Aller à…
RSS Feed

Manœuvres militaires israélo-américaines: Le mystère des deux missiles détectés par les radars russes


Par Daoud Rammal

Revue de presse: As Safir – Liban – Médiarama –
12/9/13

Des sources diplomatiques affirment que la guerre américaine contre la Syrie a commencé et s’est achevée à la seconde du lancement des deux missiles balistiques, qui ont fait l’objet d’informations contradictoires: démenti israélien, assurance russe puis publication d’un communiqué israélien précisant que les missiles,tirés dans le cadre d’une manœuvre israélo-américaine commune , sont tombés dans la mer et n’ont aucun rapport avec la crise syrienne. Les mêmes sources indiquent que les deux missiles ont été tirés d’une base américaine de l’Otan, située en Espagne, et ont été immédiatement détectés par les radars russes. Les défenses russes ont été activées face aux missiles, alors que l’un d’eux a été auto-détruit et la trajectoire du second a été déviée afin de tomber en mer.

La source poursuit que le communiqué publié par le ministère russe de la Défense s’est contenté d’indiquer que les radars ont détecté deux missiles tirés vers l’est de la Méditerranée, évitant sciemment de préciser l’endroit d’où ils sont partis et le fait qu’ils avaient été détruits. Car dès le lancement des projectiles, le commandement des services de renseignements russes est entré en contact avec les renseignements américains pour les prévenir que le bombardement de Damas signifierait le bombardement de Moscou.

Pour éviter aux Américains un plus grand embarras, les « israéliens » ont accepté d’endosser la responsabilité du tir après avoir dit qu’ils n’y étaient pour rien. En fait, c’est Washington qui a demandé à Tel Aviv d’assumer la paternité de cette affaire pour préserver la face devant la communauté internationale, surtout que les deux missiles balistiques devaient donner le coup d’envoi de la frappe contre la Syrie.

Source : Médiarama (12/9/13)