Aller à…
RSS Feed

Quand les amis de François Hollande décident de tuer les religieux musulmans


 

 Publié le 30 mars 2013

par Allain Jules

 

Qatar

Décidément, les terroristes en Syrie changent chaque jour davantage de stratégies. Une réalité qui prouve, sur le terrain, qu’ils n’ont plus d’inspiration mais, tout reste pareil dans la terreur. Leur nouvelle arme est d’assassiner tous les imams qui ne véhiculent pas leur message de haine. En multipliant ce genre d’attentat, ils se disqualifient tous seuls comme des grands. Normal donc que les gens se posent la question de savoir comment peuvent-ils ainsi tuer des prêcheurs de paix et par conséquent, on se méfie encore plus d’eux. A Alep, où ils disent que la population ne les aiment pas, ils ont encore tué.

Tôt ce matin, dans la zone de Maqsoud, point stratégique reliant toutes les grandes artères d’Alep, on a retrouvé le corps lacéré et décapité de l’imam Hassan Sheikh Saif-Eddin. Pire, ces monstres ont emporté la tête de l’infortuné pour le suspendre au dessus d’un minaret. Eux, des croyants ?  Très connu à Alep, cet homme de paix n’a jamais voulu prendre parti dans le conflit syrien. Au contraire, il a toujours prôné la paix. C’est ça qui lui a valu la mort. Quand on voit ce degré de barbarie sur des musulmans, on comprend tout de suite que demain, les chrétiens n’auront plus de place en Syrie.

Dans la foulée, après ceci, des renforts de l’arme arabe syrienne se sont déplacés sur place. De violents combats ont eu lieu, les terroristes souhaitant, par ce mini-chaos qu’ils venaient de causer dans les esprits et dans Alep surtout, s’infiltrer entièrement dans le secteur pour faire la loi. La riposte de l’armée arabe syrienne a été fulgurante.