Aller à…
RSS Feed

Que quelqu’un m’explique la différence entre des bombes sur Alep et sur Mossoul?


Que quelqu’un m’explique la différence entre des bombes sur Alep et sur Mossoul?
01 Oct

Il y a des choses que j’ai du mal à comprendre et je me demande comment les Français, dont Marx reconnaissait que malgré leurs nombreux défauts ils étaient épris de clarté gauloise, peuvent s’y reconnaître.

Depuis quelques jours on nous parle de l’horreur de ce qui se passe à Alep. Les avions russes et syriens s’y livreraient à un véritable carnage sur une population civile innocente. Laissons de côté les remarques de Lavrov, le ministre des affaires étrangères russe, accusant la coalition, les américains, les Français et d’autres, d’avoir pour unique souci ce faisant de protéger leurs hommes de main et ceux des saoudiens que sont des terroristes d’Al Qaida. Le discours russe est direct et mérite réponse, mais cela n’enlève rien à l’horreur du vécu des populations civiles. Là encore les âmes chagrines objecteront que si la trêve, qui aurait permis un cordon humanitaire, est devenue lettre morte, le bombardement et la soixantaine de morts dans l’armée syrienne n’y sont pas pour rien. Fait qui semble complètement oublié par les commentateurs.

Pourtant de nombreux commentateurs ont noté que ce bombardement n’avait rien d’accidentel et qu’une bonne partie du Pentagone ne voulait pas de cette trève qui l’empêchait de fixer en Syrie ceux que les chefs militaires étatsuniens voulaient attaquer à Mossoul et que ces derniers ont tout fait, y compris bombarder l’armée syrienne dans son pays, pour en finir avec le cessez le feu. Les malheureux civils d’Alep peuvent leur dire merci.

Mais là où on atteint un sommet dans l’incohérence en matière d’indignation en faveur des pauvres civils et des méchants Russes, c’est justement quand les mêmes commentateurs roulent les mécaniques à l’idée que nos rafales et notre Charles De Gaulle vont aller bombarder Mossoul et son million d’habitants dont pas mal de femmes et d’enfants.
S’agit-il d’une tentati 35d9553b8f413a799ca8670ad67b0d13_XL1[2]pour notre Hollande-Tartarin de reconquérir quelques points pour les présidentielles en faisant oublier que chaque bombe française cocorico coûte la bagatelle de 100.000 euros et surtout à toute chance de produire les mêmes effets qu’à Alep ?

Donc, alors même que presse, télévision française nous abreuve des horreurs commises à Alep par les méchants russes qui ne sont plus des bolcheviques mais ont conservé le couteau entre les dents, des avions de combat français ont décollé ce vendredi 30 septembre depuis le porte-avions Charles-De-Gaulle pour des opérations contre le groupe Etat islamique afin de libérer la ville de Mossoul (Irak)

.Alors au risque de déplaire, j’affirme que les risques sont similaires dans ces deux guerres qui se jouent à Alep et Mossoul, les combattants de l’Etat islamique cherchent dans cette ville un bouclier humain, et que ces cinglés envisagent sans état d’âme la mort de son million d’habitants et que les haines entre communautés s’exaspèrent…

Alors sans indiscrétion pourquoi devons-nous crier cocorico à Mossoul et noncer l’inhumanité russe, est-ce parce que ces derniers ne font pas de différence entre nos marionettes et celles de Saoudiens alors que nous nous allons créer l’enfer à Mossoul en préservant les dits alliés qui pourront resservir par exemple pour destabiliser l’Algérie? Pour que Hollande existe? .

Danielle Bleitrach