Aller à…
RSS Feed

Le réseau italien « No war » appelle à mettre fin à l’intervention étrangère en Syrie


MONDE

(APS) jeudi 26 juillet 2012 13 : 39

ROME – Le réseau italien « No war » a lancé jeudi « un appel urgent » visant à mettre fin à l’intervention militaire étrangère en Syrie et rétablir les droits humains et le respect de la légalité dans ce pays.

Le réseau constitué de 108 ONG « exhorte à mobiliser les Nations unies et la communauté internationale à prendre des mesures immédiates pour faire cesser toute intervention militaire étrangère contre la Syrie, et au contraire, d’agir de bonne foi pour une honnête médiation ». Dans cet appel, les ONG estiment « essentiel d’agir rapidement », demandant d’ »agir de bonne foi pour rejoindre une vraie médiation pacifiques ».

« Au cours des derniers mois, nous avons observé une augmentation constante des campagnes de presse qui présentent seulement une vision partielle et pas vérifiée ce qui passe en Syrie », souligne le réseau, estimant que « la même chose s’est produite aussi dans le cadre des préparatifs à l’intervention étrangère en Libye ».

Les rédacteurs de cet appel rappellent « les affrontements violents entre les troupes gouvernementales et les insurgés armés de l’auto-proclamé + Armée Libérée Syrienne+ avec des bases en Turquie, près de la frontière syrienne ».

« Nous savons que ces conflits provoquent un grand nombre de morts parmi les civils, qui sont toujours les premières victimes de n’importe quel conflit. Il semble donc clair que les deux côtés armées ont des responsabilités », soulignent-ils, affirmant qu’une ingérence militaire étrangère n’est pas une bonne façon de protéger les droits civils et humains ».

Pour eux « le projet d’+intervention militaire humanitaire+ en Syrie est la pire des solutions et il ne peut pas revendiquer aucune légitimité, car on ne peut pas obtenir la protection des droits humains par une intervention armée ».

A cet égard, ils exhortent la communauté internationale à « favoriser un cessez le feu sur les deux côtés et une médiation neutre entre les parties : nous rappelons que la proposition faite par certains pays d’Amérique latine à partir du groupe Alba semble être accueilli aussi par l’opposition non-armée ».

Ils préconisent la prise de « mesures pour arrêter l’ingérence militaire et politique étrangère en Syrie visant à déstabiliser le pays et éventuellement toute la région, la restauration de la Syrie dans le bloc régional, la fin des sanctions actuelles qui portent atteinte à des civils, une mission internationale d’enquête par les pays et les organisations neutres pour établir la vérité sur les conditions de vie en Syrie « .

Enfin, le réseau italien a appelé à un sit-in devant l’ambassade des Etats-Unis à Rome, pour le 31 juillet, afin de « faire entendre » la voix des ONG opposées à l’intervention étrangère en Syrie.