Aller à…
RSS Feed

Les djihadistes en difficulté.


 
26 mai 2013

 Les services de renseignement allemands voient les forces loyalistes reprendre la main (Der Spiegel)

Matthias Gebauer

 Il n’y a pas même un an de cela, les services de renseignement extérieurs allemands prédisaient que le gouvernement syrien allait bientôt s’effondrer. Maintenant, l’agence estime plutôt que les mercenaires sont en difficulté. Les troupes gouvernementales sont sur le point de faire des progrès significatifs, prédisent-ils.

 L’agence de renseignements extérieurs allemande, le Bundesnachrichtendienst (BND), a fondamentalement changé sa vision de la guerre en Syrie. Der Spiegel a appris que le BND croit maintenant que l’armée arabe syrienne est plus stable qu’elle ne l’a été depuis longtemps et est capable d’entreprendre avec succès des opérations contre les unités terroristes à l’avenir. Le responsable du BND, Gerhard Schindler a informé des politiciens autorisés de la nouvelle évaluation de l’agence lors d’une réunion confidentielle.

 Il s’agit d’une remarquable volte-face. Pas plus tard que l’été dernier, Gerhard Schindler indiquait aux représentants du gouvernement et à des parlementaires qu’il estimait que le gouvernement [syrien] s’effondrerait vers le début de 2013. Il avait réitéré ce point de vue dans des interviews avec les médias.

À l’époque, le BND soulignait une situation d’approvisionnement précaire de l’armée nationale syrienne et un grand nombre de désertions qui comprenaient des membres du noyau dirigeant. Le renseignement allemand parlait d’une « phase de fin du régime ».

Depuis lors, cependant, la situation a radicalement changé,constate le BND. Gerhard Schindler a présenté des graphiques et des cartes afin de démontrer que les troupes [loyalistes] possèdent à nouveau des sources d’approvisionnement efficaces pour se fournir en quantités suffisantes d’armes et  autres matériels. Les réserves de carburant pour les chars et les avions militaires, qui s’étaient avérées problématiques, sont à nouveau disponibles en quantité suffisantes, rapporte Gerhard Schindler. La nouvelle situation permet aux troupes [loyalistes] de lutter contre des attaques surprises des mercenaires et même de reprendre des positions qui avaient été auparavant perdues.

Rompre les sources d’approvisionnement des mercenaires.

L’évaluation semble être compatible avec les rapports récents en provenance de Syrie, où les troupes gouvernementales ont pu reprendre le dessus dans la région qui s’étend de Damas à Homs, y compris les zones côtières près de Homs. En outre, les comités populaires des combattants [loyalistes] ont fait battre en retraite les  mercenaires de plusieurs quartiers de la périphérie de Damas et coupé leurs lignes d’approvisionnement vers le sud. Actuellement, le gouvernement est également en train de couper leurs sources d’approvisionnement  à l’ouest.

 Pendant ce temps, le BND estime que les forces djihadistes, affiliés à  Al Qaida, sont confrontées à des difficultés extrêmes. Gerhard Schindler indique que différents groupes  se battent entre eux pour atteindre une suprématie dans différentes régions. En outre, les troupes gouvernementales ont réussi à couper les sources d’approvisionnement en armes et les voies d’évacuation pour les miliciens blessés. Chaque nouvelle bataille affaiblit encore les milices, déclare le chef du BND.

 Si le conflit continue comme il s’est déroulé au cours des dernières semaines, dit Gerhard Schindler, les troupes gouvernementales pourraient reprendre toute la moitié sud du pays vers la fin de 2013. Cela cantonnerait les mercenaires seulement au nord, où les  Kurdes ont resserré le contrôle sur leurs territoires. […] Matthias Gebauer,

 NdT : Dans un souci évident d’hygiène mentale publique, la traduction du texte a été expurgée de son contenu purement propagandiste, pour s’en tenir aux faits et  rien qu’aux faits.

 (1) Mais le BND a démontré ses hautes capacités en matière de prédictions…

 Source : German Intelligence Sees Assad Regaining Hold

 
 

 PS. Dans un autre de ses rapports, le BND estimait que 90% des mercenaires en Syrie n’étaient pas Syriens mais provenaient de recrutement étranger dont une grande partie sont des mercenaires payés pour aller participer aux combats. Ce qui tend à prouver que la majorité des Syriens musulmans d’obédience sunnite est restée fidèle à l’islam de tradition syrienne, ouvert et tolérant, et que les influences takfiries (exclusivistes) venant de la péninsule arabique sont restées minoritaires.