Aller à…
RSS Feed

Najah al-Shammari, ministre irakien de la Défense, accusé de fraude… en Suède



Publié par Gilles Munier sur 24 Novembre 2019, 15:14pm

Catégories : #Irak

Najah al-Shammari, ministre de la Défense

Par Gilles Munier/

Najah al-Shammari – 52 ans – nommé en juin dernier ministre irakien sunnite de la Défense, est sur la sellette en Suède où il est accusé de fraude aux prestations sociales.
Ce proche d’Iyad Allaoui – ancien Premier ministre, puis vice-Président de la République, connu pour ses liens avec la CIA – s’était réfugié à Stockholm avec sa femme et ses enfants entre 2009 et 2011.
Général du temps de Saddam Hussein, Shammari y bénéficie depuis d’allocations sous le nom d’emprunt de Najah al-Adeli : aide à l’enfance et au logement.
Ayant obtenu la nationalité suédoise en 2015, il perçoit également des indemnités maladie, en raison – dit-on – de problèmes de mémoire le rendant inapte au travail !
En fait, il semblerait qu’il habitait toujours l’Irak, n’allant en Suède que pour justifier sa résidence et ses prestations.
A la fin d’un communiqué diffusé hier, 23 novembre, Najah al-Shammari a accusé les médias suédois de le diffamer, d’en vouloir à sa réputation, et a affirmé ne pas souffrir de troubles de mémoire.
En Irak, les ministres doivent renoncer à leur nationalité étrangère, ce qu’ils se gardent bien de faire. On n’est jamais trop prudent.
Actualisation (26/11/19):

Une source de renseignements a déclaré au journal Asharq Al-Awsat que la campagne contre le ministre était attribuée à son refus d’acheter des systèmes de défense et des armes iraniennes.

La source a déclaré que le problème avec Shammari est qu’il a rejeté un accord sur l’achat de Khordad 15 (système de missile sol-air) et du S-300 russe, mis à niveau par l’Iran.

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.