Aller à…
RSS Feed

Syrie : 100.000 Palestiniens ont fui le camp de Yarmouk à Damas


 

ASSAWRA     Site du Mouvement démocratique arabe

« Résister à l’occupation, c’est vivre libre »

 

Inscription à notre liste de diffusion: « Assawra »

[email protected]

mercredi 19 décembre 2012, par La Rédaction

Quelque 100.000 personnes ont fui le camp palestinien de Yarmouk à Damas à la suite des récents affrontements entre partisans du régime et opposants, a annoncé mercredi à Genève une responsable de l’agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA).
« Les gens fuient toujours en masse », a ainsi déclaré Lisa Gillian, responsable adjointe du personnel de l’agence onusienne, qui participait à une conférence de presse sur les besoins de l’ONU pour la Syrie en 2013.
Le camp de Yarmouk abritait auparavant 150.000 Palestiniens.
Mais avec « les évènements à Yarmouk », les « deux tiers pourraient avoir fui », a expliqué Mme Gillian.
Elle a souligné que le chiffre de 100.000 était une estimation. Environ 3.000 d’entre eux ont traversé ou sont en train de franchir la frontière libanaise et près de 2.000 personnes supplémentaires pourraient les rejoindre, a-t-elle par ailleurs précisé.
D’autres se sont réfugiés dans des écoles ou dans les bureaux de l’UNRWA.
Mais, dans la très grande majorité des cas, les Nations unies sont restées sans nouvelles. « Nous ne savons pas où ils sont », a dit la responsable onusienne.
Mardi, plusieurs raids avaient visé le camp de Yarmouk, tandis que des combats et des bombardements se déroulaient dans le quartier proche de Tadamoun, ainsi que dans d’autres secteurs pauvres du sud de la capitale, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Mercredi, de Genève, Mme Gillian a appelé les parties en conflit en Syrie à respecter la neutralité des Palestiniens, et a par ailleurs demandé aux autres pays de la région de respecter le principe de « non-refoulement » des réfugiés palestiniens.
Avant ces évènements, quelque 10.000 réfugiés Palestiniens avaient déjà fui vers le Liban, et 2.600 autres vers la Jordanie.
Avant la crise, l’UNRWA venait en aide à quelque 530.000 Palestiniens en Syrie. Quelque 360.000 d’entre eux ont, depuis, été déplacés à l’intérieur de ce pays et ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence, selon l’ONU qui n’a toutefois pas encore pris en compte dans ces chiffres les 100.000 qui viennent de fuir Yarmouk.

(19 Décembre 2012 – Avec les agences de presse)