Aller à…
RSS Feed

L’émir du Qatar choisit Mechaâl pour succéder à al-Qaradhawi


L’émir du Qatar choisit Mechaâl pour succéder à al-Qaradhawi
Selon le journal londonien al-Arab, les raisons du retrait de Khaled Mechaâl du bureau politique de Hamas, (NDLR : des informations indiquent qu’il ne se représentera pour briguer un autre mandat), s’expliquent par le fait qu’il a une plus grande mission qui l’attend à l’union mondiale des oulémas musulmans.

Des sources proches des milieux de prise de décision au sein de Hamas, citées par alarabonline, indiquent qu’Abou al-Walid, Mechaâl, serait le numéro un de cette organisation.

Mechaâl est candidat à la succession de Youssef al-Qaradhawi, étant donné ses bonnes relations avec le Qatar.

Le riche émirat du Golfe a promu la candidature de Mechaâl pour plusieurs raisons, dont sa qualité de tribun. Les mêmes sources font savoir que l’émir du Qatar a soutenu la candidature de Mechaâl, après les différends ayant surgi au sein de l’organisation mondiale autour de la succession à sa tête.

Des sources proches de l’Union mondiale des oulémas musulmans ont confié auparavant à al-Arab que l’ampleur des désaccords au sein des dirigeants influents de l’union, a conduit à des dissensions en son sein dans les coulisses.

Il existe, selon le journal, une grande rivalité pour la succession à la tête de l’union entre le Saoudien Selmane Ouda, le Tunisien Rached Ghannouchi et le Mauritanien Mohamed Hassan Ould Dadou. Al-Qaradhawi soutient la candidature de Ghannouchi, ajoute-il.

L’union des oulémas musulmans fait face à une campagne de critiques virulentes de la part des personnes appartenant à des factions de l’islam politique, et d’oulémas indépendants, du fait de son alignement sur le Qatar, ce qui les prive du soutien saoudien.

Par ailleurs, l’union est traversée par d’importants désaccords du fait de ses positions des révolutions du printemps arabe, qui ont fini dans le camp de l’Amérique, soit directement, soit à travers ses alliés comme le Qatar.

Ce faisant, de fortes divergences ont surgi au sein de la direction de Hamas du fait de la position envers la Syrie. Certains la considèrent toujours comme une alliée qui prône la résistance, et Hamas doit être à ses côtés, un point de vue qui reste minoritaire au sein du mouvement de résistance islamiste.

Un deuxième clan a tourné le dos à Damas, et s’est aligné sur une position pragmatique, inspirée de la ligne de la confrérie musulmane, ajoute en substance le journal.

La télévision syrienne d’Etat a lancé une diatribe sans précédent contre Khaled Mechaâl le qualifiant « d’ingrat qui a vendu la résistance pour le pouvoir ».

Selon des sources proches des dirigeants du mouvement, le successeur de Mechaâl à la tête de Hamas sera Abou Marzouk.

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/lemir-du-qatar-choisit-mechaal-pour-succeder-a-al-qaradhawi/id-menu-957.html http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/lemir-du-qatar-choisit-mechaal-pour-succeder-a-al-qaradhawi/id-menu-957.html