Aller à…
RSS Feed

Poutine : les sanctions occidentales contre la Russie ont échoué


lecridespeuples

Avr 20

Le Président de la Fédération de Russie a tenu une réunion sur les questions économiques, par vidéoconférence, le 18 avril 2022.

Ont participé à la réunion le Premier ministre Mikhail Mishustin, le chef de cabinet du Bureau exécutif présidentiel AntonVaino, le premier vice-Premier ministre Andrei Belousov, l’aide présidentiel Maxim Oreshkin, le ministre du Développement économique Maxim Reshetnikov, le ministre des Finances Anton Siluanov, et le gouverneur de la Banque centrale Elvira Nabiullina.

Source : en.kremlin.ru

Traduction : lecridespeuples.fr

Président de la Russie Vladimir Poutine : Chers collègues, bonjour.

L’ordre du jour d’aujourd’hui comprend un examen de la situation économique actuelle en Russie et de ses principales tendances. Nous discuterons des mesures supplémentaires nécessaires dans l’environnement actuel pour soutenir les entreprises, les fabricants, les industries et, bien sûr, la population russes.

Il est évident que la pression des sanctions, la pression accrue des sanctions imposées par les pays occidentaux a été le principal facteur négatif pour l’économie ces derniers temps. Ils s’attendaient à ce que les sanctions produisent rapidement un effet dévastateur sur les finances et l’économie de la Russie, sèment la panique sur les marchés, provoquent un effondrement du système bancaire et créent de grandes pénuries de marchandises dans les magasins.

Cependant, nous pouvons déjà affirmer en toute confiance que cette politique a échoué en Russie. La stratégie consistant à déclencher une guerre éclair économique a été inefficace. De plus, les sanctions ont affecté ceux qui les ont initiées. Je fais référence à la hausse de l’inflation et du chômage et à la détérioration des perspectives économiques des États-Unis et des pays européens, ainsi qu’à la baisse du niveau de vie des Européens et à la dépréciation de leur épargne.

Afin d’embêter Vladimir Poutine, les dirigeants de l’UE suggèrent que les citoyens « se douchent moins, mangent moins et meurent peut-être un peu plus tôt qu’ils ne l’avaient prévu ». https://t.co/obhJNw9TBL

— Le Cri des Peuples (@lecridespeuples) April 19, 2022

Comme je l’ai déjà dit, la Russie a su résister à cette pression sans précédent. La situation revient à la normale, le rouble retrouvant son niveau de la première quinzaine de février, ce qui s’explique par un solide excédent commercial, qui est une réalité objective. Au premier trimestre, l’excédent de la balance courante a dépassé 58 milliards de dollars, ce qui constitue un record historique. Les liquidités étrangères reviennent dans le secteur bancaire et les dépôts des ménages augmentent.

Quant au marché de la consommation, la demande de détail s’est stabilisée après une brève période d’achats de panique, ce qui arrive dans des situations comme celle-ci. Les chaînes de magasins se réapprovisionnent.

Permettez-moi de noter que nous avons eu raison de nous abstenir de faire passer la réglementation du marché en mode manuel et artificiel. Au lieu de cela, nous avons donné aux entreprises la liberté de trouver des solutions appropriées et efficaces. Ces décisions nous ont permis de maintenir l’approvisionnement de la chaîne de distribution et de garantir la disponibilité des produits essentiels dans les magasins.

Je voudrais dire quelques mots sur le taux d’inflation. Il se stabilise maintenant, mais néanmoins vous et moi savons très bien que les prix à la consommation ont considérablement augmenté en Russie au cours des six dernières semaines, de 9.4%, ce qui signifie que l’inflation de fin d’année au 8 avril était de 17,5%.

Nos collègues du gouvernement et de la Banque centrale doivent savoir que nous sommes pleinement conscients de ce qui se passe : le taux d’inflation est très élevé. Les gens ont ressenti l’impact sur leurs revenus familiaux, ils remarquent comment les prix ont augmenté, et nous devons aider nos citoyens à faire face à cette vague d’inflation.

Dans ce contexte, je voudrais vous rappeler qu’il a été décidé d’indexer toutes les prestations sociales, les pensions et les salaires du secteur public sur l’inflation. Les paramètres de cet ajustement doivent être préparés par le gouvernement.

Bien entendu, la condition principale pour une réelle augmentation des revenus de nos citoyens est la création de nouveaux emplois bien rémunérés, l’accélération du taux de croissance économique et le développement de l’industrie et d’autres secteurs.

Dans l’ensemble, la situation actuelle est stable à cet égard, comme nous pouvons le constater à partir de l’indice de production d’électricité. Cet indicateur est très bon, ce qui témoigne du développement dynamique de l’économie. Et le nombre de chômeurs inscrits est relativement faible.

Rouble russe par dollar américain :

22 février : 78
1er mars : 105
8 mars : 144
15 mars : 99
22 mars : 98
Maintenant : 75, soit une valeur supérieure à celle d’avant l’invasion…

Sa ceinture noire de Judo il l’a pas volée Poutine… pic.twitter.com/B9ucdBLIUZ

— Le Cri des Peuples (@lecridespeuples) April 7, 2022

Nous devons certainement surveiller en permanence la situation de l’économie et du marché de l’emploi et, d’une manière générale, nous devons nous tenir au courant de l’évolution de la situation, ainsi que prendre des décisions rapides pour assurer le fonctionnement stable et confiant de nos entreprises et de nos entrepreneurs. Jusqu’à présent, le gouvernement et la Banque centrale ont fait cela avec succès.

Aujourd’hui, je voudrais demander à nos collègues de la Banque centrale et du gouvernement de nous parler de leur vision du développement de l’économie nationale et des mesures que nous devons prendre pour éviter une situation potentiellement défavorable dans l’économie et des revers pour les sociétés, les entreprises et les citoyens russes.

Avant de passer à l’ordre du jour, je voudrais mentionner les questions auxquelles je souhaite accorder une attention particulière aujourd’hui.

Le premier est le commerce extérieur. Les restrictions contre la Russie imposées par les pays inamicaux ont affecté les entreprises russes et, bien sûr, ont compliqué la logistique des exportations et des importations et créé des obstacles à la conclusion de règlements.

Il est nécessaire de fournir aux entrepreneurs toute l’aide possible pour faire face à ces problèmes, notamment en accélérant la transition du commerce extérieur vers le rouble et les monnaies nationales des pays qui sont des partenaires commerciaux fiables de la Russie. Je tiens à souligner que dans le nouvel environnement modifié, nous devons agir beaucoup plus rapidement. J’aimerais que vous fassiez rapport aujourd’hui sur la manière dont ce travail est organisé et sur les résultats que vous comptez obtenir.

Voir Paiement du gaz russe en roubles dès le 1er avril : causes et conséquences

Deuxièmement, il est crucial de soutenir la demande intérieure et d’éviter qu’elle ne se contracte. Il est nécessaire d’agir à la fois par le biais du système budgétaire et de fournir aux entreprises un meilleur accès aux prêts. C’est la responsabilité de la Banque centrale. La Banque a déjà commencé à baisser le taux d’intérêt, ce qui réduira le coût futur des prêts dans l’économie.

Quant au budget, je suis au courant des discussions entre la Banque centrale et le gouvernement, qui se déroulent dans un contexte de baisse des prêts ; néanmoins, le budget doit absolument soutenir activement l’économie, la remplir de ressources financières, maintenir sa liquidité. Nous avons la capacité de le faire. Bien sûr, il faut agir avec prudence ; le ministre et moi en discutons constamment.

Néanmoins, au premier trimestre de cette année, nous assistons à un niveau record d’excédent budgétaire. Nous avons besoin de solutions supplémentaires ici, et elles doivent être mises en œuvre lorsque l’économie en a le plus besoin. Il faut être prudent et, à mon avis, la condition essentielle est que le système financier reste stable aux niveaux fédéral et régional. Quel est notre excédent actuel ? Je crois qu’il est d’environ 1,1 trillion de roubles, et l’excédent total des régions est d’environ 0,9 trillion de roubles.

Je propose donc que nous discutions aujourd’hui de la politique budgétaire en détail.

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x