Aller à…
RSS Feed

Pour le chef du MI5, la Russie, «extrêmement agressive», menace la stabilité du Royaume-Uni


RTFrancias

Paris, 3 novembre 2016

2 nov. 2016,
Le quartier général du MI5 à Londres
© Peter Nicholls Source: Reuters

57fe4c24c4618860038b46dc
Dans la première interview accordée aux médias par les services secrets britanniques depuis 107 ans, le sujet préféré des autorités européennes et américaines n’aurait pu être évité. Mais, cette fois, la «menace russe» est qualifiée de «déguisée».

«La Russie s’appuie sur toute sa gamme d’organes étatiques et toute sa puissance pour faire avancer sa politique étrangère de façon de plus en plus agressive, et cela inclut la propagande, l’espionnage, la subversion et les cyber-attaques», a déclaré le chef du service de renseignements britannique MI5, Andrew Parker, dans une interview accordée au Guardian.

Il a notamment insisté sur le fait que Moscou aurait recours aux cyber technologies pour s’opposer à l’Occident. «Cela fait plusieurs dizaines d’années que la Russie représente une menace déguisée. […] La Russie a toujours eu un grand nombre d’officiers de renseignement au Royaume-Uni mais la différence avec les années de guerre froide est qu’il y a une possibilité de guerre informatique. Les cibles des Russes comprennent des secrètes militaires, des projets industriels, l’information économique et les politiques intérieures et extérieures», a-t-il ajouté en précisant que, dorénavant, «la tâche du MI5 [était] de barrer la route» à Moscou.

Moscou : la Russie a-t-elle affecté Boris Johnson aux Affaires étrangères ?

Réagissant à la publication de cette interview dans le Guardian, le Kremlin a dénoncé ces accusations, les qualifiant d’«infondées».

«Nous considérerons ces déclarations comme des accusations gratuites et infondées […] jusqu’à ce que quelqu’un apporte une preuve quelconque», a fait savoir à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Director General of MI5 Parker interview for @Guardian: saddened to see a professional trapped to his own propaganda-created world pic.twitter.com/kw5QnUrzHq— Russian Embassy, UK (@RussianEmbassy) 1 novembre 2016

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a quant à elle ironisé sur sa page Facebook : «Si Moscou use de tant de moyens pour faire avancer sa politique étrangère et menace la stabilité du Royaume-Uni, pensez-vous que l’affectation de Boris Johnson en tant que chef du ministère des Affaires étrangères a été préparée par le Kremlin ?».