Aller à…
RSS Feed

Les Druzes de Syrie se préparent à combattre le front al-Nosrat


 

Et les Sunnites d’Idleb se préparent à affronter son tribunal légal. Plusieurs chefs de milices ont été abattus.

La région de Souwayda ,à majorité druze,au sud de la Syrie se trouve sur le pied de guerre, depuis que les milices d’Al-Qaïda et de l’Armée syrienne libre ont attaqué leurs villages à partir du gouvernorat de Deraa , enlevé 17 civils et menacé de les tuer.

Selon le site Arabs-Press, les Comités populaires regroupant les jeunes défenseurs de 5 villages du gouvernorat de Souwayda  ( Mjaymer, Arra, Thaala, Samie, et Tiré), à majorité druze, se préparent pour repousser l’attaque des miliciens retranchés dans les villages de Deraa, Bossar-elHarir, Harak et Nahté.  
Il est question de quelques 3000 miliciens du Front al-Nosrat, de la brigade des Libres du Levant et de la brigade Omari qui se sont mobilisés dans la colline Al-Lajat. Selon Syria Truth cette appellation, » l’impénétrable », remonte au fait que cette colline a été pendant longtemps l’abri des hors la loi et des révolutionnaires, en raison de sa topographie tortueuse.

Les frictions ont commencé lorsque les miliciens du Front ont tué des habitants de Souwayda dans une attaque perpétrée depuis une quinzaine de jours contre l’aéroport militaire Khalkhala . Depuis le début de l’insurrection, des attaques presque quotidiennes sont menées sur les routes venant  de Damas contre les véhicules privés et publics, sans oublier les voitures piégées  qui ont frappé d’une façon particulièrement  meurtrière la localité de Germana, à majorité druze. 

Mais pour les habitants de Souwayda, ce sont surtout les attaques perpétrées la semaine passée par les miliciens d’al-Nosrat contre les villages Samie et Mjaymer, qui  ont été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Les kidnappés de Eirah

Ayant été repoussées par les Comités populaires au barrage de Eirah, ces offensives, au cours desquelles des dizaines de miliciens ont été tués et faits prisonniers (38 d’après Syria Truth), se sont soldés par l’enlèvement de 17 habitants de Souwayda et un ultimatum lancé tout de suite après.
 

Dans un communiqué vidéo-diffusée, sur fond des 17 kidnappés, le groupuscule d’Al-Qaïda dit avoir procédé à l’enlèvement.