Aller à…
RSS Feed

Liberté pour Zakaria Zubeidi prisonnier de l’Autorité palestinienne


Assawra

 

Site du Mouvement démocratique arabe

« Résister à l’occupation, c’est vivre libre »

??????

 

Inscription à notre liste de diffusion: « Assawra »

[email protected]

 

vendredi 21 septembre 2012, par La Rédaction

Dix-??neuf jours de détention par l’Autorité Pales­ti­nienne sup­plé­men­taires pour Zakaria Zubeidi, co-??fondateur du Freedom Theatre : il jure de continuer sa grève de la faim et de la soif jusqu’à la mort.

Zakaria Zubeidi, co-??fondateur du Freedom Theatre, a été condamné aujourd’hui à encore 19 jours d’emprisonnement dans la prison de l’Autorité Pales­ti­nienne. En réponse, Zubeidi a déclaré qu’il se remettait en grève de la faim totale et qu’à partir de cet instant il ne man­gerait plus, ne boirait plus et ne par­lerait plus.
« Cette cour et ce juge ont pris une décision injuste envers moi » a dit Zubeidi d’une voix extrê­mement faible. « J’ai passé un long temps en prison sans qu’il y ait des preuves contre moi. Ce matin le médecin m’a dit qu’il me reste trois jours à vivre si je ne bois pas. Donc cette cour a décidé de me tuer. »
Zubeidi se sou­tenait à un barreau pour se tenir debout. Il a enlevé sa chemise, dévoilant un torse dont on a remarqué la minceur, et a pointé les mul­tiples bles­sures par balles reçues pendant ses années de com­battant contre l’occupation israé­lienne. « J’ai été com­battant pour la liberté dès ma nais­sance et il est injuste que je meure ici. »
“Cette décision est injuste et elle signifie que vous voulez me tuer, mais je veux choisir comment je mourrai. Dans quatre jours il y aura un convoi funèbre qui ira de Jéricho à Jénine », a conclu Zubeidi.
La femme de Zubeidi, qui assistait à l’audience, a éclaté en san­glots quand la décision a été pro­noncée. Elle a dit : « Ceci est une humi­liation de la résis­tance pales­ti­nienne. Quelqu’un qui a été le leader des Bri­gades des Martyrs d’Al Aqsa en 2002 se trouve main­tenant en train de souffrir dans une prison de l’Autorité Pales­ti­nienne au lieu d’une prison israélienne. »
Des membres du Freedom Theatre et des amis de Zubeidi de partout dans le monde assis­taient aussi à l’audience. Zakaria était visi­blement touché de ce soutien, faisant signe de la main et sou­riant à ses col­lègues et amis. Lorsque la séance s’est achevée, les sou­tiens pales­ti­niens et inter­na­tionaux se sont levés pour scander « Honte ! Honte ! Le monde vous regarde ! » et « Est-??ce ceci la démo­cratie pales­ti­nienne ? Vous n’êtes pas meilleurs que les Israéliens ! »
Le juge a ordonné que Zubeidi soit détenu pendant 19 jours de plus, cédant à la partie à charge qui demandait « plus de temps pour finir l’enquête » en exposant que ces 19 jours étaient la der­nière chance, pour les accu­sa­teurs, d’amener des charges contre Zubeidi.
Human Rightd Watch avait, dans un rapport pré­cé­demment publié, for­tement cri­tiqué le trai­tement du cas de Zakaria Zubeidi par l’Autorité Pales­ti­nienne. Bill van Esveld, cher­cheur senior de Human Rights Watch a déclaré aujourd’hui : « depuis plus de 4 mois, l’AP viole les droits fon­da­mentaux de Zubeidi à une juste pro­cédure d’inculpation et de jugement et continue à ignorer ses décla­ra­tions selon les­quelles il a été torturé pendant les inter­ro­ga­toires. Les dona­teurs inter­na­tionaux de l’AP devraient d’urgence faire pression sur elle pour mettre fin à l’impunité et aux déten­tions arbi­traires qu’illustre le cas de Zubeidi, alors qu’il risque sa vie en pro­testant contre elle.
Le Freedom Theâtre exhorte tous ses amis et ceux qui le sou­tiennent à faire le maximum pour exercer une pression sur les auto­rités afin qu’elles libèrent.
« Zakaria a été la per­sonne qui m’a motivé à rester en Palestine pour me joindre à la lutte pour la liberté, contre l’occupation » a dit Jonatan Stanczak, le Directeur Opé­ra­tionnel du Freedom Theatre. « L’autorité Pales­ti­nienne a réussi là où les Israé­liens ont échoué : tuer Zakaria. L’autorité Pales­ti­nienne a très bien appris sa leçon des Israé­liens, jusqu’au point de prendre part elle-??même à l’occupation. »

(Traduction par Les Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine)

(Vendredi, 21 Septembre 2012)

Pour plus d’informations
Jonatan Stanczak,
Managing Director of The Freedom Theatre
+972(0)599017654
+972(0)543915708

Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël