Aller à…
RSS Feed

QUELLES SONT LES CONDITIONS D’UNE VICTOIRE EN SYRIE ?


nov 28 à 11h48

Luc MICHEL

avec SANA – Syria Committees Website – PCN-SPO

Parlons franchement comme d’habitude. Je n’ai pas l’habitude de la langue de bois. Et comme Zinoviev (lire ‘La Maison jaune’), je pense que parler directement et parfois brutalement est l’apanage d’une pensée novatrice et sûre d’elle. Par victoire en Syrie, j’entend la victoire du Président Assad et d’un système politique inspiré d’un Ba’ath rénové (qui s’est auto-épuré et reste la plus grande force politique syrienne, porteur de l’idéologie de la Syrie pluraliste et multiconfessionnelle), ouvert aux forces neuves de la société syrienne. Avec nos Syria Committees/Comités Syrie, nous défendons la Syrie ba’athiste. Toute autre issue, y compris un régime abâtardi avec des éléments de l’opposition pro-occidentale, ne sera pas une victoire. Et peut importe alors une victoire sur les islalmistes.

A Damas, on pense visiblement comme nous. « La Syrie annonce sa participation (à Genève-2) avec une délégation officielle munie des directives du président Bachar al-Assad », a annoncé ce mercredi une source au ministère des Affaires étrangères, citée par l’agence officielle Sana. Le ministère a précisé que « la délégation officielle syrienne va à Genève non pas pour remettre le pouvoir mais pour dialoguer avec ceux qui (…) soutiennent une solution politique pour le futur de la Syrie ».
Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Fayçal Moqdad a aussi affirmé ce même jour que Damas n’était « pas isolée » sur le plan diplomatique. Dans cette guerre, organisée et importée par l’Occident et ses alliés islamiques (Turquie, Qatar, Arabie Saoudite et Frères musulmans), qui a fait plus de 120.000 morts (dont plus de 40.000 soldats, policiers et miliciens loyalistes, on l’oublie !) et poussé des millions de Syriens à fuir leur foyer, le Gouvernement syrien, légal et légitime, est soutenu principalement par la Russie – mais aussi l’OTSC, le Groupe de Shanghai et la Chine (fort discrètement) – et l’Iran, divers BRICS, les alliés est-européens et latino-américains de Moscou … Ce qui fait du monde. Et réduit la fameuse ‘Communauté internationale’ tant avancée par les médias de l’OTAN aux USA et à leurs vassaux de l’OTAN et islamiques. Tandis que la pseudo opposition bénéficie de l’appui de la majeure partie des pays occidentaux et de certains pays arabes, notamment du Golfe, alliés à l’Occident. Sans oublier l’appui discret mais ferme d’Israël et des lobbies sionistes US et français …

La clé de la victoire en Syrie n’est pas diplomatique. ‘Genève II’ est un grand show diplomatique, plein d’arrière-pensées, de manipulations, de calculs et de faux calculs, de théâtre, de double langages (au pluriel). La clé est militaire (*). On l’a aussi bien compris à Damas et à Moscou. Un expert de la Syrie, Nikolaos Van Dam (auteur du livre « La lutte pour le pouvoir en Syrie »), expliquait cfe jour à l’AFP que « le régime a plus de chance de l’emporter (à Genève) s’il reste militairement le plus fort ». « Bachar al-Assad ne veut négocier que s’il en tire profit, comme par exemple l’arrêt de la guerre, mais il ne va certainement pas négocier son départ, je ne le vois pas signer son arrêt de mort ».
A la tête de l’Etat depuis la mort de son père en 2000, Bachar al-Assad peut se présenter, selon la nouvelle Constitution (votée par les Syriens par Referendum le 26 février 2012), pour deux nouveaux mandats. L’élection présidentielle est prévue en juin. Et Assad est candidat. Les conditions d’une victoire c’est Assad vainqueur de la Présidentielle syrienne 2014. Et rien d’autre !

Luc MICHEL

(*) Sur le terrain, Les Opérations militaires se déroulent près de Nabek et Deir Attiya, à Qalamoun et dans la Ghouta orientale, a indiqué une source de sécurité, assurant que « les rebelles n’avaient pas réussi à briser le siège imposé par l’armée ». Le but des opérations actuelles est triple : 1/ nettoyer et reprendre totalement Alep, 2/ nettoyer totalement l’Est de Damas, 3/ assurer le contrôle de la frontière nord-est avec la Jordanie (qui a remplacé la Turquie comme base arrière de l’ASL et des Djihadistes). Sur ces trois fronts, l’Armée Arabe Syrienne est en position de force, vers une victoire complète.
_________________________

0 0 voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x