Aller à…
RSS Feed

Provocation sanglante


> Merdan Yanarda? & Omer Ödemi? – Yurt Gazetesi

> Il a été confirmé que le village syrien d’Ayn El Isa était sous le contrôle des rebelles depuis 10 jours quand des obus de mortier ont été tirés sur la ville turque d’Akcakale et tué 5 civils turcs.

> On pense que des groupes terroristes (en collaboration avec le gouvernement de l’AKP) voulant attirer la Turquie dans une guerre avec la Syrie ont organisé l’attaque au mortier qui a eu lieu.

> Les informations fournies par des sources syriennes ont confirmé l’absence de soldats de l’armée syrienne arabe dans la zone où les obus de mortier ont été tirés.
Les photos prises et les nouvelles rapportées par les journalistes turcs qui ont visité la région après l’événement l’ont confirmé.

> Des officiels du Ministère syrien de la Défense ont déclaré dans un communiqué à notre journal :

> « Il est un fait connu que la portée des mortiers est faible. Cette portée varie entre 1,5 à 3 kilomètres.

> Il serait impossible que les obus de mortier tombés à Akcakale aient été tirés d’ailleurs que le village d’Ayn El Isa. Il est un fait connu que ce village a été occupé par des terroristes armés soutenus par le gouvernement turc.

> L’armée syrienne arabe n’a rien à voir avec ce bombardement. »

> Des experts militaires turcs confirment le point de vue des autorités syriennes.
Les experts que nous avons interrogés (leurs noms ne seront pas révélés en raison de leur sécurité) ont déclaré que la portée effective des obus de mortier est de 3 km et ceci augmente la probabilité qu’ils aient été tirés à partir du village d’Ayn El Isa ou dans un endroit très proche de ce village.

> Certaines sources qui sont proches de l’AKP, mais opposées à une guerre avec la Syrie ont déclaré que « la ville d’Akcakale a été frappée par une arme (un mortier) fournie par notre gouvernement », en référence au gouvernement turc de l’AKP.

> « L’objectif est d’attirer la Turquie dans une guerre »

> Les autorités syriennes disent que la même région a été bombardé par l’armée syrienne par air et par terre : « Ils (les rebelles) assassinent brutalement notre peuple. Ils veulent attirer la Turquie dans le conflit car ils ont compris qu’ils sont aculés et seront vaincus. »

> Les autorités ont indiqué que pendant la bataille de 17 mois, l’Armée arabe syrienne a choisi de créer une zone de facto tampon pour rester éloigné de la frontière turque. Cette zone tampon a été utilisée par les groupes terroristes pour échapper à l’Armée arabe syrienne.

> Les obus de mortier appartiennent à l’OTAN

> Des sources de renseignement syriennes ont déclaré que l’inventaire de l’armée syrienne contient des canons de mortier, mais que les obus qui ont frappé Akcakale étaient en provenance de l’OTAN.

> Une personnalité très proche de l’AKP a déclaré : « Les obus tombés à Akcakale n’appartiennent pas à la Syrie ».

> Les rebelles armés utilisent les mêmes obus de mortier contre l’armée syrienne. Ces obus et ces canons ont été fournis aux rebelles par la Turquie et d’autres pays membres de l’OTAN. On rapporte également que ces obus de mortier ont été souvent utilisés par les rebelles dans des attaques menées en particulier à Alep et dans ses environs.

> D’autre part, un expert en géopolitique Patrick Henningsen a noté que sous couvert de « représailles » en continuant des bombardements, la Turquie a déjà accru la zone de sureté pour les insurgés le long de la frontière de la Syrie avec la Turquie sur 19 km de profondeur.

URL de cet article 17956
> http://www.legrandsoir.info/pas-de-guerre-pas-de-pleurs-hurriyet.html