Aller à…
RSS Feed

Rêve commun Riyad/Tel-Aviv?


MOYEN-ORIENT

SAHOUD
Rêve commun Riyad/Tel-Aviv?
mardi, 04 mars 2014

IRIB- Selon des sources sécuritaires, les mises en alerte militaires,et les achats d’armements restent dans l’ordre du jour d’Arabie saoudite et l’Israël, dans la perspective d’une éventuelle attaque militaire contre l’Iran.

Le journal Al-Manar vient de publier un article sur son site web, qui porte sur l’approfondissement accru des relations entre l’Arabie saoudite et le régime sioniste sur les plans politiques et sécuritaires. Les liens entre Riyad et Tel-Aviv sont devenus si étroits que l’on pourrait désormais parler d’un véritable partenariat dans les dossiers relatifs au monde arabo-musulman. Les deux parties semblent, par exemple, être d’accord sur le soutien à une forme particulière du terrorisme. Lors des rencontres secrètes qui ont eu lieu entre les responsables israéliens et saoudiens, la partie saoudienne a présenter ses propositions à Israël : il s’agit, par exemple, d’une coopération sécuritaire pour stabiliser les hauteurs du Golan syriens, occupés par le régime sioniste depuis 1967. Les deux parties envisagent aussi le développement de leur coopération politique en Syrie et au Liban. Auparavant, le régime sioniste avait facilité aussi la livraison d’armes saoudiennes aux groupes rebelles armés et aux terroristes en Syrie, en les transitant par les hauteurs du Golan, depuis plus d’un an et demi.

Par ailleurs, les puissances occidentales ont, pour leur part, mis en garde contre toute intervention du régime israélien en Syrie, qu’il soit une intervention militaire ou politique. Les Occidentaux disent que les actions du régime sioniste dans ce domaine pourraient aboutir finalement à une confrontation directe entre Israël et la République islamique d’Iran, chose qui serait en fin de compte au détriment du régime israélien. Selon cet article d’Al-Manar, l’alliance de plus en plus forte entre l’Arabie saoudite et le régime sioniste, va d’ailleurs au-delà de la crise syrienne, et porte aussi sur l’animosité profonde que Tel-Aviv et Riyad expriment par rapport au Hezbollah libanais, le processus des négociations de compromis entre Tel-Aviv et les Palestiniens et les autres dossiers du Moyen-Orient. En effet, l’Arabie saoudite et le régime sioniste échangent régulièrement leurs informations sur tous ces dossiers. L’auteur de cet article estime que le rapprochement entre Israël et l’Arabie saoudite pourrait avoir des conséquences beaucoup plus dangereuses qu’un éventuel affrontement direct entre Tel-Aviv et l’axe Iran-Hezbollah-Syrie, d’autant plus que les Palestiniens seraient les premiers à en payer l’addition, cat Riyad semble être disposé à donner toute concession à la partie israélienne en ce qui concerne la question de la Palestine.

Les dirigeants israéliens et saoudiens se mettent de plus en plus d’accord au sujet d’une confrontation directe avec la République islamique d’Iran, et ce malgré les accords qui sont conclus entre Téhéran et les puissances occidentales, dans le cadre des négociations nucléaires Iran/5+1. Tel-Aviv et Riyad ne cesse d’insister sur une intervention militaire contre les installations nucléaires iraniennes. Selon des sources sécuritaires, les mises en alerte militaires, et les achats d’armements restent dans l’ordre du jour d’Arabie saoudite et l’Israël, dans la perspective d’une éventuelle attaque militaire contre l’Iran.

En outre, les responsables saoudiens et israéliens se consultent en toute discrétion de l’usage de l’espace aérien saoudien par les avions du régime sioniste, dans le cadre d’une, intervention militaire conjointe contre le territoire iranien.