Aller à…
RSS Feed

Manoeuvres électoralistes israéliennes


(agoravox)

Mardi 20 novembre 2012
5 fichier(s) (102 ko) | Télécharger tout
(21 votes) Votez cet article

Manoeuvres électoralistes israéliennes

La critique de la politique expansionniste d’Israël ne consiste pas uniquement de rappeler comme je le fais, la question de sa légitimité et de ses forfaits, mais à observer également le monde dans lequel il se débat.

Election américaine et pressions des lobbys

Depuis plusieurs années Netanyahou a soutenu Mitt Romney espérant qu’Obama soit battu, alors que l’administration américaine suit toujours la politique américaine de soutien d’Israël à bout de bras et en toutes circonstances. A la veille du scrutin il faisait monter la pression en annonçant la relance de la colonisation et encore une fois, une menace d’attaque contre l’Iran. A tel point qu’il fallut que la diplomatie s’en défende.Ceux qui colportent de fausses informations sur une intervention israélienne dans le scrutin portent atteinte aux intérêts d’Israël », a affirmé M. Steinitz en visant Ehud Olmert en campagne électorale qui avait déclaré que Netanyahu a « violé les règles de base qui régissent les relations entre Etats » devant la communauté juive de New-York.

Aux USA, dans certaines sphères les lobbys juifs puissants commencent à irriter, beaucoup d’acteurs et observateurs politiques leur reprochent de peser directement sur la politique de Washington et en Europe, grâce à leurs puissances sociales et financières concernant le conflit palestino- israélien en faveur d’Israël au détriment des droits des Palestiniens. De plus une grande partie des Américains commence à trouver un peu lourde cette aide économique, sans compter sa lassitude devant un conflit qui n’en finit pas et que leur pays est bien incapable de régler.

La Russie, la Chine, l’Inde remodèlent le paysage du monde actuel et Israël se retrouve en position de centre de ce changement. N’oublions pas que le voeux de sionistes, aidés en cela par les pays colonialistes qui l’ont doté de l’arme atomique, était d’établir une tête de pont de l’Occident au Moyen-Orient, en enracinant sous une autre forme sa mainmise. Il est certain que si ce conflit gênait directement le commerce et l’industrie internationales des pays développés, il y a longtemps qu’il aurait été solutionné.

Vers une nouvelle politique américaine au Moyen-Orient ?

Certains israéliens craignent un « désir de vengeance » du président réélu. « Obama a maintenant quatre ans pour régler ses comptes avec Netanyahu, pour le soutien ouvert à Romney, pour ses dépréciations (d’Obama) devant le Congrès, pour le gel des négociations avec les Palestiniens, pour la colonisation et pour avoir tenté de lui faire la leçon sur le dossier iranien.(Haaretz). En effet, fort de sa réélection Obama pourrait orienter sa politique moyen-orientale autrement. Si c’était l’intention personnelle d’Obama, la diplomatie le laisserait-il faire ? Obama a réaffirmé ces jours-ci le droit d’Israël à assurer sa propre défense contre les attaques visant sa population tout en demandant à Tel Aviv de tout faire pour éviter de toucher des civils. Par contre il pourrait infléchir, non par rétorsion, mais par raisonnement, la décision américaine d’empêcher l’autorité de demander le statut de la Palestine comme non-membre à l’ONU qu’Israël veut bloquer estimant qu’il éloignait les perspectives de paix. La presse israélienne a évoqué le gel de la rétrocession des taxes collectées pour son compte et la réduction du nombre des permis de travail pour les Palestiniens.

Les vidéos du web
http://www.dailymotion.com
PlayArrow
PlayArrow
www.paramountpictures.fr
PlayArrow
http://www.dailymotion.com
Vidéo sponsorisée
Un cortège de 10 Renault Twizy est venu jeudi 7 juin 2012 se brancher en pleine nuit à la Tour (…)
www.renault.fr [?]
PlayArrow

En outre Obama pourrait tenter de négocier un accord avec Téhéran en repoussant l’idée saugrenue et dangereuse de frapper préventivement les installations atomiques iraniennes. Avec les grandes puissances y compris l’Europe, il privilégie plutôt un durcissement des sanctions politiques qui porte ses fruits, si j’ose dire. L’Iran vit sous un régime de sanctions en temps de paix sans précédent dans l’histoire des relations internationales par conséquences l’economie iranienne est à bout de souffle et Téhéran est prêt à mettre de l’eau dans son mauvais vin. Et L’Ayatollah Khamenei, « Guide de la Révolution » est le seul décisionnaire pour tout ce qui concerne les problèmes que rencontre son pays notamment dans le domaine nucléaire.

 

Gaza

Le premier ministre menaçait d’être prêt à l’escalade après des combats le long de la frontière de Gaza qui ont fait des morts et blessés de chaque côtés. Etant donné la disparité du nombre des victimes des deux camps on peut penser que les représailles ont commencé. Aussitôt le Hamas répliquait par un tir de roquettes, faisant des victimes. Ce que les médias n’ose diffuser ce sont les facteurs déclanchants de cette nouvelles attaque israélienne : le 5 novembre dernier quand Ahmad al-Nabaheen, un handicapé mental de 20 ans a été tué alors qu’il déambulait près de la frontière. Les médecins ont dû patienter pendant six heures avant d’être autorisés à le secourir. Ce qui a permis aux deux belligérant pour des raison presque identiques de reprendre les combats.

Le ministre pour la Défense passive a déclaré « A terme, vu la répétition des cycles de violence, nous devrons lancer une opération stratégique afin de rétablir notre force de dissuasion face aux groupes armés » dans la bande de Gaza. Rappelons que fin 2008 trois mois avant les élections, Ehud Olmert avait déclenché une offensive dévastatrice contre Gaza, l’opération « Plomb Durci » qui avait coûté la vie à 1.440 Palestiniens et 13 Israéliens. Et Israël tente de récidiver en lançant l’opération « Pilier de Défense ». On peut y voir un nouvel acte de terrorisme d’Etat destiné à faire pression sur les électeurs et citoyens gazaouis et une volonté latente de réoccuper ce territoire.

Les bombardements israéliens intensifs sur Gaza ont fait ce samedi neuf morts (dont quatre combattants ) plus en une fois que des années de tirs de roquettes du Hamas ! Depuis le lancement de cette opération de guerre, plus de cent Palestiniens ont péri.

La cause sioniste est mauvaise, porte inexorablement en son sein la mort et doit être condamnée. Ce qui n’empêche pas l’observateur neutre de dénoncer les errements et exactions du Hamas.

P.S Illustration. Cette photo va faire le tour du monde souhaitons qu’elle soit le déclenchement du prise de conscience internationale jusqu’au Conseil de Sécurité qui devrait prendre en fin des mesures contraignantes. Si cet enfant était juif et étripé, ma réaction serait là même Qu’ils ne soient pas morts pour rien

(1) L’Iran a proposé aux Etats-Unis d’y dépêcher ses secouristes afin de venir en aide à la population américaine touchée par la tempête sur la côte est.