Aller à…
RSS Feed

Ryad rappatrie les corps de 70 djihadistes morts en Syrie, dont 4 femmes.


INHFR – Jihad en Syrie, l’Arabie Saoudite et le double discours

Le roi d’Arabie saoudite et son gouvernement affichent une opposition à toute participation des saoudiens au Jihad en Syrie, promettant poursuites et punitions contre quiconque reviendrait du Jihad en Syrie. Une façade scrupuleusement élaborée pour préserver l’image de marque du monarque, qui se dit serviteur des lieux saints de la Mecque et de Médine (Khadimou Al Haramain Sharifayn), alors que derrière les coulisses ,les mêmes acteurs s’appliquent à promouvoir ce jihad en Syrie avec la toute bénédiction des prédicateurs du royaume.

Des Fatwas sur mesure, en violation totale du Coran et des paroles du Prophète, pour permettre et faciliter l’enrôlement des « Moujahidines », lorsque ces derniers ne sont pas déjà des criminels graciés de la peine capitale, en échange du Jihad en Syrie ! Qu’importe le prix à payer par toutes ces vies humaines mises en jeu, du moment que le Syrie tombe entre les mains des sionistes !

Tout le Paradoxe de l’Etat Wahabo-Salafiste d’Al Saoud, allié des sionistes !

Un mode opératoire qui rappelle, sans le dire, la marque de fabrique propre aux sionistes !

Riyad rapatrie les corps de 70 djihadistes, dont 4 femmes, morts dans les combats en Syrie.

Un porte-parole des autorités de la sécurité saoudienne a révélé l’arrivée, à l’aéroport international roi Fahd, de 70 corps de ressortissants saoudiens tués dans les combats qui ont eu lieu sur le territoire syrien.

La source a déclaré que l’Arabie saoudite avait dépêché des diplomates en Turquie pour faciliter et assister le rapatriement des corps.

A la question, « la présence en Syrie des ressortissants saoudiens était-elle officiellement autorisée par le gouvernement saoudien ? », l’officiel de la sécurité intérieure a répondu que « Le gouvernement saoudien n’a envoyé aucun citoyen saoudien pour combattre en Syrie. Ceux qui sont partis l’ont fait de leur propre initiative »

Il a également indiqué que parmi les dépouilles rapatriées se trouvaient 4 femmes qui faisaient partie des groupes militants en Syrie. Quant au nombre des effectifs saoudiens encore présents sur le sol syrien, l’officiel a répondu : « Nous n’avons aucune précision sur leur nombre exacte mais le chiffre s’élève à plus de 800 saoudiens présents sur le sol syrien »

Par ailleurs, la presse saoudienne a rapporté que les proches des combattants partis en Syrie, ont mené des manifestations dans le royaume, réclamant du gouvernement l’urgence de retirer leurs enfants des combats qui se déroulent en Syrie.

Cela étant, le royaume fait actuellement face à des tensions de la part des familles des disparus, partis combattre en Syrie au nom du « djihad », reprochant au régime saoudien le rôle qu’il exerce par ses implications secrètes dans cette affaire.

Le porte-parole du Ministère de l’Intérieur saoudien a également déclaré le 25 mars dernier : « Tous ceux qui auront participé aux combats en Syrie seront arrêtés dès leur retour au royaume, » avant d’ajouter : « La participation des saoudiens à la crise syrienne représente une violation de la réglementation saoudienne en vigueur. »

D’autre part, des rapports internationaux, appuyés par plusieurs sources médiatiques et politiques, ont révélé l’implication des services de renseignements saoudiens, facilitant le déplacement des militants saoudiens jusqu’en Syrie en passant par la Jordanie.

Ces rapports ont également mis en exergue les moyens de logistiques considérables apportés par les autorités saoudiennes , avec la complicité d’intermédiaires Libanais et Jordaniens, à l’Armée Syrienne Libre et Jabhat NOSRA.

Article initialement publié sur mirataljazeera.net