Aller à…
RSS Feed

Palestine : le Droit au Retour est inaliénable – Interview de Ramzy Baroud


Vendredi 19 avril 2013
 

Revue de presse : extraits de l’interview accordée par Ramzy Baroud à Info-Palestine.eu (18/4/13)

Info-Palestine : Alors que votre précédent ouvrage traduit en français, La Deuxième Intifada, décrivait et analysait le second soulèvement palestinien (des années 2000 à 2005) sur l’ensemble des territoires palestiniens, celui qui vient de paraître est avant tout centré sur la Bande de Gaza. Qu’est-ce qui ,sur le fond et en quelques mots, différencie la Bande de Gaza du reste des territoires palestiniens ?

Ramzy Baroud : Gaza est un microcosme de la grande lutte du peuple palestinien, qui s’étend sur plusieurs périodes historiques et plusieurs zones géographiques. Aucun autre endroit ne peut donner corps à ce récit – l’histoire de la brutalité israélienne, la lutte du peuple palestinien et sa résistance – avec la continuité historique que l’on voit dans la Bande de Gaza. C’est un récit tragique, mais aussi un des plus exemplaires. Pourtant, pour des raisons que j’ai brièvement mentionnées auparavant, ce récit était un des moins connus. En fait, l’apparition de Gaza dans les informations a toujours été conditionnée par une attaque israélienne ou par d’autres actes hostiles présentés comme des réponses à l’hostilité palestinienne, ce qui est absolument inexact. Dans mon livre, j’ai voulu contester cela et remettre la Bande de Gaza à sa juste place, comme composante essentielle de l’Histoire palestinienne, pierre angulaire pour la compréhension de l’Histoire de la Palestine et de la résistance du peuple palestinien. (…)

Nous supposions que si le monde savait,il ne tolérerait jamais le genre d’atrocités commises par « l’israël ».

Info-Palestine : De nombreux passages de votre livre sont très émouvants, même bouleversants. La profonde humanité du peuple de Gaza, révélée à la lecture, nous fait nous sentir extrêmement proches de vos parents, de l’ensemble de votre famille comme de l’ensemble du peuple gazaoui. Mais l’émotion suffit-elle ? Qu’attendez-vous en définitive de vos lecteurs?

Ramzy Baroud : Quand je vivais dans le camp de réfugiés avec ma famille, il arrivait qu’un « étranger » – qu’il s’agisse d’un touriste curieux, d’un journaliste, d’un employé des Nations unies – soit entouré par les gens qui lui demandaient alors « de dire au monde » certains faits, une des formules les plus usitées étant : « S’il vous plaît, racontez au monde ce qui nous arrive ».

Mes parents ont passé une grande partie de leur temps à écouter les nouvelles à la radio, que l’on laissait en toile de fond diffuser des informations en continu, dans l’espoir d’entendre quelque chose, quoi que ce soit, qui donne une indication que le « monde » savait et se souciait de nous.

Mon livre, comme la majeure partie de mes écrits, découle de cette impulsion innée en moi de « faire savoir au monde ».

Dans le camp, nous supposions que si le monde savait, il ne tolérerait jamais le genre d’atrocités commises par « l’israël ». Ainsi, une « action » devait se produire tôt ou tard, pour mettre un terme à l’occupation « israélienne » et aux crimes de guerre.

Bien que j’aie découvert que dans le monde extérieur [aux camps] les choses ne fonctionnent pas tout à fait ainsi, j’estime néanmoins que la sagesse manifestée dans mon camp de réfugiés est encore, dans une certaine mesure, d’actualité.

« L’israël » se dissimule constamment derrière ses mensonges et sa propagande en se présentant comme une victime, prétextant que ses voisins représentent une menace existentielle – y compris les petits groupes militants à l’intérieur de Gaza – et que sans le soutien inconditionnel américano-occidental, il cesserait d’exister. La vérité est cependant tout à fait différente. Ma responsabilité en tant qu’écrivain, surtout parce que j’ai connu et vécu la vie dans les camps de réfugiés les plus pauvres de la Palestine, c’est de répondre aux mensonges israéliens avec une vérité inédite, jamais contée, en faisant connaître à la fois la souffrance et l’héroïsme de mon peuple, mais aussi, en plaçant « le monde », ses gouvernements et sociétés civiles devant leurs responsabilités politiques et morales envers la Palestine et les Palestiniens. (…)

Les capitulations successives du Fatah,de l’OLP et de l’Autorité Palestinienne.

Info-Palestine : Ramzy, que signifie aujourd’hui pour vous, concrètement, «le Droit au retour»?

Ramzy Baroud : C’est le début même de l’histoire et aucune paix ne peut jamais s’instaurer sans application et sans conditions du Droit au Retour. Dans les exercices politiques futiles inspirés par Oslo et ses ingénieurs de tous bords, ce droit a été affaibli par les capitulations successives du Fatah, de l’OLP et de l’Autorité Palestinienne. Mais les droits « inaliénables » ne sont pas négociables, quelque soit l’équilibre ou le déséquilibre des forces.

De plus, négliger un aspect si essentiel du conflit revient à ignorer les questions fondamentales qui ont fait que le conflit se perpétue aussi longtemps. Des questions de justice ne peuvent être divisées ou découpées en tranches de façon à se plier à la volonté de l’agresseur. Pour qu’une paix durable soit réalisée, le conflit doit être traité dans ses racines mêmes, et la racine de la souffrance des Palestiniens, c’est la Nakba de 1948. De différentes façons, les Palestiniens continuent de subir cette Nakba (ou Grande Catastrophe), qui a vu la dépossession de presque 800 000 personnes transformées en réfugiés.

Sources :

http://www.info-palestine.net/spip.php?article13446

http://cherif.dailybarid.com/?p=2268http://cherif.dailybarid.com/?p=2268

Questions et traduction : Claude Zurbach

Commandez

« Résistant en Palestine,une histoire vraie de Gaza »,

par Ramzy Baroud

sur le site de l’éditeur Demi-Lune ou sur Amazon

* Ramzy Baroud –  né à Gaza en 1972 – est un journaliste et écrivain américano-palestinien de renommée  internationale. Rédacteur en chef de The Brunei Times (version papier et en ligne)  et du site Internet Palestine Chronicle, une source irremplaçable d’informations et d’analyses sur le conflit israélo-palestinien, ses articles sont publiés par les journaux du monde entier, comme le Christian Science Monitor, l’International Herald Tribune, le Washington Post, Al-Quds, le Jerusalem Post, le Guardian, Le Monde. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages.