Aller à…
RSS Feed

L’effondrement du Banderastan


Publié le février 25, 2022 par Wayan

Par The Saker – Le 24 février 2022 – Source The Saker’s Blog

J’ai analysé quelques sources d’information et je peux offrir quelques réactions rapides à ce qui est en train de se passer. L’opération est plus importante que ce que j’avais prédit. Cependant, je ne crois toujours pas que la Russie veuille envahir l’Ukraine.

Voyons d’abord ce que la Russie a déjà fait en utilisant UNIQUEMENT SES ARMES D’ATTAQUE :

Les défenses aériennes ukrainiennes ont cessé d’exister.
L’armée de l’air ukrainienne a cessé d’exister.
La marine ukrainienne a cessé d’exister.
Le commandement et le contrôle ukrainiens sont gravement perturbés et de nombreux postes de commandement ont été détruits.
Plus un aérodrome militaire en Ukraine n’est opérationnel.
De nombreux dépôts de munitions, de pétrole et de lubrifiants ont été détruits.
La Russie contrôle tout l’espace aérien de l’Ukraine et toutes les eaux côtières de l’Ukraine, dans les mers Noire et d’Azov.

Ensuite, voyons ce que les forces de la LDNR et de la Russie font, apparemment, en ce moment :

Les forces de la LDNR ont percé les défenses Ukie en deux endroits et ont pénétré à 7-10 km derrière la Ligne de Front.
Ces forces ont avancé avec un appui-feu de la Russie.
Les forces ukies ont construit des fortifications pendant 8 ans, donc la progression contre le gros des forces terrestres ukies est lente. CEPENDANT :
Il semble que les Russes aient décidé d’encercler l’ensemble des forces ukrainiennes dans le Donbass par un mouvement en tenaille du nord au sud.

Je pense que la Russie va encercler l’ensemble des forces ukrainiennes le long de la Ligne de Front, puis attendre qu’elles se rendent, minimisant ainsi les pertes des deux côtés. En d’autres termes, les Russes tentent d’enfermer les Ukies dans un chaudron opérationnel et d’éliminer ces forces.

Deuxièmement, Poutine a clairement énoncé les objectifs russes : démilitariser et dénazifier l’Ukraine.

Le premier élément, le désarmement, est déjà bien avancé.

La dénazification implique une sorte de changement de régime. Des rapports font état de la présence de forces russes près de Kiev et je pense qu’une « chasse aux nazis » sera menée d’une manière ou d’une autre.

Il est intéressant de noter que les Russes ont totalement encerclé la ville de Kharkov, mais n’y ont pas (encore) pénétré. Cela est parfaitement logique sur le plan militaire, mais cela indique également, du moins c’est ce qu’il me semble, que la Russie veut éviter autant que possible de s’engager dans des opérations de combat offensif dans les grandes villes et veut également éviter de tuer des civils. Il ne faut pas oublier que les militaires qui ont pu prendre Grozny en 2000 peuvent *facilement* et *rapidement* prendre d’assaut n’importe quelle ville ukrainienne (ne serait-ce que parce que les Ukrainiens et les Tchétchènes sont presque totalement opposés en termes de capacités de combat). Mais pourquoi se donner tant de mal ?

Lorsque cela sera possible, les Russes encercleront les villes ukrainiennes, les bloqueront et attendront que les drapeaux blancs apparaissent.

Je ne peux pas dire si c’est possible ou non, et ce qui se passera bientôt à Mariupol sera intéressant : cette fois, oui, la ville sera libérée, mais il sera intéressant de voir quelle résistance les forces de la LDNR/Russie rencontreront.

Au fait – quelqu’un connaît-il des webcams/géocams pour Mariupol ?

Conclusions intermédiaires :

En gros, ce 08.08.08 à une échelle beaucoup plus grande : entrer, désarmer, se retirer.

Mes suppositions (pas plus, il est bien trop tôt pour le dire !) sont les suivantes :

Les forces ukrainiennes le long de la Ligne de Front seront encerclées et neutralisées. Une fois cet objectif atteint, la plupart de la menace terrestre ukrainienne disparaîtra tout simplement. Les vrais nazis seront abattus, les autres désarmés et renvoyés chez eux. Leurs armes iront à la LDNR.
Les forces de la LDNR et de la Russie avanceront profondément à l’intérieur de l’Ukraine, mais seulement pour exécuter des missions spécifiques, après quoi elles seront retirées jusqu’à la frontière légale de la LDNR (avec quelques exceptions possibles pour des raisons spécifiques et locales).
Les dirigeants ukrainiens s’enfuiront et des scènes semblables à celles de Kaboul sont possibles. Certains seront rattrapés.

Le régime nazi de Kiev sera remplacé par un autre régime qui acceptera un cessez-le-feu russe et l’ouverture de négociations directes avec la LDNR et la Russie. Finalement, un cessez-le-feu général sera proclamé.

Je continue de penser qu’une opération terrestre de l’OTAN (polonaise ?) dans les régions de Lvov et d’Ivano-Frankovsk est probable. Officiellement pour « protéger nos alliés et amis » mais en réalité avec deux objectifs :

Sauver la face
Établir un mini-Banderastan sous contrôle polonais en Ukraine occidentale.
Nourrir la hyène de l’Europe

Le Kremlin peut penser autrement, mais cela ne me pose pas de problème tant qu’un régime semi-civilisé et semi-sain est mis au pouvoir à Kiev.

Il y aura des élections, bien sûr, que personne à l’Ouest ne reconnaîtra au départ. Mais ce n’est pas grave. Personne en Russie ne se soucie plus de l’oncle Shmuel ou de ses laquais européens.

Maintenant, Biden (je me suis forcé à l’écouter, encore une fois !) imite Obama et promet que des sanctions infernales paralyseront la Russie. Bernhard, de Moon of Alabama, a fait un commentaire intéressant aujourd’hui : « La bourse russe est en baisse mais l’or, le pétrole et le gaz sont en hausse et la Russie n’a jusqu’à présent perdu aucun argent ». Je suis sûr qu’il a raison.

Et, oui, à court ou moyen terme, les sanctions auront également des effets négatifs sur certains secteurs de l’économie russe. Toutefois, à moyen et à long terme, je pense que les coûts de l’énergie constitueront pour la Russie une véritable manne financière. Lors de la réunion du Conseil de Sécurité russe, Mishustin est apparu totalement détendu, concentré et calme.

En outre, comme je l’ai mentionné hier, la récente flambée des prix de l’énergie au cours du dernier mois a déjà remboursé à la Russie tout l’argent investi dans le NordStream2, et ce, AVANT les (inévitables) procès à venir contre l’Allemagne ?

……….

Je reçois des e-mails de toutes sortes de sources concernant des villes ukrainiennes déjà libérées. Le problème est qu’il y a, comme prévu, BEAUCOUP de faux, y compris de la part d’intérêts russes anti-Poutine. Donc, plutôt que de risquer de me tromper et d’énumérer ces villes, je vais simplement faire quelques commentaires, puis faire une pause.

Je m’attendais à une opération russe de niveau opérationnel, mais ce que je vois aujourd’hui est clairement une opération stratégique. C’est beaucoup plus important que ce à quoi je m’attendais.
Nous en sommes aux toutes premières phases de l’opération, mais je vois tous les signes habituels d’un effondrement stratégique ukrainien. Demain matin, nous devrions en savoir beaucoup plus.
La première phase de frappe de l’opération a été extrêmement réussie et les forces terrestres ukrainiennes sont maintenant non seulement sans aucune sorte de couverture ou de soutien (l’armée de l’air et la marine ukrainiennes sont volatilisées aujourd’hui), mais elles sont également sans ordres : non seulement le QG ukrainien dans le Donbass a été totalement détruit, mais les Russes sont, sans aucun doute, en train de poser leur couverture de guerre électronique sur toute la zone d’opérations.
Je pense que d’ici demain soir, l’enveloppement opérationnel des forces ukrainiennes dans l’est de l’Ukraine sera terminé. Après cela, il ne restera que deux types de soldats ukrainiens : ceux qui se sont rendus et ceux qui sont morts.
Les Russes ont approché ou même encerclé plusieurs grandes villes ukrainiennes. Je ne vais pas les énumérer maintenant. Pourquoi ? Parce que d’ici demain, cette liste sera confirmée.
La Biélorussie soutient pleinement la Russie (Lukashenko a été très catégorique à ce sujet aujourd’hui), tout comme l’Iran. Nos amis chinois ont été plutôt réservés et n’ont émis que des généralités bien intentionnées, voyons si cela change à l’avenir.
Je soupçonne également que demain sera le dernier jour où les PSYOP américaines tenteront de contrôler le récit, après quoi il y aura trop de téléphones portables équipés de caméras pour dissimuler l’ampleur du désastre.
Pour cette raison, je m’attends toujours à un faux drapeau majeur.
Les Polonais et les Hongrois ont déclaré qu’ils craignaient un afflux massif de réfugiés et qu’ils déployaient donc davantage de forces à la frontière pour « contrôler la situation ». Ces forces pourraient être facilement et rapidement déplacées à l’intérieur de l’Ukraine occidentale pour s’emparer des régions de Lvov et d’Ivano-Frankovsk. Le meilleur de tout (pour eux) est qu’ils peuvent être pratiquement sûrs que les Russes ne s’y opposeront pas. Et comme toutes les installations de l’OTAN en Ukraine sont actuellement détruites, les Russes peuvent jeter cet os (essentiellement nazi) et lointain à qui le veut dans l’UE (les Hongrois sont probablement trop malins pour cela, mais les Polonais ? ??). Quoi qu’il en soit, je m’attends à une opération mineure de l’OTAN dans l’ouest de l’Ukraine dans les deux prochains jours. Franchement, je m’en moque éperdument.
Un autre risque MAJEUR est la présence en Ukraine de BEAUCOUP de très dangereuses infrastructures civiles (dont 15 réacteurs nucléaires qui fonctionnent à peine). Les Ukrainiens en ont déjà fait sauter au moins un (assez petit) près de Lugansk. J’espère que les forces spéciales russes et biélorusses sécuriseront ces installations dès que cela sera humainement possible.
Ensuite : surveillez la flotte russe de la mer Noire. Quelque chose me dit que demain, nous la verrons BEAUCOUP et, probablement, tout le long de la côte ukrainienne.
Enfin, et surtout. L’Irak a montré que c’est une chose de détruire une armée, et une autre de gérer une insurrection, même si elle n’est armée que d’armes légères et de RPG. Je reste catégoriquement opposé à toute occupation russe moyenne ou longue de l’Ukraine. Je suis convaincu que Poutine déclarera bientôt la fin des opérations de combat majeures (ne serait-ce que parce qu’il ne restera plus beaucoup d’ennemis) et que de nombreuses forces russes commenceront à se retirer. Mais le cauchemar d’avoir des centaines de milliers de fusils d’assaut distribués à « la population » mais qui, en réalité, ont armé ce que l’OTAN voudra considérer comme une « insurrection de l’arrière » va commencer. Et je veux que les Ukrainiens mènent cette bataille par eux-mêmes, avec un peu d’aide russe si nécessaire, mais pas en se cachant derrière les forces russes. Donc, BEAUCOUP de choses dépendent du peuple ukrainien : les jours à venir nous montreront qui et ce qu’ils sont. Il est temps pour eux de faire ce qu’il faut.

C’est tout. J’aimerais que nous ayons plus d’informations, mais ici nous devons nous arrêter et attendre.

Demain, nous en saurons BEAUCOUP plus.

Bonne nuit à tous

Andrei

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x