Aller à…
RSS Feed

Rohani : la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis est une blague


Actualité
Rohani : la coalition internationale
dirigée par les Etats-Unis est une blague

Al Manar

Mardi 16 septembre 2014

Au cours de sa rencontre avec Miroslav Laj?ák, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères slovaque, à Téhéran, le président Rohani a affirmé: « La blague de l’histoire est que les pays qui ont parrainé les groupes armés, à qui ils ont donné de l’argent, cherchent aujourd’hui à lutter contre ces groupes terroristes. »

« Le comble de l’hypocrisie a été atteint, ainsi ce sont les pays qui ont soutenu militairement et financièrement les terroristes, qui veulent d’un seul coup, les combattre aujourd’hui » a-t-il souligné

Le Président iranien a ajouté: « Bien sûr, nous croyons que les pays qui ont annoncé leur repentir et qui souhaitent corriger leurs erreurs en annonçant franchement et en toute honnêteté qu’ils veulent lutter contre le terrorisme, il convient d’accepter leur repentir ».

Et de souligner qu’ « à l’exception de quelques slogans sur la lutte contre le terrorisme, il est aujourd’hui nécessaire d’encourager les nations du monde de s’épauler afin d’éradiquer le terrorisme, il est nécessaire que ses nations s’expriment d’une seule voix contre le terrorisme dans le monde ».

Et de poursuivre : « Aujourd’hui il y a beaucoup de préoccupations en ce qui concerne les questions régionales, notamment les conditions de la population de Gaza , les crimes des terroristes en Syrie et en Irak, le meurtre de personnes innocentes par des terroristes aussi sauvagement provoque le dégoût et l’inquiétude, et bien sûr, ces sentiments ne concernent pas exclusivement le Moyen-Orient mais les sentiments d’insécurité et d’instabilité sévissent dans d’autres régions pour toucher toute la planète ».

Pour ce qui est des négociations nucléaires le président iranien a assuré que « la République islamique d’Iran est sérieuse dans ces négociations, et espère que les autres parties le soient tout autant afin d’aboutir à un accord global dans le temps restant ».

Il a souhaité que le mot « sanction » soit éliminé des relations internationales en particulier les sanctions aveugles qui touchent les citoyens dans les domaines de l’alimentation, les médicaments et le matériel médical ».

Le président a souligné que « dans la question nucléaire il y a celle des armes de destruction massive, qui sont très graves et qui doivent être retirés du monde ».

Et de poursuivre : « nous voyons que le Moyen-Orient doit être exempt d’armes de destruction massive, en particulier les armes nucléaires, et ce projet, nous l’avons présenté aux Nations Unies il y a des années ».

Il a rappelé qu’à plusieurs reprises il avait insisté que la possession d’armes nucléaires et des armes de destruction massive est dangereuse , toutefois le droit de tous les Etats de posséder la technologie nucléaire à des fins pacifiques n’est pas négociable. Car cette technologie peut être utilisée dans de nombreux domaines notamment dans la majorité des hôpitaux pour diagnostiquer et traiter les maladies ou dans la production d’électricité ou dans le secteur agricole et donc aucun pays ne doit pas être privé de cette technologie »….