Aller à…
RSS Feed

Les États-Unis n’assoupliront pas les sanctions contre la Russie pour un accord sur les céréales


Publié par Gilles Munier sur 9 Juin 2022, 10:20am

Catégories : #Ukraine, #Russie, #Etats-Unis

En 2001, la Russie est de nouveau devenue un exportateur de blé. En 2015, elle s’est hissée au rang de premier exportateur mondial.

Les efforts de l’ONU pour débloquer les exportations ukrainiennes bloquées pourraient ne pas être soutenus par Washington

Revue de presse : Arrêt sur Info (6/6/22)*

Washington ne soutiendra aucun accord sur la fourniture de céréales ukrainiennes bloquées s’il implique un assouplissement des sanctions contre la Russie, a rapporté dimanche le journal Politico, citant des sources.

Selon le rapport, l’ONU tente actuellement de négocier un accord avec Moscou pour permettre à l’Ukraine de relancer les exportations de céréales depuis les ports de la mer Noire. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, souhaiterait un accord qui garantirait que les exportations ukrainiennes et russes de céréales et d’engrais puissent atteindre les marchés étrangers en toute sécurité.

Toutefois, un responsable américain anonyme a déclaré au journal que Washington n’accepterait pas un accord qui lèverait toute pression économique sur le Kremlin. « Au lieu de cela, l’administration prévoit de continuer à envoyer des armes pour aider l’Ukraine à combattre les forces russes », rapporte Politico.

Les républicains du Capitole se sont également hérissés des appels russes à l’allègement des sanctions. Dans le même temps, les responsables américains et les entreprises mondiales surveillent de près les pourparlers de Moscou avec l’ONU, ainsi que les négociations séparées avec la Turquie, afin de permettre un passage sûr des céréales ukrainiennes vers les marchés mondiaux.

Parallèlement, tout accord permettant à l’Ukraine d’exporter des céréales avant la récolte de blé d’été constituerait une avancée majeure, selon le rapport.

Les pays occidentaux ont accusé la Russie d’entraver les exportations, mais Moscou a déclaré à plusieurs reprises qu’elle n’était pas à blâmer et que les navires transportant les céréales ukrainiennes ne pouvaient pas quitter les ports en raison des mines placées dans la zone par l’armée ukrainienne. Vendredi, le président Poutine a une nouvelle fois déclaré que la Russie n’était en rien responsable du blocage des expéditions et a promis d’aider au passage des navires.

Les craintes concernant le sort des céréales ukrainiennes ont suscité des alertes à l’insécurité alimentaire et à la faim au cours des dernières semaines, notamment dans les pays pauvres.

L’Ukraine est le sixième exportateur mondial de blé et fournit, avec la Russie, près de 30 % de l’approvisionnement mondial.

*Source: Arrêt sur Info

Version originale : RT.com – Traduction: Arretsurinfo.ch

Sur le même sujet, lire aussi :

Conflit Russie-Ukraine : l’Afrique parmi les plus touchés

Guerre en Ukraine : les conséquences économiques sur le blé en Turquie et en Égypte

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x