Aller à…
RSS Feed

« L’Occident n’hésitera pas à armer le diable contre la Russie », estime Damas


Donbass – Sputnik France, 1920, 24.02.2022

Opération militaire russe en Ukraine
Vladimir Poutine a annoncé le 24 février le début d’une « opération spéciale » pour « protéger les habitants » du Donbass.
01.03.2022

Situation dans la République populaire de Donetsk – Sputnik France, 1920, 01.03.2022
© Sputnik . Serguei Avérine

Selon le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, l’Occident « n’hésitera pas à armer le diable contre la Russie si c’est dans son intérêt ». À tire d’exemple, il cite la possibilité d’envoyer en Ukraine des terroristes syriens ou d’armer les néonazis.

Sputnik France reste accessible sur Telegram et Odysee. Pour accéder à notre site et à notre chaîne YouTube vous pouvez utiliser un VPN, par exemple CyberGhost, Astrill, NordVPN, ZenMate ou Private VPN. Téléchargez notre application sur App Store ou Google Play Store.
Les services de renseignement américains sont capables, si nécessaire, d’envoyer en Ukraine des terroristes de Daech* et d’autres groupes radicaux, Washington ayant toutes les capacités logistiques à ces fins, a déclaré à Sputnik le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Bachar Jaafari.
« Sur la base d’analyses, nous pouvons dire que c’est probablement vrai. Surtout nous, en tant qu’État, avons des preuves que l’armée américaine en Syrie déplace des terroristes d’un endroit à un autre, en particulier des membres de Daech* et du Front al-Nosra* », a déclaré Bachar Jaafari.
Selon le vice-ministre, l’utilisation de mercenaires est une pratique bien établie aux États-Unis. Ils transfèrent des terroristes du camp d’al-Hol (nord-est de la Syrie) vers la région d’Al-Tanf, d’où ils les envoient en Afghanistan et au Burkina Faso.
Bachar Jaafari a également indiqué que 75 ans après la victoire sur le fascisme, l’Occident n’hésitait pas à armer les néonazis en Ukraine, qui brandissent les mêmes bannières que l’Allemagne nazie ayant détruit toute l’Europe:
« Ils ont reçu le soutien de ces pays et le soutien des services spéciaux juste parce qu’ils sont contre la Russie. L’Occident n’hésitera pas à armer le diable contre la Russie si c’est dans son intérêt », estime-t-il.

Attaques de nationalistes ukrainiens
De nombreuses attaques de nationalistes ukrainiens sur la population civile du Donbass, mais aussi dans le reste de l’Ukraine, ont été rapportées par les forces russes et celle des Républiques de Donetsk et de Lougansk.
La défense territoriale de la République de Donetsk a déclaré sur sa chaîne Telegram que des civils avec un drapeau blanc avaient été pris pour cible par des nationalistes ukrainiens dans la ville de Volnovakha, dans la région de Donetsk. Les faits ont eu lieu ce 1er mars vers 10h10 (heure locale). Les civils étaient en train de quitter la ville. Pour l’heure, le nombre de victimes est inconnu.
Le chef du Comité russe d’enquête, Alexandr Bastrykine, a ordonné de prendre note des tirs. Une analyse des circonstances est en cours.

Opération militaire en Ukraine
L’opération spéciale russe a été déclenchée le 24 février, trois jours après que Vladimir Poutine a reconnu l’indépendance des Républiques de Lougansk et de Donetsk, expliquant que l’Ukraine ne respecte pas les accords de Minsk et que la situation dans le Donbass peut être qualifiée de « génocide ».
Le Président russe a alors souligné que les plans de Moscou n’incluaient pas l’occupation des territoires ukrainiens, mais la démilitarisation et la dénazification de l’Ukraine, ce qui a été confirmé le 25 février par le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov qui assure que cela va permettre aux Ukrainiens de « déterminer librement leur avenir », une fois qu' »ils se seront libérés de leur joug ».
*Organisation terroriste interdite en Russie

1 1 vote
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x