Aller à…
RSS Feed

Pourquoi la France?


mardi, 22 avril 2014 01:55
Pourquoi la France?
par Faysal Mokdad

IRIB-
Depuis les débuts de la crise syrienne et de la guerre déchainée contre ce pays dont il paie un lourd tribut, la France figure parmi les rares pays qui sont intervenus à grande échelle dans les affaires syriennes.

En effet, aucune résolution hostile à la Syrie, n’a été émise par une organisation internationale, par un bureau de l’ONU pour la coordination des aides humanitaires, par le Conseil des Droits de l’homme, arrivant au Conseil de sécurité, sans que la France n’en soit signataire, ou encore qu’elle ne soit pas derrière la proposition de la résolution.

Aucun pays arabe ou occidental n’a osé reconnaitre la Coalition de l’opposition syrienne, comme l’a fait la France.
Aucun pays n’a avoué, ouvertement, avoir fourni les armes et l’entrainement aux groupes terroristes qui combattent en Syrie, comme l’a fait la France.

Aucun entretien au niveau gouvernemental ou présidentiel n’a eu lieu, pour comploter contre la Syrie, sans la participation active de la France. Paris était le mieux représenté dans ces réunions par rapport aux autres pays. Même la présidence française s’y est impliquée, à plusieurs reprises, et elle fut des fois le pays hôte de ces réunions.

Aucune réunion de concertation n’a été organisée autour de la gestion de la guerre contre la Syrie ou de l’échec de cette guerre, dans laquelle la France n’était partenaire dans la prise de décision, si elle n’était pas l’hôte, dans sa capitale.

Ce pays a reçu et assuré le soutien logistique à toutes les réunions des formations politiques qui couvrent les actes terroristes en Syrie. Elle y a assuré la couverture médiatique et la promotion, à l’avance, des résultats ou les a amplifiés, comme étant exceptionnels.
Nul pays n’a été impliqué dans l’organisation de putschs, en violation au Droit international et au traité de Vienne pour les Relations diplomatiques, comme a été la France, dans le parrainage du cambriolage des ressources de l’Etat syrien et des méthodes visant à prendre le contrôle d’une partie du territoire syrien.

Pourquoi la France ?

Parce que la France est le seul pays au monde à avoir fourni la bombe atomique à «Israël».
Parce que la France est le troisième pays à avoir participé à l’offensive tripartite contre l’Egypte de Jamal Abdul Nasser, aux côtés de la Grande Bretagne et d’ «Israël».
Parce que la France est le pays colonisateur qui a tué un million de martyrs algériens.
Parce que la France est le premier accusé par le président Rwandais, Paul Kagami, d’avoir organisé et commis le génocide contre l’humanité qui a eu lieu au Rwanda dans les années 90 du siècle dernier.
Parce que la France est le pays qui a colonisé la Syrie, violé sa souveraineté et occupé son territoire.
Parce que la France est notamment le pays qui a toujours la saveur des actes héroïques des Syriens sous les dents. Ces héros qui ont noirci la réputation de ce colonisateur, non en mesure d’oublier l’humiliation causée par la résistance acharnée des Syriens et le retrait forcé, inconditionnel de la troupe française.

Il serait possible de placer le gouvernement turc présidé par Recep Tayyep Erdogan dans le même contexte que la France. Même si c’est invraisemblable, ça peut être justifié : les colonisateurs qui se sont succédé à l’occupation de la Syrie, portent contre ce pays une haine démesurée, due au complexe d’infériorité duquel ils n’ont pas pu se libérer, en raison de la lutte effrénée et à l’héroïsme des Syriens.

A l’occasion de la fête al-Jalaa (l’Evacuation) qui commémore le retrait du dernier soldat français du territoire syrien, nous évoquons les martyrs de l’indépendance. Nous nous rappelons que la cause et la bataille de l’indépendance ne font qu’une, tout comme le colonisateur. Le sang qui a imposé l’évacuation du territoire dans le passé, est capable de réaliser, de nouveau, cet exploit. La victoire est à un jet de pierre.

Dans la fête de l’Evacuation, nous rendons hommage à notre population dans le plateau occupé du Golan, lui souhaitant la liberté imminente. Inéluctable. Nous nous adressons, de même, à nos forces armées, saluant leur héroïsme et sacrifices. Ces forces constituent, à elles seules, l’avenir des Syriens. Elles, qui empêchent les colonisateurs de réaliser leurs rêves.

0 0 voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x