Aller à…
RSS Feed

L’occupant israélien enfouit des déchets nucléaires et chimiques au Golan occupé sous un mutisme arabe et international.


 par IRIB 

IRIB-Il s’agit bel et bien d’une violation flagrante des chartes internationales et des droits de l’homme. 

Les autorités de l’occupant israélien persistent à enfouir les déchets chimiques et nucléaires et d’autres toxiques dans au moins 20 sites au Golan occupé dont celui le plus renommé /Nachbet al-Moqbila/ se trouvant à la cime de Jabal Cheikh et à côté se trouve un champ d’exploitation d’énergie éolienne dont les turbines tournent à 100 Km/H pour faire disparaître en cas de fuite radioactive les émanations en direction de l’Est vers les villages du gouvernorat de Quneitra.


Le gouverneur de la ville Hussein Arnous a indiqué qu’en dépit des rapports qui relate ce phénomène de temps à autres, mais cette question ne trouve malheureusement aucun intérêt chez les pays arabes, les organisations régionales, internationales et spécialisées dont l’ONU est ses agences compétentes en la matière. « Cet enfouissement prémédité de la part de l’Occupant des substances chimiques dans la terre occupée du Golan a causé d’énorme préjudice dans la culture et la nature de la terre », a-t-il ajouté. Pour lui, les terres agricoles du Golan occupé non seulement sont devenues un dépotoir de déchets nucléaires et chimiques pour l’occupant mais aussi, un terrain de manœuvres et d’entraînement militaires de son armée. Pour sa part, le directeur de l’environnement de Quneitra, Hamaza Souleymane, a insisté sur la partie polluante de cette question, puisque cet enfouissement estimé à des tonnes de déchets liasse apparaître des signes de contamination et de pollution des eaux souterraines, ce qui met en danger non seulement l’être humain mais aussi les animaux et les espèces qui contribuent à conserver l’écosystème de cette région.

Les déchets enfouis dans des conteneurs en ciment ou en verre dont la durée de résistance ne dépassant pas les 30 ans, seront des sources de contamination et de maladies graves cancérigènes, attaquant pas mal d’organes vitaux comme le foi, les reins, l’appareil respiratoire et d’autres. La plus dangereuse des matières portant de graves préjudices à la santé publique est sans doute les déchets de l’uranium appauvri, utilisé à l’extrême par l’industrie militaire israélienne. Cette matière nocive est à l’origine des malformations des fœtus et des nouveaux-nés. Cet enfouissement des déchets toxiques israéliens dans des sites dans le Golan occupé ne date pas d’hier.

Selon Nassr Eddine Khayrallah, président de l’association de protection de l’environnement et du patrimoine, l’occupant a depuis les années 70 commencé à mettre en œuvre cette stratégie, parallèlement avec la ceinture de défense parsemée de mines, de bombes à neutron, de petites mines nucléaires tactiques et de matières radioactives prêtes à exploser à tout moment. A préciser que le ministère des AE et des expatriés a, moult fois adressé des documents et des missives aux NU pour dénoncer la politique de l’occupant en la matière mais sans résultats, bien qu’il existe une commission spéciale chargée de se pencher chaque années sur les pratiques et les violations de l’occupant israélien dans les territoires occupés dans tous les domaines.

IRIB

Une réponse “L’occupant israélien enfouit des déchets nucléaires et chimiques au Golan occupé sous un mutisme arabe et international.”

  1. Francenaldo Amorim
    mai 6, 2012 à 1:20

    Ces malheureux sionistes,qui sont à la tête du gouvernement d´Israel vont terminer par mener le peuple juif à souffrir de graves conséquences, pour ses actes terroristes. J´éspère qui ce terrorisme sioniste ne se termine avec une troisième guerre mondiale, et le pire nucléaire….qui peut faire disparaître plusieurs nations de la planète comme (Israel, Liban, Sirye, Turquie, Irak, Arabie Saoudite, Koweit, Qatar, Egypte……Ils seront le champ de bataille nucléaire…., .