Aller à…
RSS Feed

Libye, Syrie: la ruse suprême du Système


Je publie cette réponse des « Pacifistes de Tunis » qui  pose les questions fondamentales sur les guerres médiatiques qui sont en train de coloniser les esprits de tous ceux qui sont accros aux médias et gobent tout ce qui sort de la boîte à image. La Société du spectacle (Guy Debord) est devenue le spectacle de la société fabriquée de toute pièce.

Ginette

 

Oui, nous avions été frappés par cet article de Luc Chevallier quand il est paru au ««printemps arabe»» de l’année dernière… L’affaire des téléphones en Syrie est en fait banale en comparaison du jeu complexe et subtil auquel se livre le Système. Ce qui était frappant, dans l’article en question, c’était la citation de Karl Rove, lui-même apparemment cité par Christian Salmon dans un livre intitulé « Story-telling »[1].

Or, nous  avons trouvé, grâce à lui, la réponse à un certain nombre de questions que nous nous posions. En effet, nous pensons que les apprentis-sorciers du Système doivent bien s’amuser (comme les dieux dans les mythologies diverses) en observant (via des statistiques détaillées provenant de l’« intégration » mondiale des Facebook, Twitter, sites, blogs, etc.) tous les Lilliputiens du monde que nous sommes, honnêtement et courageusement, dénoncer des manipulations qui, en fait, n’en finissent pas de s’accumuler. Car la règle, terriblement cynique, semble être : « Le scandale d’aujourd’hui (qui, jadis isolé, suscitait des réactions réelles) fait oublier celui d’hier… »

Le mot « noyer » (« sous un déluge de fausses nouvelles ») se trouve bien dans la citation [1]. Cependant, nous pensons qu’il y a, au-delà, l’épuisement mental et physique des acteurs, savamment calculé par le Système. Ainsi, on peut déjà le remarquer autour de nous qui avons vécu les «««révolutions»»» tunisienne et égyptienne puis avons assisté à l’agression contre la Jamahiriya libyenne et enfin celle contre la Syrie.  Telles des ondes, « toutes les bonnes volontés du monde » finissent ainsi par faiblir en raison d’une fatigue sans nom… Nous l’avons remarqué au sein même de notre mouvement à Tunis.

Devant l’abomination suprême du fascisme universel, il importe de garder constamment à l’esprit cette observation majeure (peu importe qu’elle soit correctement ou non citée)[1]:

  « À l’heure où internet met chacun en capacité de vérifier par lui-même l’information, ceux qui ont intérêt à la guerre ont trouvé une parade efficace. Elle consiste à noyer les citoyens sous un déluge de fausses nouvelles, que personnes n’aura plus le temps de décrypter. Si certains de ces média-mensonges paraissent anodins, il ne faut pas s’y tromper.

Associés les uns aux autres et accumulés dans le temps, ils finissent par constituer le décor d’un univers virtuel, coupé de la réalité, mais favorable aux projets de l’Empire. Celui-ci fait ainsi accepter ses guerres à des populations occidentales désormais passives alors qu’elles s’étaient mobilisées massivement contre l’intervention en Irak. »[note : valable, plus encore, dans le cas de la Libye en 2011]

« Nous sommes un empire maintenant. Lorsque nous agissons, nous créons notre propre réalité. Et pendant que vous étudiez cette réalité, judicieusement comme vous le souhaitez, nous agissons à nouveau et nous créons d’autres réalités nouvelles, que vous pouvez étudier également, et c’est ainsi que les choses se passent. Nous sommes les acteurs de l’histoire. Et vous, vous tous, il ne vous reste qu’à étudier ce que nous faisons. »

[1] Karl Rove, cité par Christian Salmon (Storytelling, p.171, La Découverte, 2007), lui-même cité par  Luc Chevallier : «  Les iPhone interdits en Syrie ? Regard sur un média-mensonge »

http://www.voltairenet.org/Les-iPhone-interdits-en-Syrie

_______________

Les Pacifistes de Tunis

http://bit.ly/yd15JY