Aller à…
RSS Feed

OXYMORE. Syrie : la « guerre humanitaire » ou la nouvelle donne criminelle de l’Occident


Publié le sept 1, 2013 @ 13:57

Allain Jules

resizeAprès avoir échoué à prouver que le Gouvernement syrien a utilisé des armes chimiques contre son propre peuple, l’Empire contre-attaque. Alors que son mensonge abyssal ne passe pas, malgré un forcing diabolique qui a même vu le président américain mentir avec un aplomb machiavélique, tel un arracheur de dents, en osant l’indicible : « La Syrie menace la sécurité des États-Unis » (sic), on fabrique maintenant une opinion docile, malléable et corvéable à souhait, pour la transformer en torche incendiaire. Voici comment.

En voulant mener le monde à la baguette, et dans une inéluctable « guerre humanitaire », ultime syncrétisme mensonger et surtout viol des consciences, l’Occident est simplement entrain de rouler à tombeau ouvert. Aveuglé par sa violence immémoriale, ses menteries sans fin et dans un charlatanisme luciférien, les services français, par une voltige astucieuse, tentent d’avilir le peuple. Ceci, en mettant en exergue avec la falsification qui va avec mais surtout sans objet, le fait que la Syrie a des armes chimiques. Ce n’est une découverte pour personne, d’autant plus que, tous ces accusateurs et crieurs patentés, ont aussi des armes chimiques et, certains, tout comme la Syrie, ne sont pas signataires du Traité de non-prolifération (TNP). On peut citer son voisin Israël.

Un nouvel axe de tir est élaboré par la France, en vue de présenter le 4 septembre prochain au Parlement, donc à l’opinion publique française résistante à cette nouvelle « guerre humanitaire », des documents déclassifiés sur l’arsenal chimique de la Syrie. C’est une escroquerie qui ne tient pas la route comme mentionné plus haut car, tout le monde est au courant depuis des lustres. Donc, la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) et la DRM (Direction du renseignement militaire) vient de donner à l’Élysée, rapporte le JDD (dont le Qatar a des actions désormais) ce matin, ce document à charges. Intitulé « courageusement », EXCLUSIF: Armes chimiques, les preuves des services français », cette daube, présentant la,Syrie comme étant un danger depuis… 30 ans, est d’un ridicule sans fin, un tonneau des Danaïdes. Hélas, le document ne mentionne pas que ce pays a été spolié de son territoire, avec le vol pas condamné par la « communaité internationale », son Plateau du Golan. Oser vouloir donc faire la loi dans le monde à sens unique, c’est honteux !

Au-delà de cette tentative de violation flagrante des règles de l’art, cette pratique vieille comme le monde consistant à diaboliser avec une violence inouïe un adversaire voire un ennemi, est connue depuis Mathusalem. Pour notre époque, c’est de la grande propagandastaffel à la sauce goebbelsienne, mâtinée de racisme. Ainsi donc, pour attiser la haine et surtout installer une psychose générale, le JDD parle d’une tonne d’agents chimiques que posséderait la Syrie. Et alors ? Si la Syrie est assise sur une poudrière, sachez que nous, ici en France, le sommes aussi. Or, les rois du coup de feu ne sont-ils pas dans les pays où ces agents chimiques sont les plus nombreux ?

Rejoignez-nous sur Facebook

Quant aux mensonges sur le gazage du Gouvernement syrien sur ses populations, et si on parlait de la France, l’Angleterre, les Etats-Unis et Israël, tous au fait de la guerre contre la Syrie et de leur utilisation des gaz toxiques sur des civils ? Il nous faudrait des journées entières pour établir ce chapelet de violations du droit international et de crimes contre l’humanité. Comme le dit l’adage, avant de monter au cocotier, il faut s’assurer que son caleçon est propre. Alors, lancer des cris d’orfraie, installer la psychose, n’est que faiblesse et escroquerie…

Pour finir, l’oxymore « guerre humanitaire » ne colle pas. Uneguerre ne saurait être humanitaire. Seul le dialogue peut régler les problèmes. Or, l’Occident ne mise que sur la force et est à l’origine du prolongement du conflit syrien. Il a constamment demandé à ses poulains, dont ils forment ensemble le gang des barbares, de ne pas accepter la main tendue du Gouvernement syrien. On ne le dira jamais assez parce que, le contraire est un mensonge…

Dernière minute: le Gouvernement syrien sera accusé d’avoir utilisé du napalm à la frontière turquo-syrienne. Or, ce sont encore les brigades terroristes, qui l’ont utilisé contre d’autres groupes et, par ricochet, des civils ont été touchés. Bachar al-Asad est tellement bête que, il utilise les armes chimiques quand il est entrain de gagner la guerre. Ces gens nous prennent vraiment pour des cons.

Une réponse “OXYMORE. Syrie : la « guerre humanitaire » ou la nouvelle donne criminelle de l’Occident”

  1. PHRe
    septembre 1, 2013 à 3:45

    Dialogue, dites-vous Monsieur Julles? Pouvez-vous seulement imaginer un dialogue entre le renard et les poules? Croyez-vous qu’il se contentera des plumes? Quel dialogue en Irak? Ah, quel beau dialogue que celui de Munich! Chacun soufflait, la guerre est évitée! Et elle est venue. Et quel dialogue dans la vallée du Térébinthe? Celle qui a vu la victoire du petit David! Je précise que la mention de cet épisode n’a aucun caractère religieux, au contraire! Alors? N’y aurait-il que la supériorité des armes, alors que la fronde d’un jeune homme a suffi? Laissez-moi vous dire qu’il n’y aura aucune victoire avant que chacun ait fait passer le tranchant de l’épée en lui-même! Voici qui est époustouflant, n’est-ce pas? Les virtuoses du mensonge nous impliquent dans leurs combats! Alors que le combat est en chacun! Qui peut comprendre cela? Pour ma part je crois que j’ai gagné! C’est difficile a expliquer, et pourtant, d’une simplicité déconcertante.
    Hier j’ai rencontré un couple originaire d’Algérie, avec leur enfants. Charmants, émouvants, humbles. Ils ont manifesté des égards en désuétude dans notre société. Mon cœur en fut ému et réconforté. Je ne leur ai pas dit, mais je les ai béni! Pourquoi demander à Dieu ce que je puis faire moi-même?
    J’en reviens au dialogue! Qui, intérieur, peut traduire une complaisance. Une argumentation en faveur de ce qui est pourtant déjà décidé: manger le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal pour être comme Dieu, par exemple! Une auto justification. Tenez! Les prêcheurs du mensonge justifient leurs actions au nom du BIEN. Ceux de la vérité aussi, notez le. Mais la vérité des cœurs ne sera plus enfermée trente ans dans les archives!