Aller à…
RSS Feed

Le projet français à Alep.


jean-marc-ayrault

filename_0_utf-8_b_te0utkvuic0gvkltvufmihbvdxrpbmugbmugdmllbmry_-_u-copieLa Syrie, pays au coeur de toutes les discussions depuis plus de cinq ans, se voit proposer de nombreux projets par l’Occident afin d’en finir avec son conflit.

Toutes ces propositions n’ont jusqu’à présent abouti à aucune solution.

Lors du Conseil de Sécurité de l’ONU, qui a eu lieu le 6 octobre dernier, la France a suggéré un nouveau projet de résolution pour un cessez-le-feu à Alep.

François Delattre, Ambassadeur français auprès des Nations Unies, a déclaré qu’une délégation constituée de 15 experts de 5 pays ( la France, la Russie, les États-Unis,le Royaume-Uni et la Chine) a travaillé sur la gestion de ce conflit, plus précisément sur la situation à Alep, et a proposé d’ interrompre le vol des appareils militaires pour permettre un accès sans risque à l’aide humanitaire pour la population syrienne.

La Russie, membre permanent à l’ O.N.U., doute de l’efficacité de ce projet. Mais Moscou n’exclut en rien cette initiative et demande réflexion afin d’examiner en détail ce texte.

“La nouveauté de ce projet réside dans l’idée de la création d’ un mécanisme de supervision du cessez-le-feu. Mais un tel processus existe déjà à Genève, et à vrai dire, il n’ a pas été utilisé efficacement. Nous avons des doutes quant à l’ efficacité de tout cela ” a déclaré Vitali Tchourkine Ambassadeur russe permanent auprès de Nations Unies.

La France ne compte pas en rester là après avoir entendu les propos russes.

Paris, vexé comme un enfant gâté et sans-gêne, “menace” l’une des plus grandes puissances mondiales sans réaliser les conséquences de son acte :

“Je mets en garde la Russie de prendre cette responsabilité de ne pas donner une nouvelle chance au cessez-le-feu” a déclaré Jean-Marc Ayrault, Ministre de la Diplomatie française et qui a renchéri en ajoutant :

“Tout pays opposé au projet de la résolution courrait le risque de porter la responsabilité de complicité de crimes de guerre.”

Rappelons que la Russie a été mise en accusation au Conseil de Sécurité pour sa participation au bombardement d’Alep et les relations entre Américains et Russes, qui se rejettent mutuellement la responsabilité de cet échec de la trêve, se sont détériorées.

Paris vient de rejoindre Washington qui a rompu le dialogue avec Moscou en septembre dernier en raison de l’offensive russo-syrienne sur Alep.

La France ne devrait pas jouer avec le feu car elle n‘ est pas de taille à s’en prendre à l’ « OURS » de l’ Occident.

Le Parti Anti Sioniste met en garde le gouvernement français de cesser ses caprices et de rétablir de toute urgence une diplomatie digne de ce nom avec la Russie avant qu’il ne soit trop tard, car si les relations entre Paris et Moscou ne s’améliorent pas rapidement , la France court sans nul doute à sa perte.

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
© http://www.partiantisioniste.com/?p=14081