haaretz a révélé que le chef d’État-major Benny Gantz a finalement pris la décision de créer une nouvelle unité militaire régionale conçue spécialement pour être déployée dans le Golan avec pour mission de contrer les opérations déclenchées à travers la frontière syrienne.

la division 36

Gantz semble être persuadé que cette région s’est transformée en une zone active, en raison des affrontements perpétrés sur le front syrien interne et la recrudescence des activités entre l’armée syrienne et les groupes armés.

Pour le moment,  c’est l’une des plus grandes unités militaires « israéliennes » qui y a été déployée : la 36. Sa mission n’a rien à voir avec les questions logistiques et de sécurité courantes, lesquelles sont du ressort des unités régionales.  L’armée « israélienne » en compte quatre dont  la 91 déployée tout au long de la frontière avec le Liban.

La nouvelle division sera conçue en suivant le modèle des unités de réserves «  Ligue de la ligne de feu » dirigée par Ofek Bokares dont elle imitera les formations et la structure.

Traduit du journal libanais AlAkhbar