Aller à…
RSS Feed

Roi des Sables …la contre-offensive idéologique de la Syrie


Roi des Sables …la contre-offensive idéologique de la Syrie

Le réalisateur syrien Najdat Isamail Anzour dévoile l’envers de la monarchie saoudienne

Par La rédaction | septembre 17, 2013 5:22

Al Saoud, bachar al assad, cinéma syrien, King of the sands, le roi des sables, monarchie saoudienne, Najdat Isamail Anzour

«King of the sand», ou le roi des sables, est un film anglais, réalisé par le syrien Najdat Isamail Anzour. Une biographie qui retrace la vie du roi Abdelaziz, fondateur de la monarchie des «Al Saoud» en Arabie Saoudite. Diffusé récemment en Angleterre, il suscite la polémique.
Le film est officiellement sorti l’année passée. Mais, sa diffusion dans des salles anglaises, il y a quelques jours, a provoqué une polémique autour du réalisateur et ses objectifs. Le film est sans concessions avec le roi Abdelaziz. Il évoque tous les traités signés par le roi saoudien avec la Grande Bretagne. Toutes les manœuvres entreprises, notamment au détriment d’autres tribus et pays de la région pour asseoir son pouvoir.
Il effleure également les aides dont il a bénéficié de la part des anglais, ou même américains, afin de fonder cette monarchie. Ce qui, bien évidemment, n’a pas été du goût des Saoudiens qui ont tiré à boulet rouge sur le réalisateur syrien. Il est accusé de régler ses comptes avec la monarchie en raison du soutien exprimée par celle-ci envers les groupes djihadistes opérant en Syrie.

Certains sites Internet ont mis en ligne des photos du réalisateur Najdat Isamail Anzour en compagnie du président syrien Bachar Al Assad. Le quotidien arabophone «El Khabar» a rapporté que le réalisateur s’est expliqué hier sur la chaîne de télévision anglaise «BBC» à propos de son recours à des comédiens étrangers, les principaux rôles étant interprétés par Fabio Testi et Bill Fellows. Il évoque la crainte des comédiens arabes de jouer des rôles dans un film critique vis-à-vis de l’Arabie Saoudite, comme pour montrer toute l’influence qu’a la monarchie.

A noter que Najdat Isamail Anzour est beaucoup plus connu à la télévision qu’au cinéma. Fils du premier cinéaste syrien Ismaïl Anzour, il a été désigné en 2001 membre du jury des films de télévision au 41e festival de télévision de Monte-Carlo. Najdat a acquis sa notoriété dans le monde arabe en 1994 en produisant le film «Nihayat al rajoul alchouja’a» (la fin d’un homme courageux NDLR). Pour l’heure, la monarchie saoudienne n’accepte pas d’être remise en cause, surtout lorsque ses relations avec les puissances occidentales sont évoquées.
Elyas Nour
– See more at: http://www.algerie-focus.com/blog/2013/09/le-realisateur-syrien-najdat-isamail-anzour-devoile-lenvers-de-la-monarchie-saoudienne-algerie/#sthash.K5vLKM1G.dpuf
ure
Le réalisateur syrien Najdat Isamail Anzour dévoile l’envers de la monarchie saoudienne

Par La rédaction | septembre 17, 2013 5:22

: Al Saoud, bachar al assad, cinéma syrien, King of the sands, le roi des sables, monarchie saoudienne, Najdat Isamail Anzour

«King of the sand», ou le roi des sables, est un film anglais, réalisé par le syrien Najdat Isamail Anzour. Une biographie qui retrace la vie du roi Abdelaziz, fondateur de la monarchie des «Al Saoud» en Arabie Saoudite. Diffusé récemment en Angleterre, il suscite la polémique.
Le film est officiellement sorti l’année passée. Mais, sa diffusion dans des salles anglaises, il y a quelques jours, a provoqué une polémique autour du réalisateur et ses objectifs. Le film est sans concessions avec le roi Abdelaziz. Il évoque tous les traités signés par le roi saoudien avec la Grande Bretagne. Toutes les manœuvres entreprises, notamment au détriment d’autres tribus et pays de la région pour asseoir son pouvoir.
Il effleure également les aides dont il a bénéficié de la part des anglais, ou même américains, afin de fonder cette monarchie. Ce qui, bien évidemment, n’a pas été du goût des Saoudiens qui ont tiré à boulet rouge sur le réalisateur syrien. Il est accusé de régler ses comptes avec la monarchie en raison du soutien exprimée par celle-ci envers les groupes djihadistes opérant en Syrie.
Certains sites Internet ont mis en ligne des photos du réalisateur Najdat Isamail Anzour en compagnie du président syrien Bachar Al Assad. Le quotidien arabophone «El Khabar» a rapporté que le réalisateur s’est expliqué hier sur la chaîne de télévision anglaise «BBC» à propos de son recours à des comédiens étrangers, les principaux rôles étant interprétés par Fabio Testi et Bill Fellows. Il évoque la crainte des comédiens arabes de jouer des rôles dans un film critique vis-à-vis de l’Arabie Saoudite, comme pour montrer toute l’influence qu’a la monarchie.
A noter que Najdat Isamail Anzour est beaucoup plus connu à la télévision qu’au cinéma. Fils du premier cinéaste syrien Ismaïl Anzour, il a été désigné en 2001 membre du jury des films de télévision au 41e festival de télévision de Monte-Carlo. Najdat a acquis sa notoriété dans le monde arabe en 1994 en produisant le film «Nihayat al rajoul alchouja’a» (la fin d’un homme courageux NDLR). Pour l’heure, la monarchie saoudienne n’accepte pas d’être remise en cause, surtout lorsque ses relations avec les puissances occidentales sont évoquées.
Elyas Nour
– See more at: http://www.algerie-focus.com/blog/2013/09/le-realisateur-syrien-najdat-isamail-anzour-devoile-lenvers-de-la-monarchie-saoudienne-algerie/#sthash.K5vLKM1G.dpuf
Maintenant, la guerre des mémoires
« Le roi des sables » provoque les saoudiens

10 décembre 2013 dans http://tunisinfos.tn/le-roi-des-sables-provoque-les-saoudiens/

Le prince Talal Ibn Abdelaziz Asaoud, a demandé à Bachar Al Assad d’intervenir pour que le film «Le roi des sables» qui retrace la vie du roi Adbelaziz fondateur de la monarchie des «Al Saoud» en Arabie Saoudite, ne soit pas diffusé, rapporte le journal Al Mayadin.
«King of the sand», ou le roi des sables, est une biographie qui retrace la vie du roi Abdelaziz, fondateur de la monarchie des «Al Saoud» en Arabie Saoudite. C’est un film qui a été réalisé par le Syrien Najdat Ismail Anzour.
Le film, officiellement sorti l’année dernière, a suscité la polémique après sa diffusion dans les salles anglaises, depuis quelques semaines.
Le film évoque les accords signés entre le roi saoudien et la Grande Bretagne ainsi que les aides dont il a bénéficié de la part des Anglais afin de fonder cette monarchie.
Le film n’a pas été du goût des Saoudiens qui ont tiré à boulet rouge sur le réalisateur, accusé de régler ses comptes avec la monarchie saoudienne.
Diffusion aujourd’hui du film mondial /Roi des Sables/ à la Maison de l’Opéra à Damas

11 Déc 2013

Damas/ Dans une cérémonie spéciale, le film cinématographique mondial /Roi des Sables/ du réalisateur syrien Najdat Ismaël Anzour, sera diffusé aujourd’hui à 18h:30 à la Maison de l’Opéra à Damas.
Le film est une biographie qui retrace l’histoire du terrorisme, ses racines et la relation du fondateur de l’Arabie Saoudite le roi Abdelaziz al-Saoud avec ce phénomène.
Il évoque également les accords alors signés entre la Grande Bretagne et le Sultan Abdulaziz ainsi que les aides dont il a bénéficié de la part des Anglais afin d’anéantir l’autorité d’al-Rachid et de se débarrasser des Ottomans en prélude à l’occupation et à la domination de cette région par l’Occident.
Le film évoque aussi l’accord et le pacte survenus entre les Wahhabites et al-Saoud pour partager l’autorité et gouverner tout le territoire devenu domaine saoudien par l’épée et leur interprétation assez spéciale du Coran, ce qui se poursuit jusqu’ici et les résultats commencent à influer sur la région arabe tout entière.
Le film avait été diffusé dans la salle de /Cinema World/ au centre de Londres en présence des étoiles du film et d’une foule de journalistes, de producteurs de cinéma et d’élite de politiciens, d’intellectuels et d’académiciens.
R.B.

commentaire en fin de journal de la TV syrienne
< http://www.youtube.com/watch?v=jc4k1v23Q2U >

«King of the sand», ou le roi des sables, est un film anglais, réalisé par le syrien Najdat Isamail Anzour. Une biographie qui retrace la vie du roi Abdelaziz, fondateur de la monarchie des «Al Saoud» en Arabie Saoudite. Diffusé récemment en Angleterre, il suscite la polémique.
Le film est officiellement sorti l’année passée. Mais, sa diffusion dans des salles anglaises, il y a quelques jours, a provoqué une polémique autour du réalisateur et ses objectifs. Le film est sans concessions avec le roi Abdelaziz. Il évoque tous les traités signés par le roi saoudien avec la Grande Bretagne. Toutes les manœuvres entreprises, notamment au détriment d’autres tribus et pays de la région pour asseoir son pouvoir.
Il effleure également les aides dont il a bénéficié de la part des anglais, ou même américains, afin de fonder cette monarchie. Ce qui, bien évidemment, n’a pas été du goût des Saoudiens qui ont tiré à boulet rouge sur le réalisateur syrien. Il est accusé de régler ses comptes avec la monarchie en raison du soutien exprimée par celle-ci envers les groupes djihadistes opérant en Syrie.
Certains sites Internet ont mis en ligne des photos du réalisateur Najdat Isamail Anzour en compagnie du président syrien Bachar Al Assad. Le quotidien arabophone «El Khabar» a rapporté que le réalisateur s’est expliqué hier sur la chaîne de télévision anglaise «BBC» à propos de son recours à des comédiens étrangers, les principaux rôles étant interprétés par Fabio Testi et Bill Fellows. Il évoque la crainte des comédiens arabes de jouer des rôles dans un film critique vis-à-vis de l’Arabie Saoudite, comme pour montrer toute l’influence qu’a la monarchie.
A noter que Najdat Isamail Anzour est beaucoup plus connu à la télévision qu’au cinéma. Fils du premier cinéaste syrien Ismaïl Anzour, il a été désigné en 2001 membre du jury des films de télévision au 41e festival de télévision de Monte-Carlo. Najdat a acquis sa notoriété dans le monde arabe en 1994 en produisant le film «Nihayat al rajoul alchouja’a» (la fin d’un homme courageux NDLR). Pour l’heure, la monarchie saoudienne n’accepte pas d’être remise en cause, surtout lorsque ses relations avec les puissances occidentales sont évoquées.
Elyas Nour

– See more at: http://www.algerie-focus.com/blog/2013/09/le-realisateur-syrien-najdat-isamail-anzour-devoile-lenvers-de-la-monarchie-saoudienne-algerie/#sthash.vggs3M6v.dpuf
par rapport à ce film, un autre, anglo-saxon, plus ancien.

The House of Saud :

< http://www.youtube.com/watch?v=EMEXu8xltWE >