Aller à…
RSS Feed

LE XINJIANG CHINOIS, LE PIÈGE DE BIDEN CONTRE LE CAPITAL EUROPÉEN, LA GUERRE À VENIR EN ASIE


Boîte de réception
les 7 du quebec Se désabonner

06:01 (il y a 9 heures)

À moi
Site logo image les 7 du quebec
LE XINJIANG CHINOIS, LE PIÈGE DE BIDEN CONTRE LE CAPITAL EUROPÉEN, LA GUERRE À VENIR EN ASIE

Robert Bibeau

Juin 6

Par Communia. Traduction et commentaires

Le webmagazine Communia nous offre l’un de ses meilleurs textes sur la guerre qui confronte le bloc Atlantiste-OTAN et le bloc Asiatique-Chine-Russie. L’affaire du Xinjiang (chinois) sert de préambule à cette fresque économico-politique mondialiste puissante et véridique. Les lois impératives de l’économie impérialiste mènent le mode de production capitaliste à sa perte réaffirme Communia et la politique opportuniste aménage les rapports de production afin de rendre socialement réalisable ce qui est économiquement incontournable. Le capital exploiteur allemand, et l’Union européenne à sa suite, réalisent que la guerre américano-russe en Ukraine est une impasse ou leurs économies s’épuisent et qui ne profite, momentanément, qu’aux américains seulement…toutes les autres puissances d’argent y laisseront leurs capacités de production et donc leur plus value. Communia identifie correctement que derrière cette guerre régionale européenne se profil l’affrontement titanesque (éventuellement pandémique et nucléaire) entre l’ancienne superpuissances déclinante Yankee et la nouvelle superpuissance émergente chinoise. La classe prolétarienne sait déjà – depuis Karl Liebknecht – que l’ennemi est à l’intérieur des frontières nationales chauvines et étriquées et qu’il faut le combattre. Ne vous battez pas pour « votre » pays, en Ukraine ou ailleurs, il n’est pas à vous! – les 7 du quebec. Robert Bibeau.

L’artillerie ukrainienne en action.
L’artillerie ukrainienne en action.
.

La première page du jour dans les plus grands journaux du monde est la fuite des fichiers de la police du Xinjiang . La terrible description avec des données, des déclarations, des enregistrements et des photos, d’un véritable exercice de contrôle massif, de répression et de torture, un véritable goulag pour des millions de Ouïghours conçu par l’État pour déraciner l’islamisme et le nationalisme ethnique par le sang et le feu. Littéralement. La révélation de cette gigantesque documentation passe par un anthropologue allemand et est publiée d’abord dans le Spiegel au moment le plus opportun… pour les USA.

.
Table des matières

Pourquoi le Xinjiang est-il de retour sur les premières pages maintenant ?
Au centre, encore une fois, l’Allemagne et l’UE
Que signifierait une rupture avec la Chine pour l’UE ?
Le triomphe de la stratégie Biden et la ruine du capital européen
Les mensonges du défencisme sont déjà évidents
.

.Pourquoi le Xinjiang est-il de retour sur les pages des journaux maintenant ?

En fait, ce que disent ces documents ne devrait surprendre personne. Pendant des années, les informations sur ce qui s’était passé au XinJiang ont été exhaustives. Sur notre chaîne d’information Telegram , la première entrée sur le sujet est un article de The Guardian en 2017 . Depuis, nous avons collecté plus de 40 liens sur le sujet. Devenu l’un des béliers de la pression politique d’AUKUS contre la Chine, même la télévision publique américaine a réalisé un reportage en caméra cachée pour montrer la réalité, le quotidien et l’ampleur de la répression totalitaire dans cette région.

Xinjiang en caméra cachée. Cliquez pour voir la vidéo
Xinjiang en caméra cachée. Cliquez pour voir la vidéo

..

Mais les nouvelles révélations surviennent précisément le jour où, au grand dam de Washington, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, arrive en Chine . Dès son arrivée, l’État chinois lui a fait savoir qu’il espérait que l’agence corrigerait les « informations erronées » circulant sur la province . Selon eux, les camps sont des centres de formation professionnelle qui servent à la «prévention de l’extrémisme». (Les arguties occidentales servent d’arguments à la puissance chinoise. NDÉ).

Tout cela intervient quelques jours avant un sommet du QUAD et après un voyage de Biden en Corée et au Japon qui a signifié une véritable accélération de la pression impérialiste américaine sur la région . Les impositions de Washington ont inclus la délocalisation forcée de l’industrie des puces et des semi-conducteurs de Taïwan et de Corée vers le sol américain -ce qui dérange évidemment certains , l’augmentation de la pression militaire en Corée , l’ éclatement de l’APEC de l’intérieur et la création d’un commerce spécifique pour entraîner le capital japonais dans la confrontation avec Pékin.

Et s’il y avait des doutes… Les États-Unis redoublent d’efforts sur Taiwan , promettant une guerre « ukrainienne » si la Chine envahit l’île . Une situation que Washington pourrait forcer en incitant Taipei à déclarer son indépendance, une « ligne rouge » pour Pékin .

.
Au centre, encore une fois, l’Allemagne et l’UE
Scholz (SPD), Baerbock (Verts) et Lindner (FDP)
Scholz (SPD), Baerbock (Verts) et Lindner (FDP)

Mais le moment est surtout opportun parce qu’il arrive au moment où la bourgeoisie allemande commence à se rendre compte que suivre les États-Unis s’est se tiré une balle dans le pied… sinon dans le ventre.

Lire aussi : L’UE, premier perdant de la guerre en Ukraine, se dirige vers une longue crise et menace de rupture interne , 17/05/2022

Un article de Wolfgang Münchau , propriétaire de l’une des principales agences allemandes privées de renseignement économique et stratégique, est publié aujourd’hui. Münchau, qui parle en fait au nom du capital industriel allemand d’exportation, découvre soudain le sens de la stratégie ukrainienne conçue par les États-Unis et adoptée par l’UE : briser le tissu commercial et économique du continent en séparant l’Allemagne de la Russie… et de la Chine.

Le confinement nous a beaucoup appris sur notre vulnérabilité aux crises de la chaîne d’approvisionnement. Cela nous a rappelé, à nous Européens, qu’il n’y a que deux routes pour expédier des marchandises de masse vers l’Asie et retour : soit par conteneur, soit par chemin de fer via la Russie. Nous n’avions aucun plan pour une pandémie, aucun plan pour une guerre et aucun plan pour le moment où les deux événements se produiraient en même temps. Les conteneurs sont bloqués à Shanghai. Les chemins de fer sont fermés à cause de la guerre.

Les sanctions économiques fonctionnent quand la cible est petite : l’Afrique du Sud dans les années 1980, l’Iran, la Corée du Nord… La Russie est beaucoup plus grande. L’indicateur de taille pertinent n’est pas le PIB. En termes de PIB, la taille de la Russie est la même que celle des pays du Benelux ou de l’Espagne. La mesure du PIB ignore les effets de réseau. (De même que le PIB ignore le poids des ressources dans l’équilibre des forces. NDÉ).

Ces effets de réseau sont suffisamment importants pour rendre intenable l’instrument des sanctions économiques. Il existe des sources alternatives pour chacune de ces matières premières russes, mais si vous réduisez l’approvisionnement mondial de 10 %, 20 % ou 40 % de manière permanente, selon la matière première, vous ne pouvez pas générer physiquement la même production que celle que nous générons actuellement. aux mêmes prix. L’économie réagit avec des prix plus élevés et une baisse de l’offre et de la demande.

À moins que nous ne parvenions à un accord avec Poutine, dans le cadre duquel les sanctions soient levées, je vois le danger que le monde fonctionne comme deux blocs commerciaux (indépendants et concurrents. NDÉ) : l’Occident et les autres. Les chaînes d’approvisionnement seraient réorganisées pour rester dans les blocs. L’énergie, le blé, les métaux et les terres rares de la Russie continueraient à être consommés, mais pas ici. Nous mangerions tous du Big Mac .

Je ne suis pas sûr que l’Occident soit prêt à faire face aux conséquences de ses actions : inflation persistante, production industrielle réduite, croissance plus faible, chômage plus élevé. À mon avis, les sanctions économiques semblent être la dernière manifestation de ce concept dysfonctionnel connu sous le nom d’Occident. La guerre en Ukraine sert de catalyseur à une démondialisation massive .

OUEST ET LES AUTRES . WOLFGANG MÜNCHAU

Le Spiegel dans son bulletin du matin a lié les révélations sur le Xinjiang publiées par le même média, à la pression pour durcir encore les sanctions. Il découvre une tendance au sein du gouvernement allemand en faveur d’une rupture avec la Chine. Tendance menée, bien sûr, par Baerbock et les Verts, le parti le plus pro-US – encore plus que le FDP – de l’arc politique allemand.

L’Allemagne a bénéficié de l’essor de la Chine comme presque aucun autre pays occidental. Mais le prix de cela peut avoir été élevé. L’héritage de la chancellerie Merkel d’enrichir l’Allemagne au détriment de liens économiques étroits avec les deux plus grandes dictatures du monde n’a pas été suffisamment discuté.

Non seulement d’un point de vue moral, mais aussi parce que la durabilité de la stratégie n’est pas claire : le gouvernement feu tricolore et en particulier la ministre des Affaires étrangères des Verts, Annalena Baerbock, ont annoncé un nouveau cap. Mais aussi difficile qu’il soit de renverser la vapeur avec l’énergie russe, c’est un jeu d’enfant comparé à ce que cela signifierait de sevrer le modèle économique allemand de la Chine. Cette discussion ne fait que commencer.

.
Que signifierait une rupture avec la Chine pour l’UE ?
valeur ajoutée exportations chinoises ue
Valeur ajoutée des composants chinois dans les exportations de l’UE

Le cabinet d’étude Caixa publie aujourd’hui la synthèse d’une étude datée du 10 mai sur la dépendance des exportations européennes vis-à-vis de la Chine .

Le résultat, comme on peut le voir dans le tableau ci-dessus, est que dans l’industrie des machines, de l’électronique et de l’automobile, où les chaînes sont très intégrées et où il est extrêmement difficile de changer de fournisseur, la dépendance est plus qu’importante. Ces secteurs sont le cœur des exportations allemandes et françaises, mais aussi le moteur de l’industrie auxiliaire espagnole, italienne, tchèque, slovaque, hongroise ou polonaise.

Mais la dépendance de l’Europe vis-à-vis de l’industrie chinoise des technologies moyennes ne s’arrête pas là, loin de là. Les industries textiles européennes sont parmi les plus intégrées avec la Chine. Et comme le soulignent les auteurs :

Il est à noter que les exportations espagnoles d’électronique ou les exportations françaises de matériel de transport intègrent une plus grande proportion de biens et services chinois que les secteurs exportateurs japonais correspondants.

En d’autres termes, si suivre les États-Unis en Ukraine signifie se tirer une balle dans le pied pour l’UE, rompre avec la Chine signifierait un véritable suicide pour le capital européen.

.
Le triomphe de la stratégie Biden et la ruine du capital européen
Seulement avec les derniers 40 000 millions, les États-Unis garantissent déjà un approvisionnement sans fin en armes pour l’Ukraine.
Seulement avec les derniers 40 000 millions, les États-Unis garantissent déjà un approvisionnement sans fin en armes pour l’Ukraine.
.

Il semble maintenant clair, même pour la presse européenne, que la guerre en Ukraine a renforcé les États-Unis par rapport à leurs alliés en Asie et en Europe et a renforcé les démocrates contre le trumpisme chez eux . Mais surtout qu’elle « démondialise » rapidement les chaînes de production mondiales, laissant les principales capitales de l’UE dans des conditions de concurrence de plus en plus précaires et les forçant à rejoindre un nouveau « bloc américain » dans lequel elles ne pourront jouer qu’un rôle subalterne et « manger que des gros macs » comme Washington le décidera.

Ils peuvent désormais présenter l’Italie, la France ou qui veut, des « plans de paix » . Les États-Unis n’ont pas l’intention de les soutenir. Comme l’a déclaré Blinken, pendant le reste de l’administration Biden, ils ne veulent même pas entendre parler de la reprise des relations avec la Russie .

Et avec l’ augmentation de la production d’ armes des États – Unis pour les approvisionner , le Congrès américain approuvant à l’ unanimité une aide supplémentaire de 40 milliards de dollars et les travailleurs privés par la loi du droit de manifester et ils ne perçoivent pas leurs salaires , Zelensky n’a pas la moindre incitation à négocier . … une paix avec la Russie. Il peut se permettre de créer n’importe quelle tension avec la France , de rejeter la proposition de processus de paix italien, de jouer la nouvelle et sinistre Greta Thunberg du militarisme à Davos et d’envoyer à mort jusqu’au dernier soldat en âge d’être conscrit pour récupérer les pertes accumulées par les oligarques ukrainiens.

.
Les mensonges du « défencisme » sont déjà évidents
L’ennemi est dans le pays même. Affiche pour l’Internationale de la jeunesse communiste, 1920
L’ennemi est dans le pays même. Affiche pour l’Internationale de la jeunesse communiste, 1920
.

À ce stade, les mensonges du « défencisme » sont déjà évidents . Ils nous ont dit qu’alimenter la guerre est la seule réponse possible « contre la guerre de Poutine » et à la suite il faut alimenter le massacre des soldats russes et ukrainiens, puis alimenter les famines en Afrique et la détérioration des conditions de vie élémentaires des travailleurs du monde entier, voilà le «prix à payer pour « nos » valeurs» celles du capitalisme décadent…

Les masques tombent à mesure que les enjeux montent, démontrant que le sacrifice de millions de vies, des camps de combat du Donbass aux camps africains et aux camps du Moyen-Orient, n’a d’autre sens que la bataille impérialiste entre deux grands blocs de capitaux en quête de plus value, l’un à Washington et l’autre à Pékin.

C’est pourquoi la guerre n’est loin de personne. Le véritable ennemi est toujours à l’intérieur du pays lui-même. Et si nous voulons mettre fin à cette barbarie, c’est contre lui qu’il faut se retourner.

Lire aussi : L’invasion de l’Ukraine et les travailleurs du monde , Manifeste d’émancipation

nous
Aidez-nous en envoyant vos commentaires
Suivez les mises à jour et les actualités internationales sur la chaîne Communia Telegram
Commentaire

Désabonnez-vous pour ne plus recevoir d’articles de les 7 du quebec.
Modifiez vos réglages d’e-mail à la page de gestion des abonnements.

Les liens ne marchent pas? Copier et coller cette adresse URL dans votre navigateur :
https://les7duquebec.net/archives/273321
Optimisé par Jetpack
Télécharger depuis l’App Store Télécharger depuis Google Play
Zone contenant les pièces jointes
Prévisualiser la vidéo YouTube FRONTLINE | China Undercover – PBS Documentary

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x