Aller à…
RSS Feed

Sommet du MNA de Téhéran : vers un remodelage multipolaire mondial ?


Vendredi 31 août 2012

 par Mireille Delmarre

non alignés
IRIB- Alors que l’Axe impérial guerrier Washington Tel-Aviv fulmine,…

…. prés des 2/3 des nations de la planète sont réunis à Téhéran chez «L’Ennemi N°1» de ces tenants d’un monde dominateur construit sur les cadavres de millions d’êtres humains pilleur de leurs ressources colonisateur et imposteur N°1 en matière de Droits de l’Homme et de Démocratie. Ils manipulent le CSONU ce qu’a critiqué L’Ayatollah Seyyed Ali Khamenei lors de son discours inaugural dont nous avons traduit certains passages. Ce monde unipolaire est entrain de disparaître et malheureusement en France l’actuel président n’a rien compris au changement stratégique qui s’opère mondialement et s’est rangé du mauvais côté de l’histoire. Quel Benêt !


Le 16è sommet du Mouvement des Non Alignés (MNA) se tient, dans la capitale iranienne, Téhéran, ce jeudi et vendredi. Fondé, en 1961, à Belgrade, en pleine guerre froide, par des pays qui voulaient marquer leur indépendance vis-à-vis des deux blocs, soviétique et américain, le MNA compte aujourd’hui 120 – dont 100 présents à Téhéran, ainsi que 29 chefs d’état et de gouvernements ayant fait le déplacement – pays membres de l’ONU soit environ les 2/3 de cette organisation mondiale.

A l’évidence et malgré de fortes pressions des Américano sionistes le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon ne pouvait sauf d’offenser les 2/3 de ces pays membres refuser d’assister à cette rencontre, à Téhéran, qui revêt cette année un caractère d’autant plus important, sur la scène politique internationale que les US et Israël tentent, par tous les moyens, d’isoler, mondialement, l’Iran, y compris, en menant une guerre économique contre ce pays.

Ne pas être capable malgré les pressions menaces chantage tentatives de corruption de réduire l’impact de ce sommet enrage l’Empire judéo-chrétien sioniste sur le déclin.

Car si le sommet du MNA a lieu, à Téhéran, c’est que l’Iran prend pour 3 ans la tête de cette organisation, remplaçant l’Egypte, dont le nouveau Président issu des Frères Musulmans, Mohammed Morsi, s’est rendu, en personne, dans la capitale iranienne, une première, depuis la Révolution islamique de 1979, qui avait vu les relations irano-éyptiennes se dégrader, au point que les deux pays n’entretenaient plus de relations diplomatiques.

En marge de ce sommet, les deux dirigeants, Mohammed Morsi, et l’actuel Président de l’Iran, Mahmoud Ahmadinejad, se sont entretenus, en tête à tête, pour discuter des problèmes, en Syrie.

L’iran espère à la fin de ce sommet faire une proposition au nom du MNA pour aider à régler ce qui est de toute évidence une guerre de déstabilisation sanglante de la Syrie combattues sur le terrain par des mercenaires à la solde des US/OTAN/Israël.

Morsi va-t-il coopérer ou obéir au dictat de Washington et Tel Aviv – choisir entre une position anticoloniale indépendante ou la soumission à l’impérialisme américano sioniste – la déclaration finale le dira et il sera jugé par les masses arabes en fonction de cela.

Dans son discours d’ouverture du 16è sommet du MNA, le dirigeant suprême de la Révolution islamique, l’Ayatollah Seyyed Ali Khamenei, s’en est pris aux US et leurs alliés les accusant de manipuler le Conseil de Sécurité de l’ONU pour imposer leur dictat mondial décrivant le CSONU comme une institution «illogique injuste et complètement antidémocratique».

«C’est une forme flagrante de dictature, une antiquité, obsolète et dont la date d’expiration est passée».

L’Ayatollah Khamenei a, également, fustigé l’Occident qui impose ses intérêts sur les nations du monde au nom du «droit international» et ses demandes illégales au nom de la « communauté internationale».

Il est vrai que ce sommet et ce qu’il en sortira aura certainement plus de légitimité – 2/3 des nations membres de l’ONU représentées – que ce que décide cette pseudo «communauté internationale»

Toujours dans sa critique de cet «Occident» il a ajouté :

«utilisant leur réseau médiatique organisé exclusif, ils (l’Occident) font passer leurs mensonges pour la vérité, leur fausseté comme vérité, et leur oppression comme des efforts pour promouvoir la justice. A l’opposé ils qualifient de mensonge toute déclaration vraie qui expose leur tromperie et caractérise toute demande légitime comme étant dévoyée» .

Le dirigeant suprême a mis l’accent sur l’importance de liens solides logiques et rationnels entre les membres du MNA pour trouver une solution à cette situation intenable.

D’autre part, L’Ayatollah Khamenei a appelé les états membres du MNA a multiplier les efforts pour mettre en application sur la scène politique internationale les principes de base du MNA.

«Dans le récent passé nous avons été témoin de l’échec de la politique de la Guerre Froide et de celle de l’unitéralisme qui a suivi. Ayant tiré les leçons de cette expérience historique, le monde s’achemine vers un nouvel ordre international et le MNA peut jouer un nouveau rôle» .

Khamenei a souligné l’importance de la «participation de toutes les nations et des droits égaux pour toutes» .

Il a rappelé l’importance de la solidarité entre toutes les nations du MNA comme étant une «évidente nécessité»,dans le cadre de cette transition ver un nouvel ordre mondial.

Khamenei a déclaré que les principales valeurs du MNA telles l’anti colonialisme, l’indépendance politique économique et culturelle le non alignement sur un bloc de pouvoir et l’amélioration de la solidarité et de la coopération entre les états membres du MNA restaient «vivantes et constantes», après plus de 5 décennies.

«La réalité du monde actuel est très éloignée de ces valeurs mais la volonté collective et les efforts rationnels pour changer les réalités existantes et réaliser ces valeurs bien que remplis de défis contiennent promesse et gratification».

Khamenei a fait remarquer que la conjoncture mondiale actuelle se prêtait à un tel changement et mis l’accent sur le rôle du MNA – 2/3 des états membres de l’ONU- dans ce futur nouvel ordre mondial.

Khamenei a demandé aux états membres du MNA de préparer un «document historique«, pour transformer la gestion mondiale et définir les outils nécessaires pour ce faire notamment en réorganisant l’ONU devenue un instrument aux mains de l’empire US sur le déclin.

Il a incité les états membres du MNA à œuvrer pour créer un nouveau rôle historique durable pour le MNA notamment pour sortir le monde de l’insécurité la guerre et l’hégémonie US en regroupant leurs immenses ressources et capacités faisant remarquer que certains pays membres étaient les plus riches mondialement de par leurs ressources énergétiques.

L’Iran a la tête du MNA pour 3 ans a l’intention de servir comme son rôle l’implique de locomotive pour faire entendre la voix de ces 2/3 d’états membres de l’ONU sur le devant de la scène politique internationale.

Furieux de la participation massive et surtout de haut niveau à ce 16è sommet du MNA, à Téhéran, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, ne décolère pas.

Il a qualifié – quelle arrogance coloniale nauséabonde cet élitisme désuet anachronique ! – cette rencontre de 100 pays membres de l’ONU de «disgrâce et tache sur l’humanité». Il a été jusqu’à dire quelques jours avant sa participation au sommet du MNA à Téhéran au secrétaire général de l’ONU Ban Ki Moon que celle -ci était «une grande erreur» Le Parrain américain de l’entité sioniste s’est contenté de dire par la voix de son département d’état que la visite de Ben Ki-moon «envoyait un signal très étrange».

En France les médias couvrent cet événement politique international à minima montant en épingle des non évènements – ex : Ban Ki Moon récitant sa leçon dictée par les américano sionistes sur l’Holocauste idem pour l’Egyptien Morsi s’en prenant au gouvernement syrien de Bashar al Assad.

Au niveau gouvernemental c’est le silence total et pour cause : la France De Hollande Fabius fait un bide au CSONU alors qu’elle en assure la présidence ce mois ci ayant essayé en vain de réunir les (membres permanents du CSONU pour évoquer les «problèmes humanitaires» de la Syrie. Même l’ambassadrice américaine à l’ONU, Suzan Rice, a elle-même décliné le rendez vous estimant qu’il n’y avait aucune chance pour que cela aboutisse à une décision/résolution.

La servilité grotesque de Hollande au dictat américano sioniste en matière de politique étrangère sa précipitation à vouloir reconnaître le pseudo gouvernement transitoire syrien infiltré par Al-Qaïda – du très mauvais Sarkozy – prouve à quel point ce gouvernement est complètement à côté de la plaque quant à ce qui se passe sur la scène politique internationale.

Ce monde unipolaire qu’Hollande protège en bon chien de garde de l’impérialisme judéo chrétien sioniste est entrain de disparaître et malheureusement, pour notre pays, la France, l’actuel président n’a rien compris au changement qui s’opère mondialement et s’est rangé du mauvais côté de l’histoire.

Quel Benêt !

Poutine lui -que Hollande veut persuader de reconnaître un gouvernement provisoire syrien infiltré par Al-Qaïda, si celui-ci voit jamais le jour – a tout compris.

Mouvement des Non-alignés: la Russie veut renforcer la coopération (Poutine)