Aller à…
RSS Feed

RÉPONSE DU BERGER A LA BERGÈRE. Washington sanctionne, Moscou aussi !


RÉPONSE DU BERGER A LA BERGÈRE. Washington sanctionne, Moscou aussi !

Publié le mar 20, 2014 @ 21:11

Allain Jules

Vladimir Poutine et Barack Obama

Obama doit être interné d’urgence. Quand Obama dit qu’il est hors de question d’intervenir en Ukraine, il ne se moque pas du monde entier, mais bien de lui même. Oser avoir l’idée même d’une hypothétique intervention c’est prendre ses rêves pour des réalités. Qui peut attaquer la Russie militairement ? Un pays de 316 millions d’habitants, qui veut mettre en esclavage 6 milliards d’humains à travers le monde.

Plus que Bush, cet homme est le plus idiot des présidents de l’histoire américaine. Voyez-vous, Obama menace la Russie d’isolement. Il veut aller plus loin et de viser des secteurs clé de son économie après les sanctions individuelles. La Russie doit comprendre qu’une escalade supplémentaire ne fera que l’isoler davantage de la communauté internationale, a-t-il affirmé lors d’une courte intervention à la Maison Blanche. Moscou a répliqué et, les responsables américains en rient. Rira bien qui rira le dernier car, cette arrogance finira bien un jour…

La liste russe vise neuf personnes à qui l’entrée en Russie est désormais interdite. Elle concerne trois conseillers de M. Obama, Caroline Atkinson, Daniel Pfeiffer et Benjamin Rhodes. Le chef de la majorité démocrate Harry Reid, le chef républicain de la Chambre John Boehner, le président de la commission des Affaires étrangères au Sénat, Robert Menendez, ainsi que le sénateur conservateur John McCain, la sénatrice démocrate Mary Landrieu et le sénateur Daniel Coats sont aussi visés.

La seule vraie chose à faire pour les Américains et leurs sous-fifres, c’est de rétablir la paix en Ukraine après avoir mis sur place le chaos. Ce n’est pas à Moscou de le faire mais, plus les russophones seront en danger à Donetsk, à Odessa et ailleurs, plus Moscou aura la légitimité de les défendre. Après, faut pas qu’ils recommencent à pleurer comme ils le font maintenant avec la Crimée…