Aller à…
RSS Feed

Réedition de l’expédition de Suez sur le Golan


vendredi, 08 mars 2013 

Une réédition de Suez sur le plateau du Golan? par Mounadil Djazaïri

 
 
 
Manille et Pékin exigent la libération des casques bleus qui ont été capturés par l’opposition armée au régime syrien sur le plateau du Golan. Je n’ai peut-être pas bien écouté, mais si le Conseil de Sécurité a aussi exigé la libération de ces casques bleus enlevés pour faire pression sur le régime syrien, je n’ai entendu ni Laurent Fabius, ni William Hague pas plus que John Kerry dire la même chose au nom de leurs gouvernements respectifs.Il est vrai que ces casques bleus sont tous Philippins : pas un seul Occidental !
Et que le coup avait sans doute été mijoté conjointement entre les «amis» de la Syrie et les groupes armés d’opposition, à tel point que les membres Croates de la force de l’ONU avaient préféré anticiper et prendre la poudre d’escampette.Il se trouve que des cercles autorisés européens n’ont cessé de diffuser une rumeur selon laquelle les autorités croates auraient fourni un important lot d’armement  à l’Arabie Saoudite en vue d’équiper les combattants de la «démocratie». Une rumeur démentie par le gouvernement croate, mais qui a permis d’obtenir l’effet escompté : rendre intenable la position des casques bleus croates.
On  sait que le gouvernement philippin entretient par contre des relations normales avec Damas, ce qui explique sans doute que ses militaires aient été pris pour cibles.D’autant qu’il vaut mieux faire prisonniers des Philippins que des canadiens ou des Australiens.
En effet, si l’Australie et le Canada tolèrent que leurs ressortissants soient détenus ou tués par l’entité sioniste, elles ne sont pas prêtes à être aussi accommodantes avec des Arabes, fussent-ils des combattants de la « démocratie » et même s’il semble clair qu’aucun mal ne sera fait aux prisonniers.
Si on tient compte des propos alarmistes du régime sioniste sur la situation des forces de l’ONU au Golan, on peut presque se demander si certains en occident n’envisageraient pas une réédition du scénario de l’expédition de Suez en 1956 : encourager une intervention militaire sioniste d’ampleur contre la Syrie, ce qui acculerait cette fois l’armée syrienne à riposter.
Et c’est à ce moment que les occidentaux interviendraient pour mettre fin à «l’agression» syrienne.Ce scénario vous parait abracadabrantesque ?C’est pourtant ainsi que les choses se sont passées en 1956.

 

Les femmes syriennes mises aux enchères en Turquie!

Les femmes syriennes mises aux enchères en Turquie!
IRIB- Après la Jordanie, la Turquie d’Erdogan se salit par un nouvel acte atroce : la vente aux enchères des femmes réfugiées syriennes !

c’est le numéro deux du principal parti d’opposition  » république populaire » qui le confirme et le dénonce.  » les droits de l’homme sont bafoués dans les camps des réfugiés en Turquie où se rendent les cheikhs arabes et achètent pour une somme modique les êtres humains »  le numéro deux du parti républicain a également dénoncé le fait que le gouvernement turc autorise les « enfants de ces camps d’être entrainés aux armes et de combattre  » selon le HCR 75% des réfugiés syriens en Turquie sont des femmes et des enfants.

LIBAN