Aller à…
RSS Feed

Les armes nucléaires d’Israël en débat …


mercredi, 30 avril 2014

Les armes nucléaires d’Israël en débat …

IRIB- Les représentants de plus de 190 pays du monde, ayant signé le Traité de non-prolifération des armes atomiques, (TNP), se sont réunis, mardi, au principal siège de l’Organisation des Nations unies, à New York, pour examiner les voies du contrôle de la prolifération des armes nucléaires.

Les signataires du TNP se sont dits inquiets du peu de cas fait par Israël des lois internationales, et ont demandé au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, à la Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et à la Russie d’organiser, dans les plus brefs délais, une conférence internationale, avec pour thème la dénucléarisation du Moyen-Orient.

Lors de la Conférence sur la révision du TNP, ayant eu lieu, en mai 2010, 189 pays membres du TNP ont réclamé la tenue, en 2012, d’une conférence sur la dénucléarisation du Moyen-Orient et le démantèlement des armes de destruction massive. Cette conférence devait avoir lieu, fin 2012, en Finlande, mais les Etats-Unis s’y sont opposés. Pour les signataires du TNP, qui font partie, en même temps, du Mouvement des Non-alignés, l’opposition des Etats-Unis à la tenue de cette conférence témoigne de leur soutien manifeste à la menace atomique d’Israël, au Moyen-Orient, qui pourra avoir des conséquences négatives, sur la Conférence sur la révision du TNP, prévue, en 2015, ainsi que sur les systèmes du désarmement et ceux de la non-prolifération des armes nucléaires.

L’interdiction de la production et de l’usage des armes atomiques est une partie importante du programme de la dénucléarisation, mais l’inefficacité des efforts visant à démanteler les armes nucléaires montre que cette question fait toujours face à de nombreux défis et que les détenteurs d’armes nucléaires y mettent des bâtons dans les roues. Il est, donc, évident que l’application du TNP nécessite les efforts les plus vastes, pour aider le monde à se débarrasser des armes nucléaires.

Le stock de milliers d’ogives nucléaires, en Europe et aux Etats-Unis, et la collecte de milliers de tonnes de substances nucléaires, pour fabriquer des dizaines de milliers de bombes atomiques de nouvelle génération sont des réalités amères prouvant que les puissances nucléaires considèrent, toujours, comme leur ligne rouge, la production et le stockage des armes nucléaires, tandis que les traités internationaux sur les armes de destruction massive doivent être respectées par tous les pays du monde. Sur la base de ses convictions religieuses et ses politiques humaines, la RII dénonce, en permanence, la production des armes de destruction massive et soutient le programme de la Convention de l’interdiction des ADM visant à démanteler les armes nucléaires.

Les démarches et les propositions de l’Iran concernant la dénucléarisation du monde et l’accord qu’il a signé, à Genève, avec les 5+1, viennent tous à l’appui de cette affirmation. L’Iran cherche à contribuer au démantèlement des armes nucléaires et a des idées efficaces, pour parvenir à cet objectif.