Aller à…
RSS Feed

Les Frères Musulmans : Pas de transaction avec Washington, et notre relation avec le Hezbollah est bonne


Monde Arabe – 19 janvier 2012
Par French Moqawama

Des sources proches des Frères musulmans ont démenti les informations évoquant une transaction conclue avec l’administration américaine, qui a permis l’arrivée de la confrérie au pouvoir dans des pays arabes en échange d’abandonner le choix de la résistance et confronter le Hezbollah et l’Iran.

« La première rencontre entre les responsables US et les dirigeants des Frères musulmans en Égypte, a eu lieu après la fin de la première étape des élections », ont déclaré les sources au quotidien Assafir.

Elles ont également ajouté que « la relation entre les Frères et l’Iran date de plus de soixante ans, allant du temps où le député iranien Nawab El Safawi s’est rendu en Syrie et en Egypte, en passant par la victoire de la révolution iranienne dirigée par l’imam Khomeini en 1979. »

« La première délégation qui a félicité l’imam Khomeini était formée de dirigeants des Frères », ont-elles précisé.

Les sources ont affirmé que la relation avec le Hezbollah est présente depuis la création du parti au début des années 80, et cette relation a persisté malgré les pires circonstances. « La direction des Frères, représentée par son guide général Mahdi Akef, a soutenu le Hezbollah durant la guerre de Juillet en 2006, et a déclaré sa disposition à envoyer 10.000 combattants pour soutenir la résistance. De même, l’ancien secrétaire général de l’organisation islamique Faysal Al Mawlawi a déclaré une fatwa légale pour soutenir le Hezbollah contre la campagne lancée par les Salafistes, durant les circonstances arabes et internationales les plus dures », ont-elles poursuivies.

« Les liens avec le Hezbollah et l’Iran sont toujours présents sous de formes différentes, et il y a des voies de communications continuelles avec le parti », ont affirmé les sources.

Les mêmes sources ont nié les nouvelles portant sur un projet turco-qatari qui vise à avoir la mainmise sur la décision des Frères Musulman afin de soutenir le modèle turc dans la région contre le modèle iranien. Par contre, les sources ont signalé que les Frères Musulmans possèdent un projet islamo-arabe qui se conforme avec les circonstances des pays arabes. « Ce projet est fondé sur le soutien du choix de la résistance, l’unité islamique, le soutien de l’indépendance de ces Etats et le refus de l’hégémonie américaine occidentale », ont-elle expliqué.

Concernant la situation en Syrie, les sources ont rapporté que malgré sa déception de la performance de l’administration syrienne et de sa non coopération avec les appels au vraie reforme politique, la direction des Frères considère toujours le président Assad comme capable à diriger le processus de réforme. « Bien que son dernier discours à l’université de Damas n’ait pas renforcé la reforme, l’opportunité est toujours présente », ont-elles affirmé.

« Le conflit en Syrie ne tourne pas autour de la reforme seulement, mais il englobe toute la région. Si la Syrie se noie dans une guerre civile, ce serait une perte pour toutes les forces de résistance au Liban, en Palestine et en Iran », toujours selon les sources.

La direction des Frères musulmans possède des informations importantes qui affirment que les Américains et les Israéliens préparent aujourd’hui une guerre totale, qui affectera l’Iran, la Syrie, le Hezbollah et le Hamas : « Les Israéliens et le lobby juif aux Etats-Unis encouragent l’administration américaine à lancer une telle guerre durant les mois prochains, ce qui demande une coopération et une coordination entre toutes les forces ciblées dans la région arabe et islamique », ont-elles conclu.

Source : French Moqawama